Terres Exsangues (année 1989)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prologue, première partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Prologue, première partie   Mer 7 Sep - 23:51

Le faisceau lumineux de sa lampe torche éclairait la fine silhouette de son compagnon devant lui alors qu'ils progressaient tous les deux prudemment le long du tunnel. Soudain, il trébucha et braqua immédiatement sa lampe en direction du sol, révélant un amas de pierres issues d'un petit éboulis. Il entendit la voix de son compagnon crever le silence mortel des lieux:

"Hé ! Tu suis toujours derrière ?"

Il releva sa lampe torche et constata que son binôme s'était arrêté pour jeter un regard en arrière.

"Ouais. C'est bon, continue."

Son compagnon n'hésita pas longtemps et reprit son chemin. Sa voix s'éleva à nouveau, plus fort cette fois tandis qu'il ne prenait pas la peine de se retourner.

- Hé ! Mec ! Tu le sens qu'on chauffe ?

- Ouais. Je dirais plutôt qu'on caille ici.

- Putain, tu pourrais arrêter de faire la gueule ? On tire le gros lot, là.

- Ouais. Allez avance alors, au lieu t'causer.

L'autre laissa échapper un petit rire mais ne répondit pas. Après quelques pas supplémentaires, il vit son partenaire s'arrêter à nouveau et balayer les environs de sa lampe torche. Il s'égosilla à nouveau:

- Mon pote, j'crois qu'on y est. Ramène ton cul.

Il s'activa alors et finit par rejoindre son compagnon. Le tunnel s'élargissait enfin pour déboucher sur une sorte de galerie. Il imita son partenaire et balaya les environs en faisant un tour sur lui-même avant de murmurer:

- 'tin, c'est pas p'tit.

- Non, mec. Ou alors c'est une impression parce qu'il fait noir comme dans l'trou du cul d'une vache. Je pars devant, continue de regarder de ton côté.

Suivant les directives de son partenaire, il resta en arrière alors que ce dernier s'aventurait un peu plus loin. Il ne semblait pas y avoir grand chose à part de vieilles pierres inégales ou même des pans de mur à moitié écroulés. Il ne put s'empêcher un commentaire:

- On aura du bol si ça nous tombe pas dessus.

Plus loin, il entendit un bruit sourd et son compagnon jura.

- Ca va ?

- Ouais, je me suis cogné sur un truc. Tu disais quoi ?

- Je disais, on aura du bol si ça nous tombe pas ...

- PUTAIN !

Son coeur fit un bon dans sa poitrine. En l'espace d'une seconde, le malaise qu'il tentait de cacher pour ne pas passer pour un trouillard depuis qu'ils étaient entrés dans ce foutu tunnel se transforma en une frousse bleu qui menaça de lui relâcher les muscles de l'anus.

- Quoi ? Quoi, bordel ?

- La vache. Mec, ramène-toi, faut que tu vois ça.

- Quoi ?

Avant de répondre, son partenaire laissa échapper un rire fort.

- Merde, mec, si tu savais comme j'ai flippé. Mais viens, tu vas adorer.

Ragaillardi par le ton confiant employé par son partenaire, il se mit en marche en direction du faisceau lumineux. L'autre braquait sa lampe sur  un énorme bloc de pierre rugueuse en plein milieu du chemin.

- C'est quoi ?

- Approche, merde, bouge ton cul.

Il s'approcha de son partenaire et se posta juste à côté de lui.

- Regarde !

Il regarda ce qu'éclairait le faisceau lumineux projeté par la lampe que tenait son binôme. Il eut un mouvement de recul et laissa échapper un hoquet de stupeur.

- Bordel !

L'autre éclata de rire.

- C'est pas excellent ? Comme quoi, c'était pas des couilles !

- Merde... tu crois ?

- Quelle couille molle ! Bien sûr que c'est des couilles. Tiens, regarde. On va déconner.

Son partenaire s'approcha et tendit le bras.

- Non ! T'es con !

- Quoi ? T'es sérieux là ? T'es con ou quoi ? Tu crois qu'il va se passer quoi ?

- Mais... rien, rien du tout, mais on est pas là pour ça. Grouillons-nous.

Il éclaira le visage de son partenaire et vit ce dernier se fendre d'un sourire juste avant de terminer ce qu'il avait commencé à faire.

- BOUH !

Il explosa à nouveau de rire et lâcha l'objet qu'il tenait à présent dans la main.

- Allez, détend toi.

- T'es con, putain.

Ils échangèrent un regard complice, et il se sentit soudain péteux. Puis, il laissa finalement laisser échapper un petit rire nerveux qui lui permit d'évacuer la pression. Son partenaire lui donna une tape dans le dos.

- Allez je continue d'explorer devant, toi va voir par là. C'est pas si grand que ça, en fait.

- D'accord. Allez, comme tu disais, on chauffe !

Reprenant consistance, il tourna les talons et se dirigea vers un pan de mur. Le silence le gênait, alors il décida de continuer de parler pour se rassurer.

- Bon, je vais voir s'il n'y a pas une entrée secrète ou un truc comme ça. Tu sais, dans les murs.

- Ca marche !

Il fit évoluer lentement le faisceau de sa lampe sur toute la surface du mur et l'arrêta net lorsqu'il découvrit une petite entrée à peine visible de la taille d'une fenêtre, mais au raz du sol.

- Hé ! J'ai trouvé un truc. J'ai trouvé une entrée, mais c'est un vrai trou de souris.

Pas de réponse.

- Oh, j'te cause !

Il entendit comme un soupir malsain. Il se retourna et chercha son partenaire des yeux à l'aide de sa lampe torche.

- Hé ! Tu m'as entendu ou quoi ? J'ai trouvé une... PUT...

Il voulu crier mais s'étrangla, et sa voix s'enraya. Il déglutit.

- Non ! Pitié !, supplia-t-il.

Il recula de deux pas en arrière et trébucha. Sa lampe torche émit un claquement sonore en tombant au sol. Elle s'éteignit et tout devint noir.

- NON ! Pitié !

Ses cris se transformèrent en sanglots hystériques.

- A l'aide ! Maman ! Maman ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
 
Prologue, première partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» résumé général de la première partie
» Date pour la première partie de blood lust.
» Première partie, première fessée
» [700pts] Dark Eldar, première partie
» [JDR] quelques questions après première partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1989) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: