Terres Exsangues (année 1989)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Troisième rapport de jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 1645
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Troisième rapport de jeu   Sam 5 Nov - 7:18

Ce fut un chapitre très intéressant qui a permis de bien développer les personnages en profondeur. Ca vous a permis de commencer à créer quelque chose. Elena a mis son usine sur la bonne voie et a cultivé ses relations. Alain a renforcé sa relation avec sa soeur et cherche toujours une solution. Luc a trouvé une sorte de pilier (Elena). Vous avez donc maintenant tous quelque chose à perdre, ce qui permet d'embrayer sur le chapitre 2. Héhéhé.

Je ne vais pas commenter sur les joueurs cette fois-ci, je vous ai tous dit ce que j'avais à dire en privé (que vous êtes nuls et que je me fais chier comme un rat mort avec vous). Je vais donc plutôt aborder brièvement quelques choix que vous auriez pu faire à la place (notamment par rapport à l'enquête ou à Baptiste), et ce qui se serait passé si vous n'aviez rien fait. Notez que ce que je vais proposer n'est pas mieux ou moins bien que ce que vous avez fait; ceci n'est donc pas un résumé de ce que vous auriez du faire, mais d'autres alternatives. Votre choix m'a surpris (surtout la méthode) et c'est narrativement très intéressant.

Tout d'abord, ce que je trouve amusant, c'est que vous vous êtes tous enfoncé dans le mensonge par rapport à la police en tentant de sauver votre peau. Mais au final, vous n'aviez que peu de responsabilités, et en disant presque la vérité dès le début, vous vous seriez épargnés pas mal de peine. Au final, certes, vous avez tenté de traquer les cambrioleurs pour trouver le livre, mais vous n'y êtes jamais arrivés et n'aviez fait de mal à personne. Difficile de trouver une raison valable de vous arrêter. Le seul crime était David Allais, mais tant qu'il n'est pas retrouvé, rien ne peut être prouvé et il était le suspect parfait. Alors, dire la vérité vous aurait aussi exposé, et des soupçons auraient quand même pesé sur vous (c'était inévitable) mais vous n'auriez peut-être pas eu à commettre l'irréparable, pour des conséquences relativement similaires.

Ensuite, vous avez choisi très tard d'être proactifs quant à l'intrigue principal (l'enquête). Vous vous êtes concentrés sur vos intrigues secondaires, ce qui était très bien, mais en ne faisant que réagir lorsque l'intrigue principale vous rattrapait. Je vous donnais des indications sur l'avancée de l'enquête dans les journaux afin de vous laisser une chance d'être proactifs. L'exemple le plus parlant est l'article du 14 octobre (donc ça remonte pas mal !) où je fais le lien entre l'affaire des filles et le meurtre de l'antiquaire, en disant que la police allait se pencher plus fortement sur l'affaire des filles des discothèques. Vous auriez pu comprendre (peut-être fut-ce le cas), que la police allait remonter la piste de Baptiste comme vous l'aviez fait. Là, vous auriez pu intervenir avant (en le tuant de la même manière, ou d'autres solutions auxquelles vous aviez pensées). Cela aurait eut pour effet qu'il n'aurait jamais pu parler des trois faux détectives et ne vous auraient jamais identifiés. Là, ça changeait tout. Alain aurait quand même été interrogé pour sa qualité d'expert en vieux français, mais sans la pointe de soupçon qui allait avec. Vous auriez pu d'ailleurs récupérer le mot en vieux français pour ne pas que le lien soit fait.

Maintenant le clou du spectacle. Si vous aviez choisi de ne rien faire du tout par rapport à Baptiste, il se serait pendu dans sa chambre, déprimé de ne plus voir Marie-Anne. J'avais donné un indice à Max quand il avait fait un repérage devant la chambre du gamin, le montrant pleurant, et MAx avait d'ailleurs pensé qu'il pourrait se pendre. Donc voilà, je ne vous aurais pas laissé être découverts à ce stade, mais je n'ai rien dit car je préférais largement vous voir vous salir les mains. N'allez pas non plus vous imaginer que je règle tous vos problèmes si vous ne faites rien, c'était l'exception qui confirme la règle. D'ailleurs, je tiens à noter que si Baptiste se suicidait, il restait son père qui avait vu Elena et qui pouvait témoigner de certains trucs.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
 
Troisième rapport de jeu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport entrainement
» rapport de bataille Tau vs Nurgle
» Rapport de bataille HE vs O&G
» rapport de bataille tournoi TROLL
» Les tueries du week end

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1989) :: Hors immersion :: Annonce-
Sauter vers: