Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mentor (12 novembre 1984)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Le mentor (12 novembre 1984)   Jeu 17 Nov 2016 - 17:45

HRP: considérez que vous gardez les mêmes points de sang, tout inclu.

Elena reçu l'appel d'Octave tôt dans la nuit et le vampire lui sembla déterminé:

- Bonsoir, Elena. Ici Octave. C'est l'heure. Si vous êtes toujours prête à me recevoir, je serai chez vous d'ici deux heures.

Elena confirma et raccrocha. Elle appela Luc et Alain immédiatement après afin qu'ils la rejoignent à la Céléstine sous deux heures.

Ils étaient tous les trois réunis lorsque la Mercedes noire se gara dans la cour. Les trois collègues sortirent pour accueillir l'invité d'Elena et furent surpris de voir deux personnes émerger de la voiture. L'un d'eux était Octave, l'autre un humain à l'évidence, faisant office de chauffeur. Ce dernier alla ouvrir le coffre et sortit deux valises et deux sacs. Octave alla à la rencontre de ses trois semblables, l'air grave.


- Ma sécession du domaine est maintenant officielle, ou du moins, elle le sera sous peu. Je me dois d'être honnête avec vous. J'ai signé ma trahison de la pire des manières, mais c'était nécessaire afin de rétablir un certain équilibre des puissances afin de nous laisser une chance.

Le chauffeur humain approcha en portant les deux sacs; il s'arrêta à hauteur d'Octave qui le présenta d'un geste:

- Je vous présente Samuel, mon loyal bras droit et ami.

Samuel était un homme de taille moyenne dont l'apprêtement distingué et le costume taillé surmesure offraient un contraste presque saisissant avec son visage buriné de quarantenaire d'expérience et au regard bleu aussi dur qu'un bloc de glace. C'est avec politesse et déférence qu'il adressa un signe de tête aux trois vampires.

- Madame, Messieurs, Samuel pour vous servir.

- Samuel résidera dans les quartiers que vous lui désignerez et veillera sur votre demeure durant la journée, le temps que je trouve où m'établir. Il est un hôte discret et sûr, je vous le garantis.

Bien, indiquez-nous où Samuel peut poser nos baggages. Quant à nous, nous avons beaucoup de choses à nous dire.


Samuel se chargea des baggages pendant que les semblables s'assirent où Elena l'avait décidé. Octave croisa les doigts en posant ses mains sur la table devant lui.

- Tout d'abord, je tiens à vous confirmer que vous avez fait le bon choix en acceptant ma proposition. Les prochaines semaines, voir les prochaines nuits, risquent d'être critiques, mais grâce à notre arrangement, nous avons une chance de passer la tempête qui s'annonce. J'ai beaucoup à vous dire, et il m'est difficile de savoir par où commencer.

Je vous propose de me poser toutes les questions qui vous passent par la tête, et j'y répondrai du mieux possible. Je comblerai ensuite les vides.



_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Jeu 17 Nov 2016 - 21:08

- "J'ai une question, pourriez vous nous donner des détails sur le déroulement de votre défection ?
Histoire qu'on sache à quoi s'attendre.

Vous m'aviez dit au téléphone que j'avais été simple à retrouver. Auriez vous des conseils à ce propos, pour nous tous. Mis à part se mettre sur liste rouge, évidemment.

J'ai commencé à me préparer a renforcer la puissance de mon sang, avez vous des conseils, pour ça aussi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Jeu 17 Nov 2016 - 22:42

"Et si nous commencions par le commencement. Racontez-nous qui vous êtiez, qui vous a transformé, qui vous êtes maintenant. Ce que vous faisiez à Reims et ce que vous esperez faire ici.

Ensuite nous ferons de même. Nous vous raconterons notre creation et ce que nous sommes maintenant et ce que nous voulons devenir..."

Il se tourna vers ses deux compagnons.

"Si vois êtes d'accord pour révéler tout ceci à notre invité et futur voisin."

Le ton etait cordiale et posé. Alain etait curieux de savoir ce qu'un etre de 150 ans pouvait raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 0:47

Octave écouta ses deux interlocuteurs et s'adressa d'abord à Luc:

- J'ai enfreint l'une des trois traditions fondamentales inhérentes à tous les semblables en commettant le péché de l'Amaranthe, ou Diablerie, l'acte d'absorber l'essence d'un semblable, causant ainsi sa Mort Ultime tout en renforçant la puissance de mon propre sang. Aussi condamnable et coûteux cet acte puisse-t-il être, il m'a parut nécessaire afin de rétablir un relatif équilibre des forces, bien que nous soyons toujours à un désavantage certain.

Avant que Luc ne puisse réagir, Octave leva la main et poursuivit:

- Je sais ce que je vous ai dit, Luc, que cela ne fonctionnait pas comme ça. Je maintiens ce que j'ai dit. Le meurtre véritable d'un semblable est l'un des pires actes que puisse commettre l'un de nous. C'est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles les nôtres évitent les confrontations directes. De toute manière, nous n'aurons sans doute plus une autre opportunité telle que celle-ci.

Je vous ai surtout trouvé facilement parce que vous vous êtes faits remarqués. Il faudra d'ailleurs que vous m'expliquiez votre histoire. Mais essentiellement, vos adresses officielles ne devraient pas constituer vos refuges réels à moins que vos refuges soient particulièrement biens sécurisés. Les semblables sont extrêmement vulnérables durant le jour, et les serviteurs de leurs ennemis peuvent les atteindre durant leur sommeil s'ils savent où ils sont. Et quand je vous disais que nous évitions les confrontations directes, je parlais des affrontements directement entre semblables, mais pas entre semblables et leurs serviteurs.

En ce qui concerne la puissance de votre sang, j'allais vous le suggérer. Son augmentation présente de nombreux inconvénients, mais elle vous rend également bien plus redoutable. Un semblable puissant risque moins les attaques physiques contre lui, de part la menace qu'il représente et le respect qu'il impose comme un prédateur l'imposerait à un autre moins intimidant. Augmenter la puissance de votre sang me parait nécessaire afin de vous rendre plus menaçants, et de nous imposer en tant que groupe à part entière avec lequel les semblables rémois devront composer sans pouvoir nous éliminer simplement. Mais le temps presse, et vous allez devoir vous nourrir beaucoup pour précipiter le processus.

Puis, Octave se tourna vers Alain:

- J'étais le fils aîné d'une grande famille possédant des intérêts commerciaux dans les colonies françaises, notamment en Inde. J'ai donc suivi mon père dans ses nombreux voyages et j'ai été étreint l'année du traité de Tianjin en pleine Seconde Guerre de l'Opium. Mon sire était originaire des Ardennes et j'y suis donc revenu avec lui. Après qu'il ait disparu durant la Seconde Guerre Mondiale, au cours d'un bombardement, j'ai décidé d'aller à Reims. Depuis, je fais ce que tous les semblables font; je défends mes intérêts et ce qui m'appartient. Comme je vous l'ai dit, je n'avais pas pour plan de quitter Reims. Mon objectif est de créer une famille soudée afin de forger un domaine capable de résister aux attaques des semblables de Reims.

Octave marqua une pause et il étudia quelques instants chacun des trois jeunes vampires, étudiant leurs réactions.

- Mon histoire est plus longue que la vôtre, et pourtant moins importante au regard de la situation qui nous occupe.

Il effectua un geste de la main pour indiquer qu'il leur laissait la parole.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 1:30

Luc était très intéressé par les paroles de leur nouveau mentor.

- "Je ne comprends pas, Octave, notre sang est addictif, si vous avez absorbé tout le fluide vital de feu votre confrère, vous devez être devenu dépendant. Ce qui pourrait compliquer les choses.
A moins que ça ne soit comme pour notre passage aux ténèbres, une exception qui fait que le fluide absorbé ne soit pas addictif...."

Il semblait réfléchir.

- "Je peux vous faire un résumé, notre spécialiste en histoire ancienne pourra sûrement combler les trous.

Nous avons tous pour un raison x ou y été rassemblés pour retrouver un livre ancien traitant des 4 fils Aymon et du trésor qu'ils avaient cachés.
Malheureusement, comme vous avez pu le lire dans les journaux, nous n'avons pas été les premiers .

Des voleurs avaient dérobés le bouquin et comme des idiots se sont battus avec le vieux.
Sauf que ce vieux faisait partie d'une confrérie qui était là pour veiller sur le trésor.
Du coup, il y a eu un mort chez eux avant la fin de l'antiquaire .

En enquêtant, on a remonté la piste du trésor et trouvé là où il était caché.
Sauf qu'il n'y avait plus de trésor, un vieux pieux en bois et un autre cadavre avec la gorge arrachée.
Donc du trio de voleur, il n'en restait plus qu'un.

Avec un objet trouvé sur le corps, on a trouvé le nom du dernier voleur, qui vivait chez sa grand-mère.
On l'a trouvé chez elle et confronté.
Il était devenu complètement fou, sûrement en voyant son ami se faire sucer le sang par le trésor de Charlemagne.
Pendant qu'on parlait, la lumière s'était éteinte et quelque chose nous a tué très très vite.

On s'est réveillé 3 jours après, enterrés à Bresse et on a vidé un pauvre promeneur. On a retiré ses papiers et jeté son corps dans la rivière pour brouiller les pistes.

On est rentré, on a dû s'adapter et on a fini par retrouver notre Créatrice.
Elle était chez les Loiseau, le fils avait disparu comme nous, c'est ce qui nous a mis la puce à l'oreille.

Vu qu'elle parlait que le vieux français, Alain a été notre porte parole, il a dû marchander sec parce qu'elle voulait nous tuer Len et moi et le transformer seulement lui.
Au final, il a utilisé le fait qu'elle ne comprenait rien à notre monde pour la faire chanter et l'obliger à nous le transformer et partir.

La Momie a transformé Alain, qui m'a transformé et ensuite j'ai fait l'étreinte à Len.
Ensuite, on s'est serré les coudes et on a expérimenté et partagé.
C'est comme ça qu'on s'en est tiré.
Parce qu'on est soudé.

C'est un résumé très rapide, j'imagine que vous avez des questions. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 7:57

Octave avait plissé les yeux plusieurs fois au cours du récit. Il reprit la parole:

- Vous avez raison concernant l'addiction au sang. En particulier après une Diablerie, il est presque impossible d'y résister. Encore une fois, ce n'est pas un choix que j'ai fait à la légère. Nous avons à présent cinq semblables face à nous au lieu de six, et je suis maintenant plus fort.

J'ai en effet plusieurs questions. Tout d'abord, est-ce que vous avez pu savoir qui était votre sire, exactement ? Si je comprends bien, la confrérie dont vous parlez veillait sur ce semblable immobilisé par un pieu dans le coeur. Mais qui était-ce exactement ? Si vous l'appelez la momie, c'est pour son apparence ? Et surtout, je ne comprends pas, vous parliez d'étreinte alors que vous étiez déjà revenus d'entre les morts. J'ai du mal à saisir.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 13:06

"Si vous me le permettez, je vais reprendre l'histoire de manière plus précise.

Comme Luc l'a expliqué, nous nous sommes reunis pour rechercher un livre se nommant 'la veritable histoire des quatre fils Aymon', ouvrage ecrit à l'epoque de Charlemagne par le père Jean-Baptiste Lamônier. Cet ouvrage était sensé designer l'emplacement du tresor de Charlemagne volé par les quatre fils Aymon.

Nous n'etions pas seuls sur l'affaire, une organisation criminelle cherchait egalement ce tresor. Ils etaient trois voleurs et ont volé le livre a un antiquaire du coin. Dans l'action un des voleurs a été tué ainsi que l'antiquaire.

Nous avons tout de meme reussi a remonter la piste jusqu'à une grotte près de bogny sur meuse. Dans la grotte, nous avons trouvé un cadavre la gorge arrachée, une tombe taillée dans la roche et un pieu au sol.

En fouillant le corps nous avons pu retrouver où il habitait. Le sous-sol de sa maison servait de base d'operation à son groupe. Nous y avons retrouvé le dernier voleur et avons voulu discuter avec lui pour recuperer le livre... Malheureusement il était devenu fou et nous n'avons pas pu en obtenir quoi que ce soit. Puis la lumiere s'est eteinte et nous sommes morts...

Nous nous sommes reveillés 4 jours plus tard a Vresse sur semois, enterrés. Lorsque nous avons réussi à nous extirper, nous avions faim. Et la première personne que nous avons croisé fut notre première victime. A ce moment là, nous n'etions pas encore des vampires, mais nous n'etions plus humain non plus. Un stade entre les deux. Ou tout le sang ingeré disparaissait dés que nous dormions. Nous etions obligé de nous nourrir tout les jours et les plus faibles succombaient à la frenesie tout les soirs... Comme moi. D'où les vaches et animaux massacrés.

Nous avons donc chercher ce qui nous arrivait et avons decouvert que notre transformation n'etait pas complète. Nous avons donc cherché notre créateur/créatrice. A ce moment nous avons découvert que le tresor de Charlemagne était le surnom de Marie-Anne, la niece de Charlemagne. Elle fut 'tuée' par les quatre fils Aymon et son corps caché. Jean-Baptiste Lamônier et bien d'autres furent les gardiens de son corps, qu'ils pensaient être possedé par le diable. Ces gardiens étaient la fraternitas Bayari et l'antiquaire en faisait parti. Le livre quant à lui contenait toutes les infos recueillies sur notre espece, nos faiblesse entre autre. Marie-Anne l'a detruit.

Nous avons donc retrouvé Marie-Anne mais quelque chose était etrange. Elle parlait parfois de Marie-anne a la troisieme personne ou se trompait entre le masculin et le feminin lorsqu'elle parlait d'elle. J'ai demandé qui elle etait reellement mais a balayé la question de la main. Ce que nous savons c'est qu'elle ne parlait que le vieux français.

Elle m'a expliqué que notre transformation n'etait pas volontaire mais que sa malediction etait trop puissante. Elle ne s'attendait par contre pas à voir trois personnes. J'ai bataillé et fait chanté pour qu'elle me transforme, puis j'ai transformé Luc qui a transformé Elena.

Marie-Anne a fui mais a juré de revenir se venger...

Voilà pour l'histoire... Notre etreinte a donc eu lieu en deux temps. Loin du standard j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 13:23

Octave écouta avec grande attention l'explication d'Alain qui reprenait les points de Luc en ajoutant quelques précisions. Il parut étonné sur certains points, moins sur d'autres.

- Je vois. C'est très surprenant. J'ignorais qu'il était possible que des victimes se relèvent et se retrouvent partiellement étreintes.

Je pense savoir pourquoi cette Marie-Anne se trompait entre le féminin et le masculin. Luc a parlé d'un vieux pieu en bois, et vous parlez de la Fraternitas Bayari comme étant une confrérie chargée de veiller sur le corps de Marie-Anne. Ils cherchaient donc à ce qu'on ne retrouve pas son corps, et qu'ils avaient donc compris qu'elle n'était pas morte, mais immobilisée. Est-ce que vous savez comment ils ont su quoi faire, et pourquoi ils n'ont pas cherché à la détruire ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.


Dernière édition par Lestat le Ven 18 Nov 2016 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 13:26

"Ils pensaient qu'elle etait possedée par le diable et qu'en cas de destruction du corps, le diable fuirait pour se reincarner ailleurs. Pour ce qui est des methodes, je suppose qu'ils ont testé sur elle ce qui marchait ou non et ont tout retranscrit dans leur livre detruit par Marie-Anne elle-même.

Pour ce qui est de la momie, oui c'etait en rapport à son apparence. Meme si les humains chez qui elle se cachaient n'ont semble-t-il rien remarqué."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 13:46

Octave considéra avec un air soucieux les paroles d'Alain:

- Cela confirme ce que je pense. Si votre créatrice, ou créateur comme je le pense, revient, nous risquons d'avoir un semblable très puissant sur le dos.

Son apparence indique un semblable dont l'humanité s'est considérablement érodée. J'ignore si vous le savez, mais principalement, notre humanité s'érode et laisse place à la malédiction en même temps que notre sang devient plus puissant. C'est là l'une des contreparties à l'augmentation de notre puissance. Si Marie-Anne ressemblait à une momie, cela laisse supposer qu'elle soit ou fut un semblable de grande puissance.

Mais je pense comme vous qu'il ne s'agisse pas de la nièce de Charlemagne. Je ne connais pas les détails de l'histoire des quatre Fils Aymon, mais ce que je pense expliquerait bien des choses. Je pense que les quatre fils Aymon ont déjà détruit leur ennemi, leur Diable. Mais, et je doute que vous le sachiez, un semblable ne peut être détruit de manière permanente que par un autre semblable qui commettrait la Diablerie, d'où le péché mortel que cet acte constitue. Lorsqu'un semblable est détruit d'une autre manière, son essence ténébreuse est libérée et se reforme jusqu'à être capable de posséder un humain ou un semblable pour renaître dans un nouveau corps, détruisant la conscience de l'hôte pour la remplacer complètement tout en conservant tous ses attributs d'avant sa mort. Plus un semblable était puissant au moment de sa mort, moins de temps il lui faut pour se reformer. Si les fils Aymon ont tué leur ennemi une première fois et ont été en âge de le combattre une nouvelle fois après, le semblable devait vraiment être très puissant. Je pense que le semblable a possédé la nièce de Charlemagne pour renaître dans une position influente.

Ce que je vous dévoile explique aussi pourquoi nous évitons de tuer d'autres semblables, même lorsque cette mort n'est pas forcément permanente. Les semblables sous leur forme éthérée, appelés Ombres ou Chouettes de part leur forme, ont en effet tendance à vouloir posséder ceux qui sont responsable de leur destruction. Cela explique également pourquoi les fils Aymon ont utilisé un pieu contre leur ennemi. Un pieu planté dans le coeur d'un semblable l'immobilise et le place dans une sorte de stase, un état de stagnation totale. Cela rend l'essence damnée prisonnière du corps sans espoir d'en être libérée, sauf si le pieu s'érode ou que quelqu'un le retire. C'est ce qui a du se produire dans le cas de votre créatrice ou plutôt créateur.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:13

Alain reflechit aux implications, murmurant quelques mots.

"Strigoi... anthrocryptide..."

Puis vers Octave.

"Si ce que vous dites est vrai, j'ai peut-etre une idee sur qui est mon créateur.

Dans la legende des quatre fils aymon, ils sont chassés par charlemagne car ils ont tué son neveu bertolai et volé son tresor. Si marie-Anne etait le tresor, peut etre que le vampire initial etait bertolai, qui s'est ensuite reincarné dans Marie-Anne.

Je pense que nous avons un peu de temps avant son retour. Il ne parlait pas le francais actuel, ne connaissait pas notre technologie et notre civilisation... et n'a pas pris le risque face à trois nouveau né meme pas completement transformé... Il devait donc etre fortement affaibli."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:22

- "Même fortement affaibli, la Momie iradit de puissance et je n'ai pas honte d'avouer qu'elle me faisait peur.
Elle est probablement extrêmement dangereuse et a promis de revenir se venger.

Il faudra donc se préparer pour ça aussi.
Mais chaque chose en son temps.
Nous devons d'abord gérer vos anciens confrères."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:31

Octave hocha la tête.

- Affaiblie, sans doute. Peut-être le fait de posséder un humain plutôt qu'un vampire. C'est sans doute plus facile, mais il est probable que comme le corps est différent, la puissance du sang soit celle d'un nouveau-né. Elle a pu ne pas avoir le temps de recouvrer sa puissance d'antan.

D'ailleurs, votre faible puissance vous rend particulièrement vulnérable. Si vous êtes détruits, il vous faudra des décennies, peut-être même un siècle ou plus, avant d'avoir une chance de renaître. Et votre faible puissance rendra difficile la possession d'un autre semblable; vous ne constitueriez donc pas un grand risque en tant qu'Ombres, et je doute que ceux de Reims aient des scrupules à vous éliminer de la sorte. Il vous faudra donc vous concentrer sur le renforcement de votre sang malgré les contreparties que cela implique.

Avez-vous d'autres questions ?



_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:33

"Vous avez parlé de trois traditions. Quelles sont-elles?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:40

- Il s'agit des trois piliers les plus importants pour les Semblables.

La première tradition est la Mascarade. C'est la plus importante, car notre existence en dépend. Nous ne devons jamais révéler notre nature à ceux qui ne partagent pas le Sang. Le bétail ne doit pas savoir que le loup existe, sans quoi ce dernier serait traqué et massacré. Un Semblable qui brise la Mascarade met en péril l'existence de tous les Semblables et il devient un problème pour tous. Inutile de vous dire ce qu'il en coûte.

La seconde tradition est celle de la Progéniture. L'étreinte d'un humain est votre responsabilité, et vous devez en porter le fardeau. C'est une tradition qui insiste sur le fait que les actions de votre descendance peuvent rejaillir sur vous.

La troisième tradition est celle de l'Amaranthe, qui interdit la pratique de la Diablerie. Comme je vous l'expliquais, c'est l'acte d'aspirer l'essence qui anime un Semblable, et c'est le seul moyen de causer sa Mort Ultime.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:46

"Suite à notre transformation non controlé, nous avons plusieurs soucis avec la police... Comment faire pour limiter l'extension de ces problemes et voir même les resorber... Comment faire pour que ceux de Reims ne s'en serve pas contre nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 14:55

- Cela sera malheureusement compliqué. Nos pouvoirs nous aident beaucoup, et je pourrai vous être utile en cela, mais c'est là tout le problème des institutions mortelles; une fois que l'information a circulé et n'est plus limitée à une poignée de personnes, les choses sont bien plus difficiles à contenir. C'est pourquoi nos pouvoirs sont surtout utiles en matière de prévention, ou pour garantir le succès d'interventions immédiates.

Nos pouvoirs sont également utiles pour s'implanter dans le domaine à travers nos alliés, contacts, ressources et autres domaines d'influences. Ce sont ces outils, plus que nos pouvoirs, qui à terme nous permettent de sortir des faux pas.

Si la police vous cause encore des problèmes, peut-être que nous pourrions faire en sorte de discréditer les inspecteurs en charge de l'enquête, ou leur causer du tort d'une manière ou d'une autre.  Mais il faut faire très attention, à vouloir effacer certains problèmes, on peut avoir tendance à attirer encore plus l'attention.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 15:11

"Si nous augmentons notre puissance, nous deviendrons comme Marie-Anne, monstrueux. Comment continuer à interragir avec les humains? N'y a-t-il aucun risque à devenir trop monstrueux?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 15:37

- Si. Plus de risques, et surtout, plus de contraintes. Regardez.

Octave ferma ses yeux et sembla se concentrer une demi seconde. Puis, sous les yeux des autres, son teint blanchit de manière inquiétante, et son visage perdit de sa mobilité, et ses épaules cessèrent de se mouvoir au rythme de sa respiration. Il passait toujours pour un humain, mais un humain peu expressif, froid et dérangeant.

- Sans utiliser le sang pour réactiver mes fonctions vitales, mon sang ne circule plus, et je ne respire plus. J'ai encore quelques expressions de visages ou quelques clignements des yeux, mais je n'ai plus de larmes. Seul mon coeur bat encore, bien que très lentement. Bien sûr, cela rend les relations avec les humains bien plus complexes et le sang permet de palier à cela, mais à un coût. Certains pouvoirs permettent aussi de contourner cet aspect, notamment les pouvoirs qui influencent l'esprit. Mais il faut tout de même faire attention car ce n'est pas infaillible. Plus vous devenez puissant, plus votre humanité s'érode. C'est l'une des raisons pour lesquelles les Semblables décident d'entrer en torpeur, car c'est le seul moyen de diminuer la puissance de votre sang. Si vous ne le faites pas, le temps fera son oeuvre même si vous ne vous nourrissez pas en excès, et votre puissance de sang augmentera de toute façon.

Donner l'étreinte ou commettre une Diablerie érode aussi votre humanité et renforce la bête. Il y a tout de même un moyen de ralentir cette érosion. Chaque fois vous sentez que votre humanité s'érode, il est possible de contenir cette érosion en concentrant votre essence damnée. Cela évitera l'érosion une fois, mais vous développerez une faiblesse surnaturelle en contrepartie, en plus de la faiblesse unique qui se manifestera chez vous quoiqu'il arrive lorsque votre sang deviendra un peu plus puissant. Ce sont ces faiblesses qui sont à l'origine de certaines légendes comme l'ail ou les cours d'eau. Il y a cependant une limite au nombre de faiblesses que vous pouvez ainsi développer pour vous protéger de l'érosion de votre humanité, si tant est que vous soyez prêts à développer autant de faiblesses potentiellement dangereuses. La torpeur permet aussi d'éliminer ces faiblesses additionnelles, suivant sa durée.

Mais l'érosion de l'humanité n'est pas la seule contrepartie à l'augmentation de votre puissance. Vous deviendrez plus sensibles à la lumière du soleil, et vos torpeurs seront plus longues. Plus important encore, plus vous deviendrez puissants, plus votre essence damnée consommera de sang pour vous éveiller chaque nuit, et plus vous devrez donc vous nourrir.

C'est d'ailleurs la raison de la migration prévue par les Semblables de Reims. L'aîné s'est réveillé de torpeur il y a quelques années, et la puissance du sang de l'ensemble des Semblables a augmenté de sorte que leurs besoins en sang deviennent trop importants pour le domaine.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 16:28

Luc avait plissé les yeux et semblait tendu

- "Quand vous dites, l'Aîné, Octave, on parle d'un vampire de quel âge ?
Et surtout de quelle puissance ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 16:58

- Savez-vous quelle quantité de sang nous devons concentrer pour augmenter notre puissance? Car s'il en faut énormément, il nous faudra des centaines de nuits avant de pouvoir l'augmenter, et j'imagine que nos ennemis seront là bien avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 17:25

Octave répondit d'abord à Luc:

- L'aîné est le plus vieux vampire de Reims, mais actuellement pas le plus puissant du fait de sa torpeur qui a duré à peu près un siècle. C'est son infant que j'ai tué. Il n'a plus autant d'influence qu'avant mais il va certainement reprendre la main sur les ressources de son infant, il s'est très bien adapté depuis son réveil. D'ailleurs...

Il se tourna vers Alain:

- Le retour de votre sire peut s'avérer plus proche que vous ne le pensez. La torpeur a cet avantage qu'elle prépare les Semblables à leur réveil, et leur esprit est particulièrement affûté un certain temps après leur réveil, ce qui leur permet de s'adapter extrêmement vite. C'est une sorte de mécanisme de survie, si vous voulez. Il serait d'ailleurs bon que vous utilisiez votre lien du sang avec votre sire pour tenter de savoir à qu'elle distance il se situe à peu près.

Puis, à l'adresse d'Elena:

- C'est difficile à quantifier. Mais quelque soit ce que vous pensez, imaginez beaucoup plus, cela vous évitera de perdre du temps. C'est l'excès de vitae qui force votre sang à se concentrer; plus votre sang peut contenir de vitae, plus il est difficile de le concentrer.

Mais je suis d'accord avec vous, ce n'est pas une solution à court terme. Dans l'immédiat, ce n'est pas là-dessus qu'il faudra compter mais à l'avenir, cela pourra nous être utile. Mieux vaut donc commencer maintenant.


HRP: pour le moment, je choisis de ne pas vous dire combien il faut. Lorsque vous aurez atteint la puissance du sang 2, je quantifierai les choses en terme de règle.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Ven 18 Nov 2016 - 21:42

- Bien bien... Et quand vous évoquiez un possible affrontement avec nos Semblables de Reims, vous pensez à un combat physique ou... sur le plan social? Alain, Luc et moi-même nous complétons plutôt bien, chacun développant comme il peut ses points forts. Je dirais qu'Alain les développe avant tout sur le plan mental et intellectuel. Luc est clairement physiquement le plus puissant et manipule plutôt bien l'art de la discrétion et de l'invisibilité. Quand à moi, si vous avez lu les journaux, vous aurez compris que mon terrain de jeu évolue dans le social. Seuls, nous sommes faibles et encore incomplets. Mais à nous trois, nous pouvons nous défendre. Malheureusement cela dépend dans quelles conditions. D'où ma question, comment pouvons-nous nous préparer, pour quel type d'affrontement et comment augmenter notre puissance sur le court terme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov 2016 - 8:39

Octave acquiesça:

- La complémentarité nous sera bénéfique à tous. Comme je vous le disais, sur le court terme, je crains que nous soyons attaqués. Mon crime ne peut que susciter une réaction violente et radicale tandis que votre faible enracinement dans votre domaine vous rend également vulnérable à ce type d'attaque. Il va falloir nous préparer à une attaque. Cela ne veut pas dire que ce sera contre des Semblables, mais je les vois bien vous envoyer des serviteurs ou pions mortels durant notre sommeil diurne. Il est néanmoins possible que des Semblables se déplacent pour nous tendre des embuscades la nuit, et je suggère que nous nous retrouvions seuls le moins possible.

Vous savez cependant raison sur un point, il ne faudra pas négliger les assauts plus indirectes qui viseront à nous affaiblir en rendant notre situation encore plus précaire. Les Semblables, comme je vous le disais, évitent les conflits violents s'ils ne sont pas sûrs de gagner, et s'affrontent surtout par ressources interposées. Attendez-vous donc à des attaques au sens large sur ce que vous possédez et tout ce qui vous enracine dans votre domaine.

Si vous voulez mon avis, les Semblables nous testeront d'abord, potentiellement par une attaque violente ou deux. Il faudra être prêt pour résister, être violents en retour afin de montrer que le prix d'un conflit direct serait trop coûteux pour leur camp, même en cas de victoire. Une fois qu'ils l'auront compris, le conflit classique par ressources interposées s'engagera ce qui nous sauvera à court terme mais signifiera le début d'un conflit de longue haleine.

L'idée de départ est donc de sécuriser nos refuges en restant unis le plus possible, tout en nous préparant à recevoir l'attaque des Semblables, quelque soit la forme qu'elle prendra. Cela peut impliquer, de votre côté, de mobiliser vos ressources d'une manière qui peut nous aider. Alain et Elena, votre problème réside dans le fait que votre disparition pourrait facilement être associée aux affaires dans lesquelles vous avez trempés, ce qui risquera peu d'inquiéter les Semblables et de susciter des questions. Il faudra donc travailler rapidement à rétablir une sorte de crédibilité au sein de la société mortelle, afin que votre disparition éventuelle soit instigatrices de questions et de remous peu souhaitables pour les Semblables. Par exemple, vous pourriez contacter la police et leur donner des informations qui tourneraient leurs regards vers Reims, et même les Semblables. C'est risqué, car cela vous remettrait sous les feux des projecteurs, mais cela peut sérieusement leur nuire et les forcer à rester calmes. Je pourrais mettre mes pouvoirs à votre service si nécessaire.

Bien sûr, il m'est très difficile de tout prévoir, et je ne fais que vous faire part de mon expérience, mais je ne prétends pas avoir la réponse à tout. Je vous l'ai dit, je serai un mentor pour vous, pas un chef.


HRP: en terme de jeu, je ne suis pas en train de vous prédire exactement ce qui va se passer en faisant parler Octave, mais vous donner une hauteur de vue sur les méthodes des vampires, et ce qui peut arriver, tout en vous donnant des pistes globales sur la manière dont vous pouvez vous préparer. Ne vous sentez pas obligés d'attendre qu'Octave propose un plan tout fait. Néanmoins, et vu la complexité de la chose, n'hésitez pas à poser tout un tas de question, à proposer des choses, etc. C'est normal si vous êtes un peu paumés, donc pas d'inquiétude.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov 2016 - 9:40

- C'est pas bête, nous pourrions par exemple lancer plusieurs appels anonymes à la police, comme quoi nous aurions vu un homme identifié comme étant David Allais, avec une jeune femme (qui pourrait être Marie-Anne), en train de faire la sortie de quelques boîtes de nuit à Reims. Pour cela, vous qui connaissez parfaitement la ville Octave, il faudrait que vous nous indiquiez les endroits où un pervers pourrait être vu tard la nuit. Et si en plus c'étaient des boîtes régies par nos Semblables, ça ferait une sorte de double combo : exporter l'enquête vers Reims, et orienter les inspecteurs vers les lieux que nos "amis" fréquentent voire même, contrôlent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mentor (12 novembre 1984)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Ambowl, le tournois des Ambiens 13/14 novembre (80)
» La RGC 2010 : les 13 et 14 Novembre prochains
» Ce 1er novembre?
» Soirée du 9 novembre 2010
» [E10] [MATCHS Quarts de Finale] Lyon - Nice, le 10 Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: