Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mentor (12 novembre 1984)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov - 10:20

- Vous avez la bonne idée en voulant rediriger la police vers Reims. Utiliser un fugitif pour ce faire est une excellente idée. Par contre, il faut y mettre des moyens plus importants. Vous ne pouvez pas espérer rediriger une enquête par quelques appels anonymes venant de cabines téléphoniques. Les enquêteurs ne sont pas des enfants si crédules. En plus, ce n'est pas parce que l'enquête se dirige vers Reims au sens large que les Semblables seraient inquiétés, quand bien même les établissements qu'ils contrôlent seraient des points d'intérêts. Non, il faut un engagement plus important et crédible, ainsi que des cibles plus spécifiques. Quitte à initier des faux témoignages, il faut des témoins de substance à qui les enquêteurs accorderont de l'importance. Etant déjà impliqués, votre témoignage à vous serait très crédible, mais vous obligerait à vous exposer. Si vous ne le souhaitez pas, il faut parvenir à créer des témoins.

Pour reprendre votre idée de ce David Allais qui ferait la sortie des boîtes, plutôt que de simples témoignages sans substance, nous pourrions recréer ces événements d'enlèvement des filles à Reims sans avoir à chercher des témoins. Cela redirigerait l'enquête vers Reims de manière naturelle. De là, nous mènerions les enquêteurs vers des cibles plus spécifiques pour encombrer les Semblables. Le risque étant que nous devrions aller à Reims.

Ce que j'aimais dans l'idée que vous ayez pu vous retourner voir les enquêteurs, c'est que si nous faisions en sorte que vos témoignages étaient vérifiés, cela vous recrédibiliserait aux yeux des enquêteurs et votre disparition éventuelle causerait des remous gênant pour les Semblables de Reims.

Gardons tout cela à l'esprit, mais nous parlerons de nos plans un peu plus tard. Faisons d'abord le tour des questions que vous pouvez avoir avant de discuter des plans, car vous manquez peut-être encore d'éléments. D'ailleurs, une fois que nous aurons fait le tour de la question, je vous parlerai des Semblables de Reims.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov - 20:13

Luc était perdu dans ses pensées et émergea d'un coup.

- "Je pense qu'il serait bon de savoir les forces et faiblesses de chacun.
Len a déjà pu vous exposer les nôtres, j'aimerais savoir les vôtres.
Que ce soit aptitudes ou pouvoirs vampiriques, bien évidemment.

Et une autre question en passant, auriez-vous eu vent de rituels ou artefacts vampiriques ?
Des choses pour augmenter notre puissance, même si c'est artificiel.
C'est peut-être con, comme question, mais jusque là, je pensais que les vampires n'étaient qu'un mythe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov - 20:18

"Est-ce que l'un de vos semblables domine le milieu criminel?

Luc cherche à prendre du galon dans l'organisation pour la controler de l'interieur. Nous pourrions essayer de faire tomber quelqu'un pour accelerer sa montee dans la hierarchie... et utiliser vos pouvoirs pour forcer cette personne à denoncer l'un des votre comme son commanditaire?

Le livre etait initialement gardé dans un coffret que nous avions à un moment. Nous pourrions le recuperer et le donner en preuve à la police. Je pourrais feindre le fait qu'on me l'a amené pour expertise par exemple et denoncer celui qui me l'a apporté pour qu'il denonce ensuite un semblable.

Meme s'il n'est pas lié directement, la police va fouiller et il sera embeté par ses autres activités.

Et moi cela m'innocenterait auprès des forces de l'ordre."

Puis à propos des questions.

"Comment êtiez-vous organisé. Quels sont vos domaines de predilection?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Sam 19 Nov - 21:29

HRP: c'est un pavé, mais la deuxième partie est très importante.


- Je doute de l'existence d'artefacts magiques, si c'est ce dont vous parlez. Quant aux rituels, je ne suis pas très versé dans l'occulte, mais nous disposons déjà de pouvoirs conséquents.

Je suis pour ma part capable d'influencer les actions des mortels. Je peux les hypnotiser et contrôler leurs actions en partie, ou même leur implanter des signaux qui déclenchent plus tard des actions de leur part. C'est utile mais peu discret et temporaire. C'est à dire que cela ne suffirait pas à forcer quelqu'un à témoigner au tribunal. Quelqu'un qui se dénonce un jour, peut se rétracter ensuite. Evidemment, c'est un pouvoir très utile, comme toutes nos capacités, mais rarement leur effet est-il durable. C'est pourquoi ces pouvoirs sont avant tout des outils qui facilitent la manipulation de l'environnement, mais ne constituent pas à eux seuls des moyens de le faire. C'est pour cette raison que les Semblables ne sont pas étrangers au chantage, menaces ou promesses comme les mortels afin d'atteindre leurs objectifs. Simplement, leurs pouvoirs les aident à rendre ces méthodes bien plus efficaces. Evidemment, il y a toujours le sang pour tenir les mortels sous notre influence

En ce qui concerne les domaines d'influence des Semblables de Reims, ils sont assez variés et je ne les connais sans doute pas tous. Le secret est aussi une de nos forces. Le milieu criminel est versatile, et n'oubliez pas que les Semblables sont rarement directement impliqués dans les activités du milieu. Ils sont les éminences grises derrière les chefs criminels. Si vous souhaitez imiter ces Semblables et prendre le contrôle d'une organisation criminelle, faites attention en faisant tomber légalement les chefs, ils peuvent toujours faire sombrer l'organisation toute entière.

Quoiqu'il en soit, vous connaissez mieux votre domaine que moi, ainsi que l'histoire qui vous précède. J'écoute donc vos idée avec attention, et elles viendront essentiellement de vous. Mon rôle sera de vous aider à les affiner en fonction de mon expérience et de ce que je sais des Semblables de Reims et de leur organisation. Ce qui m'amène à votre question, Alain. Il est d'ailleurs très important que vous sachiez à qui vous avez affaire.

Les Semblables de Reims tentent de s'accommoder l'un de l'autres en faisant en sorte de ne pas marcher sur les plates bandes des autres, en contrôlant divers terrains de chasse, leur niveau d'activité chez les mortels et en attribuant des domaines d'influences ou ressources particulières. Chacun défend donc ses intérêts, mais l'intérêt commun reste important afin que tout ne s'effondre pas, ou ne dégénère pas. Une fois tous les deux mois, les Semblables se réunissent au cours d'un conclave et discutent des différentes affaires pour se tenir au courant, maintenir un contact et éventuellement prendre des décisions. Nous n'avons officiellement pas de chef, bien que chaque voix ne soit pas égale, et les plus influents tendent à faire pencher la balance. Pour arbitrer tout cela, nous nommons un Doyen. Pas de manière démocratique, il se dégage en général de par sa puissance, son influence, et le support d'autres Semblables dont il bénéficie.

Actuellement, la position de Doyen est occupée par Irène Lantenois. Elle possède une très grande influence dans les cercles juridiques et dans la police. Son infante, Lucile Villière, avait d'ailleurs été étreinte car elle était la fille d'un juge. Ces deux là baignent sans doute le plus dans les économies parallèles, donc criminelles, mais leurs domaines d'influence les protègent très bien, ainsi que les groupuscules dont elles se servent.

L'aîné est Philéas Darteville. Sa lignée est la plus ancienne des Semblables de Reims, et y est très bien implantée. C'est son infant, Gilles Carignan, que j'ai tué. Gilles avait repris en main les ressources de son sire et les avait renouvelées durant sa torpeur avec l'aide de son propre infant, Hervé Deflandres. La lignée disposent d'importants moyens grâce à ses connections auprès de personnes à profil élevé tels que des politiciens et des financiers. Si Irène détient le pouvoir des autorités, Philéas détient ceux qui font les lois et contrôlent les marchés.

Enfin, il y a Eustache Truffaut. Eustache est tout autre animal. Il est seul et s'intéresse peu à la politique des Semblables. Néanmoins, il est peut-être bien le plus puissant de Reims, du moins en ce qui concerne son Sang. Il est sans doute le plus neutre de tous et est moins ancré dans le noyau dur de la ville. Par contre, il défend ses intérêts et tout le monde a intérêt à le garder satisfait. Si Eustache ne dispose pas de l'influence des autres sur les grands cercles de pouvoir, il mouille dans absolument toutes les communautés minoritaires et marginales; quelles soient religieuses, politiques, culturelles, légales, illégales, connue ou pas, il semble capter tous les sous-groupes en marge des affaires. On ne sait pas exactement jusqu'où cela peut aller, mais si Eustache décide de mobiliser l'ensemble de ces groupes il est capable de provoquer un chaos dont personne ne veut.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Dim 20 Nov - 17:55

- Merci pour ces précieuses informations, Octave.

Les yeux d'Elena brillaient dans la nuit.

- Je suis tout de même étonnée que vous n'ayez pas un seul allié parmi tous ces Semblables. N'y en a-t-il pas un que l'on pourrait retourner contre ceux de Reims? Et... si je puis me permettre, vous semblez accorder une grande importance à votre héritage, et à la construction d'une Famille dont vous seriez le doyen. Mais... Pourquoi ne pas avoir vous-même étreint un mortel? Vous avez eu quelques 150 années pour étreindre et former un Infant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Dim 20 Nov - 18:39

Octave réajusta les manches de sa veste avant de répondre à Elena.

- Pas d'alliés ? J'ai mes propres alliés, mes propres ressources. J'ai une forte influence sur les médias à Reims et je tire mes revenus d'investissements commerciaux à travers certains agents humains. Je possède également de nombreux contacts dans des cercles variés, et mon plus grand pouvoir était justement d'en connaître beaucoup sur les ressources des autres Semblables. C'est aussi ce qui me rendait dangereux auprès de ceux qui souhaitaient garder leurs affaires secrètes en prenant soin des les dissimuler lors des conclaves.

Mais vous parliez d'alliés parmi les Semblables. Qu'est-ce que vous appelez des alliés, exactement ?  Philéas avait son infant, et il a maintenant son petit-infant. Irène a sa propre infante également. Mais Eustache ? Eustache non plus n'a pas d'alliés au sens où vous l'entendez. Quand vous avez sept vampires dans une ville, les Semblables trouvent leurs alliés parmi leur propre famille. Ensuite, chaque unité veille à ses propres intérêts. Vous dites que je n'ai pas d'allié, mais des alliés pour quoi ? Dans quel but ? Jusqu'à présent, les Semblables cohabitaient. C'est la nécessité qui nous a forcé à envisager la migration de certains des nôtres, comme je l'ai expliqué. Mais quitter un domaine, c'est renoncer à une partie de tout ce qu'on y a construit.

Les deux premiers Semblables qui ont été désigné pour migrer étaient les deux plus jeunes, Lucile et Hervé. Mais pour eux, c'était plus simple. Leurs aînés pouvaient rester à Reims sans renoncer à leurs ressources, et il pourraient également veiller sur un nouveau domaine à travers leurs infants, en les faisant bénéficier de leurs ressources depuis Reims. Malheureusement, si les plus jeunes partaient, il restait encore trop de Semblables, les plus puissants, et donc ceux qui se nourrissaient le plus. Il fallait donc qu'un autre Semblable parte. Les deux lignées ayant déjà désigné un de leur membre, ne restait qu'Eustache et moi. Evidemment, personne ne veut se mettre Eustache à dos, et je n'ai rien pu faire quand on m'a désigné pour accompagner les deux autres. Alors, évidemment, on m'avait donné Sedan tandis que les deux autres se seraient partagé Charleville. Je m'étais résigné, mais votre présence a tout changé. Il aurait été facile pour les deux autres lignés de me faire disparaître pour se garder une plus grande part du nouveau domaine, en mettant ma disparition sur votre dos à vous. J'avais des raisons de penser qu'un tel complot était possible.

Donc, chère Elena, pour trouver des alliés, vous devez trouver des gens qui partagent vos intérêts. Les Semblables de Reims ? Ils gardaient tout ce qu'ils avaient construit et n'ont donc aucun intérêt à m'aider. C'est pourquoi je vous ai trouvé vous, car nous partageons un intérêt commun.

Le seul à Reims vers qui nous pourrions peut-être nous tourner, c'est Eustache. Car avec nous qui allons nous accrocher au domaine des Ardennes, Eustache va se retrouver seul contre deux lignées, sans moi-même pour contrebalancer le pouvoir des indépendants. Mais pas pour le moment, pas tant que notre situation est précaire et que celle d'Eustache n'est encore pas menacée. Il est pleinement capable de tenir son sol pour le moment, et nous n'avons rien à lui offrir qu'un soutien fébrile qui pourrait le faire sombrer avec nous en cas d'échec probable. Mais à l'avenir, si nous nous en sortons, Eustache sera, je pense, une piste à creuser.

Octave marqua une pause, conscient du flot d'information qu'il venait de déverser. Puis, il reprit, concentré:

- Pour répondre à votre question, Elena, c'est assez simple. Je suis le dernier arrivé à Reims après Philéas, Irène et Eustache. C'est pourquoi Philéas et Irène ont pu donner l'étreinte en priorité. Comme je vous l'ai expliqué, ce qui a poussé les Semblables à organiser une migration est justement le fait que la population de Reims devient trop puissant et que les besoins en vitae augmentent. Ainsi, accueillir un autre Semblable était hors de question, et je n'ai jamais reçu l'approbation des autres pour le faire. La présence de tout nouveau Semblable peut avoir un impact très important sur la non-vie des autres, et des règles régissent souvent les étreintes, même si elles restent informelles.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 0:57

- "C'est donc une relation de nécessité. Il ne sont pas vraiment soudé et il y a une chance pour nous que l'individualisme les mette en échec en cas d'affrontement. Si l'un deux tombe, c'est potentiellement une chance pour les autre de récupérer plus de pouvoir et donc peut-être ne seront-ils pas si soudé qu'on le pense.

Il serait intéressant à terme de voir si Eustache peut devenir un allié.
Ou du moins, ne pas être un adversaire.

Vous verrez Octave, que nous sommes très soudés.
Peut-être est-ce parce que nous sommes jeunes, peut-être grâce à ce qu'on a vécu ensemble, mais le fait est là.
Si l'un de nous a un problème, nous avons tous ce problème.
Nous nous entraidons et j'espère que vous ne serez pas trop dérouté du changement par rapport à votre ancienne coterie."


Dernière édition par Luc Constant le Lun 21 Nov - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 1:15

Pour la première fois depuis qu'ils l'avaient rencontré, Octave esquissa un sourire. Ce dernier n'était pas aussi expressif que celui d'un mortel et avait en cela quelque chose de dérangeant, mais son regard fixe semblait refléter une certaine sincérité.

- Je n'avais pas de coterie, Luc. Et je respecte votre unité; c'est d'ailleurs ce que je recherche en souhaitant créer une famille de Semblables unie. Vous possédez l'unité que les Semblables rémois n'ont pas, et je bénéficie de leur expérience. Ensemble, nous leur résisterons et seront en mesure de forger un héritage.

Mes chers Semblables, bienvenue dans la Danse Macabre.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 5:33

Luc avait un sourire carnassier.

- "Maintenant que nous sommes sur la même longueur d'onde, mes amis, je crois qu'il serait temps d'élaborer un plan pour résister.
Ou plutôt, pour vaincre, mais ça, ça sera du long terme.

Ce qu'il faut qu'on fasse en continu, c'est augmenter notre concentration de fluide vital.

Et à court terme, faire porter les soupçons policiers sur nos confrères rémois.
De part mes accointances, je vais chercher si je ne trouve rien de croustillant sur nos semblables juridiques.

D'autres idées ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 7:49

- La priorité est de nous préparer et de consolider nos positions ici. Effectivement, occuper les Semblables peut les ralentir et nous faire gagner du temps, mais ne perdons pas l'objectif principal qui est de consolider nos positions pour que nous chasser ou nous faire disparaître soit plus problématique.

Ce qui pourrait être intéressant serait d'établir un lien entre vous et les soupçons que vous tenterez de faire porter sur les Semblables de Reims. Ainsi, votre disparition renforceraient les soupçons portés sur eux et les dissuaderait d'avoir recours à des mesures drastiques.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 11:57

"Octave, vous avez parlé tout à l'heure d'utiliser mon lien avec mon createur pour le localiser. Comment est-ce que cela marche?

Je dois egalement vous faire part d'une chose. J'ai deux serviteurs. Si l'un est effectivement un serviteur comme on l'entend, le second est ma soeur. Elle a eu un accident de voiture et etait en fauteuil depuis... Mon sang a pu la guerir, mais je dois continuer de la nourrir car si elle redevient humaine, son etat empire à nouveau.

Je ne peux donc pas me cacher sans la faire redevenir humaine et je ne peux affronter les autres vampires sans risquer de la mettre en danger..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 14:10

Octave hocha plusieurs fois la tête, indiquant qu'il comprenait.

- Je vois. Je comprends. Je ne vous cache pas que cela risque de compliquer les choses, pour vous surtout. Nos liens humains sont nos plus grandes faiblesses. Je ne vous imposerai donc pas de changer de lieu, mais vous devez savoir qu'en étant isolé, avec une proche qui plus est, vous serez beaucoup exposés. Votre soeur, en particulier, pourrait vite en subir les conséquences. Comme je vous l'ai dit, les Semblables évitent les attaques directes et s'affrontent par relations et ressources interposées.

Je pense de plus en plus que nous risquons de subir une attaque violente, d'une manière ou d'une autre. Je crains également que même si nous repoussons cette attaque, quelque soit sa forme, vous pourriez tout de même faire les frais de ses répercussions. Nous devons être proactifs et développer vos idées. Nous devons créer un lien entre vous, les affaires auxquelles vous êtes mêlés, et les Semblables de Reims, ou du moins leurs ressources. Si vous faites partie d'un chaînon qui les lie à des affaires en cours, ils ne pourront plus se permettre de vous faire disparaître sans confirmer des soupçons.

Octave regarda ensuite un à un ses interlocuteurs. Il sembla pour la première fois prendre un peu de recul afin de les jauger et les étudier réellement: leurs réactions, leurs expressions, leur détermination.

- Bien, concernant les liens du sang. Le pouvoir du Sang est puissant, surtout celui que nous partageons. Vous pouvez exploiter votre lien du sang avec un autre Semblable jusqu'à trois degrés de différence. Plus vous êtes rapprochés dans une lignée, plus le lien est puissant.

Par exemple, Alain, vous partagez un lien direct avec cette Marie-Anne, et avec votre infant, Luc. Luc partage un lien direct avec Alain et avec Elena. Alain et Elena partagent un lien de second degrés, et Luc partage un lien de second degré avec Marie-Anne. ELena et Marie-Anne partagent un lien de troisième degré.

Vous pouvez tirer partie d'un lien du sang de premier degré peu importe la distance qui vous sépare avec celui ou celle avec qui vous partagez ce lien. C'est à ce point puissant. La distance se réduit à mesure que l'on s'éloigne en terme de lien. Vous pouvez utiliser ce lien pour tenter de ressentir l'état général d'un Semblable, et la direction global où il se situe. Il est ainsi possible de traquer ses proches parents de cette manière. Vous saurez en général si un proche entre en torpeur ou est détruit. Il est également possible de transmettre un message quant à votre état général, voir un message un peu plus précis si vous parvenez à capter le lien particulièrement bien. Cette dernière capacité n'est possible que pour les liens de premier ou second degré.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 14:36

Elena tourna lentement la tête vers Alain.

- Deux serviteurs ??

Elle se rappelait la morale qu'il lui avait faire concernant ses propres tentatives avec Anthony. Son visage amusé l'observa un instant.

- Et bien et bien, tu n'as pas chômé, espère de petit cachotier. Je t'entends encore me mettre en garde contre ce genre de tentative, que tu considérais excessivement dangereuse.

Elle haussa les épaules.

- Enfin, si cela permet à ta soeur d'aller mieux, c'est une bonne chose. Mais... peut-on savoir qui est l'autre serviteur et comment tu as fait pour le rendre tel quel... ?

Puis à Octave.

- Je comprends bien où vous voulez en venir, et croyez-moi Octave, j'aimerais beaucoup trouver la solution miracle qui me permette de redevenir clean aux yeux de la police, tout en créant un lien avec les Semblables de Reims afin que, s'ils décidaient de passer à l'action, ma disparition les impliquerait directement. Vous êtes peut-être au courant, mais ce qui me lie aux meurtres, est le fait que mon véhicule ait été récupéré par David Allais le 4 octobre, qui s'en est débarrassé dans un casse près de sa Renaud Bleue. J'ai du inventer toute une histoire comme quoi Ernest, mon frère endetté, me l'avait emprunté et se l'était faite volé en bas de chez lui alors que j'étais en Suisse, pour les affaires.

Elle serra les dents.

- En réalité, Marie-Anne nous avait vidé de notre sang dans la cave des Omanec et David nous avait ensuite enterré dans une forêt Belge où nous nous sommes réveillé quatre jours plus tard.

Elle réfléchit, en se mordant la lèvre inférieure.

- Finalement, tout réside dans le besoin de suffisamment nous impliquer dans l'affaire pour nous blanchir et les orienter ailleurs, tout en restant éloigné des faits, pour que la police ne nous considère plus comme un maillon important de l'enquête... Passer du statut de suspect à victime, ou simple témoin, en quelque sorte.

Elle soupira.

- Je ne veux pas impliquer mon frère Ernest plus qu'il ne l'est déjà mais... après tout c'est lui qui m'a lancé dans cette histoire de grimoire.

Elle poursuivit, se parlant comme à elle-même.

- Je pourrais effectivement demander à revoir les deux inspecteurs qui mènent l'enquête et leur avouer qu'Ernest, fréquentant le milieu de la nuit et du jeu dans la région, et notamment à Reims, s'est retrouvé engrainé dans une sombre histoire... Addict au jeu, avec quelques dettes par-ci par-là, il aurait été contraint d'accepter la "demande" d'un homme/d'une organisation suffisamment puissant(e) pour lui mettre la pression - un serviteur d'Irène ou de Lucile par exemple ? - afin d'effacer ses dettes de quelques milliers de francs et lui permettre de continuer à jouer. Mon frère se serait ainsi lancé en quête du fameux Grimoire que son commanditaire désirait récupérer pour une raison qui nous est inconnue. Il a d'ailleurs fait la rencontre de Luc Constant, chasseur de Trésor, qui devait l'aider et que j'ai fini par rencontrer plus tard. Toujours est-il que la quête d'Ernest se serait arrêtée juste à temps, lorsqu'il aurait découvert le meurtre de l'Antiquaire dans les journaux... Mais son commanditaire lui mettant la pression par le biais de menaces et de passage à tabac réguliers pour qu'il continue à trouver le grimoire, et donc les cambrioleurs, il a finit par me demander de l'aide.

A peine arrivée dans la région, je lui ai ordonnée de ne pas céder et de rester en dehors de tout ça. Je suis partie en Suisse, dans l'urgence (en oubliant de prévenir mes proches) et pour quelques jours, afin de m'entretenir auprès de mon père pour le convaincre de donner l'argent à Ernest pour qu'il rembourse ses dettes et échappe à toute cette histoire... en vain.

Le 4 octobre, j'ai bien laissé ma voiture à Ernest pour le dépanner lors de mon départ en Suisse, et elle s'est bien faite volée comme déclaré aux inspecteurs. Mais, je pourrais leur dire cette fois que je pense que ceci était l'oeuvre du commanditaire de Reims qui, face à mon refus de céder aux menaces, souhaitait ainsi me compromettre avec Ernest, en me liant à la voiture de David Allais et donc à l'affaire des meurtres. Et ça a marché, puisque nous avons été suspecté. Je n'ai rien dit lors du premier interrogatoire parce que je craignais pour la vie de mon frère... et la mienne. Ernest s'est d'ailleurs fait passé à tabac la veille de son propre interrogatoire, quelques jours plus tard, alors nous nous sommes tue. Ceci impliquerait également que cette "organisation" de Reims a un lien avec David et donc les meurtres, puisqu'ils savaient dans quel casse était la Renaud Bleue.

Face au refus de notre père, j'ai donc du investir mon capital personnel, j'ai même fait estimer certains de nos meubles et autres statuettes familiales (d'où ma rencontre avec Alain à La Célestine). Et j'ai fini par rembourser ses dettes. Je pourrais même prétexter que ma venue à Reims, récemment, pour rencontrer un investisseur, Pierre Vauquier, avait aussi pour motif de rendre cet argent. J'ai envoyé Ernest en Suisse pour sa sécurité et constatant avec effarement l'ampleur que l'enquête prend, j'ai décidé de sortir du silence.

Elle regarda Octave.

- Pensez-vous que cela pourrait fonctionner? Un des Semblables de Reims pourrait être mêlé par l'affaire si j'indique ce genre d'informations à Beauclair?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 14:57

Octave écouta avec grande attention et coupa parfois la parole à Elena pour lui poser des questions et améliorer sa compression de l'affaire. Lorsqu'elle eut terminé, il tapota la table des doigts et acquiesça plusieurs fois.

- Cela semble se tenir. Vous semblez en tout cas avoir compris le type d'action que vous devez mener pour contrer les Semblables rémois. Il faut simplement veiller à consolider chaque élément de votre histoire pour qu'ils tiennent si la police les vérifie. Il faut aussi que la redirection vers les Semblables de Reims se base sur quelque chose de solide, pas juste un nom. Il faut que la police découvre quelque chose qui attire son attention, et pas que des inspecteurs se rendent simplement à Reims pour interroger un des Semblables. C'est même la chose à éviter car ils auraient trop de faciliter à manipuler les inspecteurs. Il faut les rédiriger vers des mortels appartenant aux ressources des Semblables. C'est là que je peux entrer en jeu pour vous aider.

Si nous les redirigeons vers certaines opérations réelles, ils vont vouloir fouiller. Je pourrais aussi dépêcher mes alliés dans les médias pour que l'affaire éclate au grand jour.

Puis, se tournant vers Alain et Luc:

- Je suis moins au fait de l'affaire que vous. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 15:11

Luc avait un sourire franc et ses yeux étincelaient.

- "Très bonne idée, Len. Il faudrait effectivement faire le lien selon les recommandations d'Octave. Mais ton plan est bien foutu.


En revanche, tu sais comme je n'aime pas m'exposer, m'inclure, impliquant des soucis potentiels. J'ai récemment eu maille à faire dans le commissariat et faudrait pas que ma description les mette sur la voie.

Mais être le seul hors des aveux donne l'avantage de me laisser libre de mes mouvements, mais aussi le désavantage de me laisser sans protection contre les nôtres.

Je pense que me raser et garder mon air maladif peut aider à brouiller les soupçons sur moi.
C'est donc bon pour moi avec ton idée, Len."

Il semblait pensif et ennuyé.

- "Je n'aurais plus l'air d'un vieux loup solitaire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 16:05

Alain sourit à la petite pique lancée par Elena.

"Mon premier serviteur est l'un de mes animaux. Un python regius du nom d'apophis. Je me suis servi de lui pour tester les capacités de regeneration des serviteurs. Il apparait egalement qu'il est doué pour se faufiller et observer... Avec bien sûr l'interpretation à faire concernant ses rapports.

Le second est Emma, ma soeur. Elle est soignée mais ses muscles sont toujours atrophiés et il lui faudra un certain temps avant de pouvoir remarcher... Et je maintiens que c'etait dangereux. C'est pour cela que j'ai deja fait un serviteur animal pour mes test avant... et j'auraks attendu plus longtemps si emma n'etait pas si pressée."

Puis concernant le plan emit par Elena.

"L'idée est bonne très bonne même. Mais je serais tenté d'aller encore plus loin.

Tout a commencé par Ernest. Ses dettes faramineuses l'ont mise dans la panade. Il n'avait pas l'argent pour rembourser et on l'a mis devant le fait : soit il fait un boulot pour eux, soit il finit en chaise roulante.

Ernest a donc accepté le deal. Le boulot etait donc le suivant. Un petit groupe sensé voler un livre a fait secession avec les infos et cherchent à le recuperer pour leur propres interets. L'organisation a donc chargé Ernest de retrouver le livre avant ce groupe, de le faire estimer, et de le vendre. Ses dettes seraient ainsi effacées et il aurait déjà son mise de payé pour la prochaine table de poker.

Il a donc commencé a chercher, en ayant par l'orga le nom de l'antiquaire qui possederait le livre. Il savait egalement qu'il lui faudrait faire estimer le livre. C'est ainsi qu'il m'a contacté, en m'en promettant une part pour payer les soins d'Emma... Ayant accepté, Ernest a prevenu l'organisation qu'il avait dejà un moyen d'estimer le livre.

Sauf qu'ensuite, l'antiquaire a ete tué. Et ernest a eu peur. Et a voulu tout arreter. Sauf que l'organisation ne l'a pas vu ainsi et l'a menacé, et a egalement commencé à me menacer pour qu'on continue.

C'est là qu'Elena entre en jeu. Apprenant la misère dans laquelle s'etait mise Ernest, elle decida de prendre les rênes et de chercher à la place de son frere ce fichu livre (en echange de quoi, ele gardait la part supplementaire pour elle et effacait simplement les dettes de son frere).

Mefiante, l'organisation a decidé de nous depecher un gars qui nous donnerait des infos et nous surveillerait. C'est lui qui a été menacer payot pour qu'on sache où etait la grotte et c'est lui qui nous a aidé à remonter vers les loiseaux et david Allais pour qu'on puissele questionner sur le livre...

Sauf qu'allais avait fait disparaitre le livre
Il s'est pris une derouillée de la part de cet homme de l'organisation puis s'est enfui.

On est donc rentré bredouille et c'est là que tout s'est envenimé.

L'orga furieuse, s'est vengé sur Ernest. De mon coté, l'aide soignante de ma soeur a disparu et j'ai recu un coup de fil me disant que je devais me taire si je voulais la revoir.

Elena, pour que cela n'aille pas plus loin, tu as decidé de payer les dettes d'ernest. Et on devait tout les deux se taire pour que ca n'aille pas plus loin. Toi pour qu'ils ne s'en prennent pas à ernest encore. Moi pour qu'il ne s'en prenne pas à suzie.

Sauf que le temoignage des loiseaux a tout changé. J'ai recu un message me disant qu'ils avaient du se charger des loiseaux car on avait pas été discret et que pour me punir, adieu suzie. Et que la prochaine etape serait emma. .. Pour cela que je voulais me taire. Mais aujourd'hui cela devient trop pesant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 17:14

Elena sourit, pour la première fois de la soirée. Ils tenaient enfin quelque chose. Elle proposa de faire un récapitulatif de tous les éléments, dans l'ordre chronologique, afin que tout soit bien clair.

- Excellent Alain. On est sur la même longueur d'onde. Quant à toi Luc...

Elle lui lança un regard attendri.


- J'admire une fois de plus ta loyauté, mais je pense en effet qu'on peut t'épargner. Du moment que tu es heu... comment dire... "en couple" avec moi, si je sécurise mes arrières, alors tu devrais être tranquille puisque nous serons liés, toi et moi.

Elle ne pu s'empêcher de rougir l'espace d'un instant, comme une adolescente. Mais se repris très vite en se raclant la gorge.

- Il faudra juste que tu rase cette barbe et que tu te relooke un peu. Bref.

Elle les observa tous les trois, les sourcils froncés.


- Alain, je vais reprendre tes éléments et y ajouter quelques détails.

En effet, tout a commencé par Ernest Brandt, mon grand frère, addict au jeu. Ses dettes importantes de quelques 60 000 francs dans les tripots de Reims l'ont mis dans la panade. Il n'avait pas l'argent pour rembourser l'organisation à la tête de ces lieux de jeux, et ces derniers l'ont mis devant le fait : soit il faisait un boulot pour eux, soit il finissait en chaise roulante, voir pire...

Ernest a donc accepté le deal. Le boulot était le suivant : un petit groupe composé de David Allais, Paul Omanec et un troisième larron, était sensé voler un livre d'une grande valeur. Ces derniers, des voyous sûrement trop ambitieux, ont gardé leurs infos pour eux et ont cherché à doubler l'organisation pour récupérer le livre et conserver leur propres intérêts. L'organisation a donc chargé Ernest de retrouver le livre avant ce groupe, pour le faire estimer, et le vendre. Ses dettes seraient ainsi effacées et ses jambes épargnées.

Il a donc commencé a chercher, en ayant par l'organisation le nom de l'antiquaire possédant le livre. Il savait également qu'il lui faudrait faire estimer le livre. C'est ainsi qu'il a contacté Alain Vanderbecke, en lui promettant une part sur la vente, pour payer les soins d'Emma... Ayant accepté, Ernest aurait prévenu l'organisation qu'il avait déjà un moyen d'estimer le livre.

Sauf qu'ensuite, l'antiquaire a été tué. Ernest, terrifié par la tournure de l'affaire a eu peur et a tout arrêté. Sauf que l'organisation ne l'a pas vu ainsi et l'a menacé, lui et Alain, pour qu'ils continuent. Alors Ernest s'est tourné vers sa soeur, moi, pour me demander de l'aide...

Apprenant la misère dans laquelle s'était mise Ernest, je l'ai envoyé se faire foutre dans un premier temps mais, prise de remords, j'ai décidé de l'aider à trouver ce grimoire de malheur, et j'ai repris les rênes de l'enquête, avec Alain, pour retrouver les deux cambrioleurs qui avaient le bouquin.

Méfiante, l'organisation a alors decidé de nous dépêcher un gars qui nous donnerait des infos et nous surveillerait. Un nommé Fred, on ne sait rien de lui, un personnage très énigmatique et peu avenant. C'est lui qui a été menacer le prof Antoine Payot pour en savoir plus sur le livre et les deux traîtres, et c'est lui qui nous a aidé à remonter vers les Loiseaux et David Allais pour qu'on puisse le questionner sur le livre...

Lorsque j'ai senti que les choses dérapaient et que je perdais le contrôle, début octobre, j'ai décidé de partir d'urgence en Suisse (le 4/10) pour convaincre notre père de nous aider financièrement pour les dettes. Alerté par Fred, l'orga n'a pas apprécié ce départ précipité, pensant que c'était un moyen de fuir. Ils ont alors volé mon véhicule que j'avais prêté à Ernest pour s'en servir plus tard, afin de me discréditer si besoin. A mon retour, Fred me l'a bien fait comprendre, et c'est exactement ce qui s'est passé par la suite.

Bref, à mon retour, le 8 octobre, mon père avait refusé d'aider Ernest. J'ai donc continué l'enquête avec Fred et Alain, et nous sommes allés interroger Jean-Baptiste Loiseau au sujet de David. J'avais retrouvé sa piste en fréquentant des boîtes de nuit.

On avait déjà compris, par la presse, qu'Omanec n'était plus de ce monde, sûrement tué par David Allais qui décidément voulait tout garder pour lui. Plus on avançait dans nos investigations, plus on avait l'impression que ce David était devenu fou...
Toujours est-il que nous nous sommes fait passé pour des détectives auprès de Baptiste qui nous a fait comprendre que David les avait pris en otage, en compagnie de sa petite amie, une certaine Marie-Anne, une jeune femme que nous n'avons jamais vu. Les deux semblaient être un peu des fous fous marginaux, et violents. D'ailleurs, on a vite compris qu'ils étaient pervers, et aimaient tous les deux prendre du bons temps avec des gamines sortie de boîte de nuit. Baptiste nous a raconté comment le pauvre garçon était utilisé pour les piéger tandis que Marie-Anne "veillait" sur le restant de la famille, à la maison. Maintes fois j'ai voulu parler à la police, Alain aussi, mais la pression était telle sur nos proches, que nous nous sommes lâchement tu. Nous n'avions qu'une chose en tête : retrouver le livre et nous débarrasser de tout ça. Et puis Alain, ce soir-là, avait du écrire un mot en vieux français à l'attention de Marie-Anne, forcé par Fred, sans savoir pourquoi, si ce n'est pour lui mettre un autre moyen de pression s'il venait à parler.

Alors voilà. Nous avions enfin retrouvé David : Fred a fait passer le mot à l'orga, mais Allais a su prendre la fuite avec son amie à temps, et on a plus jamais entendu parler de lui. Ni du livre, d'ailleurs.

L'orga, furieuse, a passé mon frère à tabac, juste avant son interrogatoire. Ils avaient récupéré la voiture de David, la Renaud Bleue, et m'ont menacé en m'expliquant que, grâce à ma voiture, j'étais maintenant liée à l'affaire et que j'avais intérêt à me taire. J'ai pris sur moi et mes fonds personnels. Avec la vente de la voiture d'Ernest, j'ai pu rembourser ses dettes. Quant à Alain, ils ont voulu s'en prendre à sa soeur, Emma, mais dans l'urgence, l'ont confondu avec Suzie, son aide soignante. Depuis la disparition de David et Marie-Anne, on a jamais revu Fred sauf le jour où je leur ai remis l'argent, sur un parking, la nuit, à Reims. Ce soir-là, il est arrivé en voiture, et j'ai pu distinguer une personne assise à l'arrière du véhicule, qui n'est pas sortie. J'ai néanmoins noté la plaque d'immatriculation, pensant que cela pourrait me servir un jour, d'autant plus si la voiture appartenait à l'un des pontes de l'organisation.

Enfin, ce n'est que plus tard, par la presse, que nous avons appris les meurtres terribles de la famille Loiseau. Puis, Alain avait reçu ce coup de fil terrible, comme quoi c'était de notre faute, que nous n'avions pas été assez discrets et qu'ils ne fallait pas de témoins. Que si nous parlions, nous serions aussi empoisonnés. Terrifiée, j'ai envoyé Ernest en sécurité au fin fond de la Suisse, mais Alain a refusé de se séparer d'Emma. Aujourd'hui encore je crains pour notre vie, mais ce n'est plus possible. Il faut que les forces de l'ordre nous aident, même si nous pensons que l'organisation a des taupes dans leur service. Un soir, Fred était très agité, et il a finit par m'avouer que c'était au sujet d'un carnet d'adresse qui devait disparaître et que les flics avaient. Je n'en sais pas plus...


Dernière édition par Elena Brandt le Mar 22 Nov - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 17:44

Octave sembla prendre des notes mentales à mesure qu'Alain et Elena parlaient. Plusieurs fois, il opina du chef, l'air visiblement satisfait.

- Mes chers Semblables, je dois vous dire que je ne regrette pas de vous avoir approché. Vous saurez vite être des valeurs sûres de la Danse Macabre. Votre histoire me semble cohérente d'après ce que vous m'avez dit de votre situation. Maintenant, c'est à moi de vous aider et de lui donner du corps.

Je pense qu'en téléphonant à mes divers contacts dans les médias ou parmi quelques privés, je peux parvenir à identifier un agent d'Irène qui la lie à une affaire ou un groupe qui ressemblerait à l'Organisation. Je pourrais remplacer votre "Fred" fictif par cet agent. Cela prendra peut-être quelques jours, mais Samuel pourra travailler la journée.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 18:14

- "Il y a un point à garder en mémoire. La description du détective et celle du voleur du commissariat me correspond et il faut trouver quelqu'un qui peut faire l'affaire et passer pour moi.

Et comme l'a souligné Len, il va falloir que je change de look."

C'était étrange à voir, après tout ce qu'il avait fait et vu, il sentait mal à l'aise, voir stressé à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 18:17

- Cela va être compliqué. Mon intérêt est de trouver le candidat idéal en terme de ses liens avec des affaires ressemblant à celles de l'Organisation, par soucis de crédibilité. Il faudrait être très chanceux pour que sa description vous corresponde.

Je pense à un autre élément à développer. Elena, votre frère a bien du s'endetter auprès de quelqu'un en particulier, un membre de cette soit-disant organisation. Je propose de lier également un agent à cette personne.

Concernant "Fred", comment allez-vous justifier que vous connaissiez son nom de famille et où le trouver à Reims ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 18:22

- "On peut dire que l'un de nous s'est renseigné sur lui. Le suivre, ce genre de choses là.
Voir m'impliquer à partir de maintenant et dire que j'ai pris les devant en voyant que ma moitié avait des soucis et que je sentais qu'elle avait besoin de mon aide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 18:27

- Cela reste un problème épineux. Il faut solidifier cette justification car elle donnera tout son crédit à votre témoignage. Je vous laisserai peaufiner cette aspect de choses. Pour ma part, je lancerai les recherches d'agents à cibler.

Octave croisa à nouveau ses doigts devant lui.

- Je pense que nous avons bien avancé. Il ne reste plus qu'à agir.

Il esquissa un sourire de satisfaction à l'adresse des trois nouveaux-nés.

- Nous venons de mener notre premier conclave sur notre sol. Reste à faire comprendre aux autres que sur ce domaine, nous sommes souverains.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 19:34

Elena secoua la tête.

- Non non. Concernant ce Fred, il n'est qu'un homme de main. On m'aura dit au téléphone de le retrouver à Reims tel soir à telle heure et tel endroit pour le remboursement. Rien de plus. Par contre, il est fort crédible qu'Ernest connaisse le nom de la personne à qui il doit l'argent. Donc Octave vous n'aurez qu'à nous donner le nom et les infos, et je prétendrais qu'elles viennent de mon frère.

Il semblera donc évident que ce créancier ait des liens avec l'organisation... et nous pouvons en effet mentionner un 2e agent, au-dessus du premier, qu'Ernest aurait rencontré lorsque la mission lui a été donnée. Ainsi j'aurais deux noms à donner aux inspecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Lun 21 Nov - 23:17

- Je vois. Alors je tâcherai de trouver deux agents. Néanmoins, il vous faudra justifier comment vous connaissez leurs noms. Je passerai un coup de téléphones à mes contacts dès ce soir. En attendant que je récupère les noms, vous feriez bien de consolider vos positions ou de régler les affaires qui doivent être réglées. Vous risquez d'être très pris pour un temps.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   Mar 22 Nov - 5:42

- "Je n'ai qu'une chose en cours et ça n'est pas quelque chose de sensible.
Quant à consolider ma position.. bah... c'est Len qui va s'en charger pour moi au niveau social.
En ce qui concerne mes activités de l'ombre, j'ai déjà une position et vu l'impression que j'ai fait, ça devrait être suffisant pour l'instant. Donc , ça n'est pas la peine que je reste inutilement là dessus.

Je vais demander à Michel de se renseigner sur les agents dont vous nous donnerez le nom.
Je pense que s'il y a de la merde à déterrer, il la trouvera. Enfin, j'espère.
Et aussi lui faire comprendre de se faire tout petit dans cette histoire."

Luc sembla réfléchir et se tourna vers Elena.

- "Est ce que tu pourras m'organiser une nouvelle consultation des archives, s'il te plaît ? Je vais en profiter pour avancer dans cette histoire, ça sera potentiellement un gain non négligeable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mentor (12 novembre 1984)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mentor (12 novembre 1984)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Ambowl, le tournois des Ambiens 13/14 novembre (80)
» La RGC 2010 : les 13 et 14 Novembre prochains
» Ce 1er novembre?
» Soirée du 9 novembre 2010
» [E10] [MATCHS Quarts de Finale] Lyon - Nice, le 10 Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: