Terres Exsangues (année 2002)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 15 novembre 1984

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2530
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 11:18

Elena et Luc n'avaient pas eu beaucoup le temps de discuter de ce qui s'était passé durant leurs ébats. L'aube avait pointé et le poids du sommeil diurne les avait emporté. A leur réveil, un certain malaise régnait entre eux. Elena se sentait un peu honteuse d'avoir ainsi cédé à la tentation. La première chose qu'elle fit fut d'aller regarder si elle avait des messages, notamment de Pierre Vauquier. Rien.

HRP: c'est à vous, je vous laisse réagir sur la scène de la veille.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 15:47

Luc soupira et se passa machinalement la main dans les cheveux.
Par habitude, il détailla le petit bunker personnel d'Elena.
Il n'était pas encore habitué à se réveiller chez elle et au près d'elle.
Ça relativisait beaucoup ce qu'il 'était passé la veille pendant leur activité charnelle.

Il voyait qu'elle était mal a l'aise et n'osait pas trop le regarder alors même qu'elle venait de raccrocher et qu'elle restait devant le téléphone.
Il se leva, avança jusqu'à la jeune femme qui lui tournait le dos et posa ses mains sur ses hanches.


- "Len, tu sais, c'est pas grave, ça arrive ce genre de chose, c'est en partie ma faute parce que je t'ai fait boire mon sang.
Je t'en veux absolument pas de ce qu'il s'est passé, il n'y a pas de raison d'avoir honte... En plus, ça s'est plutôt bien passé, tu ne m'as pas arraché la gorge."

Il eut un petit rire et tenta de détendre l'atmosphère.
Il prit son menton entre ses doigts, tourna la tête d'Elena, l'embrassa et la regarda avec une petit sourire malicieux.


- "Et puis, je sais que je suis pas terrible au lit, mais tu avais d'autres manières de le dire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 16:33

Elena resta silencieuse, la gorge un peu nouée. Elle le laissa l'embrasser, mais se dégagea rapidement, un peu froide, et reporta leur attention sur les évènements de la soirée. Une façon bien à elle, de contrer sa gêne. Mais au fond d'elle, Elena était consciente de la chance qu'elle avait d'avoir Luc, toujours si dévoué et compréhensif. Amoureux, en fait. Mais son orgueil l'empêcha de le lui montrer.

- Bien. Vauquier ne m'a pas rappelé, c'est emmerdant. Je vais l'appeler, si tu permets.

Elle composa le numéro du Banquier, espérant tomber sur lui cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 16:43

- "Je t'en prie."

Il sentait qu'elle voulait être seule et que sa froideur dressait un mur entre eux.
Il s'en alla donc et se prépara pour la sortie prevue avec Octave.
La douche, puis les vêtements, se disant qu'il faudrait qu'il se rase après cette nuit.

Une fois fait, etant certain que la jeune femme avait terminé, il téléphona chez lui pour savoir où et quand ils devaient se rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2530
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:32

Elena raccrocha, visiblement énervée. Elle indiqua à Luc qu'elle appelait Octave pour avoir le numéro de plaque d'immatriculation, et qu'elle lui passerait le téléphone ensuite. Luc s'approche donc et elle mit le haut parleur. C'est la voix grave de Samuel qui se fit entendre:

- Bonsoir Madame Brandt. Monsieur Beauvarlet n'est pas encore levé. Mais j'ai l'information concernant la plaque d'immatriculation. Vous avez de quoi noter ?

Elena prit un bloc note et griffonna le numéro.

HRP: Cha, si tu as d'autres choses à dire, go. Sinon, à toi de dire ce que tu fais ensuite et Luc répond à Samuel.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:36

- Je vous remercie Samuel. Vous pourrez prévenir Octave qu'Alain et moi irons au Commissariat en début de nuit. Mon rendez-vous a été annulé, autant régler cette histoire de témoignage dès maintenant.

Elle nota le numéro, et enfonça le papier dans sa poche. Après avoir courtoisement salué le serviteur de leur nouveau mentor, Elena laissa Luc lui parler. Elle passerait un coup de fil à Alain après, afin de lui proposer de le retrouver chez les policiers dans la demie-heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:42

Luc récupéra le combiné des mains énervées d'Elena.

- "Bonsoir, Samuel, je voulais savoir quand Octave voudrait que l'on se rejoigne pour notre petite virée festive nocturne. Et aussi à quel endroit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2530
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:50

- Nous viendrons vous chercher à la Céléstine dans une heure et nous partirons directement sur Reims.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:54

- "Soit. Je vous remercie, Samuel, je serais prêt. À tout à l'heure. Une dernière chose, dois-je mettre mes vêtements passe partout ou plutôt des vêtements qui se fondent mieux dans la haute société ? "

Luc raccrocha une fois la reponse de Samuel et tendit le téléphone à Elena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2530
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 17:57

- Des vêtements pratiques. Nous avons les adresses de quelques jeunes femmes. Je pense que nous allons entrer chez elles ou les suivre à l'extérieur. Nous avons la date d'une prochaine soirée à laquelle participe l'agence, mais ce ne sera pas aujourd'hui.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Ven 16 Déc - 18:00

Luc garda donc ses vêtements et prépara tout son matériel d'intrusion, ses gants et de la corde pour le cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 3 Jan - 10:50

Elena venait de raccrocher avec Alain.
Elle retrouva Luc et s'approcha de lui. Elle semblait soucieuse, mais déterminée. Ses sourcils étaient légèrement froncés, et Luc qui commençait à peine à la connaître, peut-être même la comprendre, su qu'elle se faisait du soucis plus pour lui que pour elle-même.


- Alain est prêt. Je vais le rejoindre au commissariat.

Elle s'était mise à triturer ses doigts, discrètement.


- Voilà, on y est. Tout ou du moins beaucoup va se jouer ce soir. Tu... Tu feras attention à toi, n'est-ce pas.

Elle se mordilla la joue pendant qu'un silence légèrement gênant avait envahit la pièce. On entendait simplement le crépitement du feu dans la cheminée. Le regarde d'Elena détailla le matériel que Luc comptait emporter avec lui. Il était rigoureux, consciencieux, méthodique. Courageux. Elle aimait cela chez lui.

Elle s'approcha encore plus, et posa ses bras sur ses épaules. Lentement, la jeune vampire dégagea une mèche sombre du front de son amant.


- Octave est pour l'instant dans notre camp, il a besoin de nous, comme nous de lui. Mais... Je ne lui fais pas confiance. Je pense qu'il peut se retourner contre nous aussi vite qu'il est apparu. Méfie-toi de lui, mais ne le lui montre pas. Plus il nous prend pour des dupes, mieux on s'en sortira. Entendu?

Elle déposa un léger baiser sur ses lèvres froides et qui pourtant lui procuraient à cet instant précis un réconfort plus chaud que mille feux.

Puis elle se dégagea doucement de son étreinte.

- Bonne chance.

Elle le regarda une dernière fois, lui sourit, et quitta la pièce.
Ce soir, la guerre commençait, et l'amour n'y avait plus sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 3 Jan - 21:20

Luc fit un sourire malicieux qu'il reservait à Elena.

- "Voyons... Aller sur le territoire des Semblables et s'attaquer à leurs ressources ou bien aller dans un commissariat faire un faux témoignage en essayant d'être convainquant...

Oui, effectivement, je préfère ma partie du boulot."

Il lui fit un clin d'oeil.

- "Je n'ai pas confiance en Octave, tu le sais depuis qu'on le connais. Et puis, tu me connais, je suis toujours prudent. Et puis comme ça, on verra à quel point on peut lui faire confiance."

Il l'embrassa passionnément avant de se dégager à contre coeur.

- "Aller, fini de te préparer, on va être en retard."

Luc lui mis une petite claque taquine sur les fesses avant de commencer à partir.
Il s'arrêta dans l'embrasure de la porte et elle vit qu'il était réellement inquiet, mais pour elle.


- "Sois prudente, d'accord ? Valence et Beauclair sont pas des pigeons, ils sont méfiants. Même avec ton pouvoir et tes aptitudes naturelles, ça risque d'être serré..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 18:34

Elena avait attendu que la maison se vide et que leurs camarades soient partis pour évoquer, avec Luc, un sujet qui la mettait mal à l’aise.
Elle l’observa un instant, un sourire légèrement crispé aux lèvres. Il était temps qu’elle lui parle. Alors pour cacher son embarras et surtout ses émotions, la chef d’entreprise pris un air neutre et un ton presque professionnel. Une attitude assez désagréable dont elle avait parfaitement conscience.

De toute façon, c’était comme un arrachage de dent : plus vite ce serait fait, mieux elle se sentirait.


- Ecoute Luc, j’ai à te parler. J’ai réfléchit ces derniers jours et, avec toutes les merdes qui nous tombent dessus, tout le danger qui frappe à notre porte, constamment, j’ai besoin de prendre du recul. Et de la distance.

Sa mâchoire se crispa, mais elle ne quitta pas son compagnon du regard.

- Je t’apprécie beaucoup et je suis très sensible à tout ce que tu as fait pour moi jusque-là. Mais…

Elle déglutit.

- Je ne suis pas amoureuse de toi.

La phrase avait sifflé dans l’air et au moment même où elle s’était exprimée, elle redouta l’impact de cette affreuse vérité, sur le cœur mort de Luc Constant, si fragile derrière sa carapace d’ours mal léché.

- Je n’ai jamais fait semblant avec toi et tu m’es… très… cher.
J’ai passé de bons moments et j’ai voulu donner une chance à notre relation mais…
Ca ne marche pas. C’est comme ça. Et surtout…

Elena pensait à leur sécurité. Qu’il valait mieux, pour eux deux, éviter de s’afficher ensemble. Mais elle n’en parla pas.

- Surtout… Arrête de m’appeler Len, s’il te plaît. Je déteste ce surnom.

La jeune Brandt lui lança un sourire gêné, se racla la gorge et détourna le regard pour le plonger dans les flammes, afin de masquer sa gêne.

- Tu peux bien entendu rester ici le temps nécessaire, mais dès qu’Octave aura trouvé un refuge, je te demanderais de bien vouloir partir.

Elle finit par retourner ses grands yeux bleus vers lui, feignant une certaine froideur.

- Je suis désolée, Luc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 18:39

Luc se fit plus froid.

- "Écoute, L... Elena. Si tu cherches juste l'éloignement à cause de la surveillance de Beauclair et Valence, voir même des Semblables; il faut le dire clairement. Inutile de tourner autour du pot.
Ce qui serait inutile, vu que si Octave nous a aisément trouvé, les Semblables aussi, en enquêtant et nous surveillant, sont sûrement déjà au courant.
Quand aux flics, en interrogeant tes proches, sauront aussi, vu que tu m'as présenté à eux comme une relation sérieuse.

Si c'est parce que réellement, tu n'en as rien a carrer de moi, c'est autre chose.

Je préfère la vérité, tu me connais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 19:18

Elena se figea comme une statue de marbre. Jamais elle n'aurait imaginé une telle réaction de la part de Luc qui ne semblait pas avoir intégré le message principal de son propos.

- Si tu penses que je vais me forcer à entretenir une relation avec toi parce que mes proches t'ont vu une fois ou parce que je crains la police... Tu fais complètement fausse route.

Elle le regarda avec une mine chagrinée, ne sachant si elle devait rire ou le prendre en pitié.

- Personne ne m'a jamais dicté quoi que ce soit. Tu n'as jamais été une relation sérieuse. C'était une erreur. Là voilà, la vérité.

Elena avait voulu la faire soft, mais son tempéremment de feu et son orgueil avaient repris le dessus. Et puis elle avait toujours été agacée par les hommes qui ne comprenaient pas les messages lorsqu'ils étaient limpides... selon elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2530
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 19:26

Si la tentative d'Elena avait été de faire les choses en douceur, l'incompréhension de Luc l'avait énervé et sa réponse le frappait de plein fouet. Il était rejeté, humilié par l'être aimé.

Le monstre en lui se sentait blessé. Et un monstre blessé...



HRP: Bryan, jet de Résolution+Calme difficulté 15. Si tu foires, tu attaques Elena, tous crocs dehors, avec la ferme intention de l'étriper.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 19:42

HRP : Utilisation d'un point de volonté
8 + 2 (résolution) + 4 (sang froid) + 1 (volonté) = 15 pour 15
Réussite pile

Elena eut un mouvement de recul en voyant la folie et la colère éclater dans les yeux de Luc.
Il commença à trembler quelques secondes, qui parurent une éternité à celui qui tentait de contenir la colère et la Bête.

Il réussi enfin à se calmer.
Il se figea, ferma les yeux et ne dit rien pendant quelques minutes puis soupira, sachant qu'il avait failli perdre le contrôle.
Il se massa les tempes, épuisé par son combat interne, mais il lui restait une chose à faire.

Préférant ne rien dire, ne rien regarder, il se contenta d'aller dans la salle de bain, se passer de l'eau sur le visage pour se rafraichir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   Mar 28 Fév - 19:48

Elena était tremblante.
Elle venait, à l'instant, d'entre-apercevoir la monstruosité de la nature de Luc.
De leur nature, pour être honnête. Un douloureux rappel à la réalité.

Elle était passé à deux doigts de de faire dévorer par le Semblable qui l'aimait.
Quelle horreur.

Terrifiée, elle laissa Luc se diriger vers l'étage. Elena avait besoin d'être seule et surtout très, très loin de Luc Constant. Avec empressement, elle enfila son manteau et pris ses clés de voiture.

Luc pu facilement percevoir le vombrissement de la voiture qui s'éloignait dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 15 novembre 1984   

Revenir en haut Aller en bas
 
15 novembre 1984
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce 1er novembre?
» [E10] [MATCHS Quarts de Finale] Lyon - Nice, le 10 Novembre
» Soirée du Vendredi 19 Novembre 2010
» joueur du mois de novembre
» [Série TV] Nouveau Trailer fin novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 2002) :: Archives :: Section narrative (Elena et Luc)-
Sauter vers: