Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La confession (15 novembre 1084)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: La confession (15 novembre 1084)   Ven 16 Déc - 17:48

La nuit venait à peine de tomber et Elena appela Alain. La ligne sonnait occupée, ce qui l'agaça de plus belle. Elle attendit cinq minutes, puis rappela, impatiente.

- Allô?

Alain avait décroché.

- Salut Alain, c'est Elena. Ta ligne sonnait occupée...

Elle voulu lui demander, curieuse, qui avait été son interlocuteur, mais son éducation bourgeoise refit surface, et elle se ravisa. La jeune femme d'affaires lui annonça de façon agacée que son rendez-vous avait été annulé, l'avantage étant qu'elle était disponible assez tôt dans la nuit. Elle était donc prête à aller au commissariat dans la demie-heure.

- J'ai bien le numéro de plaque d'immatriculation. Luc est également prêt pour rejoindre Reims avec Octave. On se retrouve au commissariat, ça te va? Ou préfère-tu qu'on se rejoigne un peu plus loin pour affiner les derniers détails? Oh, j'y pense... Je vais sûrement utiliser ma discipline pour l'interrogatoire... Nous sommes suffisamment dans la merde pour que je nous fasse au moins bénéficier du peu d'atout que nous avons. Cela les rendra plus dociles, mais tu risques d'être impacté par ma... présence surnaturelle. Ca ira quand même?

HRP : normalement on a tout vu mais au cas ou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 3 Jan - 10:03

"Bonsoir Elena. J'etais au telephone avec Etienne Rode. Je l'ai mis au courant de la guerre qui approchait...

On peut se retrouver devant le commissariat. Pour tes pouvoirs, utilise-les, ne te soucie pas de moi. On doit tout faire pour s'en sortir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 3 Jan - 10:41

Elena décida d'écouter son ami.

- Ok, tu peux compter sur moi Alain.

Elle raccrocha et prévint Luc de son départ.

HRP : je retourne en section Luc/Elena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 4 Jan - 10:52

Elena et Alain se retrouvèrent devant le commissariat Central. Ils s'annoncèrent ensuite à l'accueil avant de demander l'inspecteur Beauclair. Malheureusement, on leur expliqua qu'elle n'était pas au bureau. Sans doute sur le terrain ou rentrée chez elle.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 4 Jan - 11:59

Elena ne se démonta pas, et demanda, déterminée, si son collègue, l'inspecteur Simon Valence était là. Elle avait immédiatement enclenché son pouvoir, afin de plus facilement le convaincre.

- C'est très urgent, ça ne peut pas attendre. Nous avons des révélations à faire concernant l'affaire en cours qui les concerne. Je suis sûre que vous avez les moyens de contacter ces inspecteurs pour qu'ils rappliquent fissa. Et croyez-moi, Sarah Beauclair vous revaudra ça.

Elena ne plaisantait pas et fit comprendre à l'agent d'accueil qu'il allait devoir se bouger les fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 4 Jan - 14:13

[i]L'agent ne se démonta pas, mais son attention était clairement fixé sur Elena.

- Elle est sur le terrain avec l'inspecteur Simon Valence, Madame Brandt. Nous lui laisserons un message à son bureau et chez elle. En attendant, je vais vous mettre en relation avec quelqu'un qui pourra prendre votre déposition. C'est à quelle sujet, exactement ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 4 Jan - 14:23

Elena plissa les yeux, légèrement contrariée.

- Sans vouloir offenser qui que ce soit... Nous ne parlerons qu'en la présence de l'inspecteur Beauclair.

Sous-entendu qu'elle avait leur confiance, elle. Elena jeta un regard légèrement suspicieux autour d'eux et une ombre de crainte traversa son visage.

- Bien... j'imagine que nous allons attendre son retour ici alors.

Elle s'approcha de l'agent et ne chercha pas à masquer son inquiétude
.

- Je vous en prie, agent..

Elle regarda son insigne.

- ... agent Dubeau. Dites-lui bien que c'est urgent.

Elle lança un coup d'oeil à Alain et demanda au policier où ils pourraient attendre le retour des inspecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Jeu 5 Jan - 11:15

Alain quant à lui, restait en retrait. Ils avaient statué pendant la confection de leur plan qu'il allait être celui qui trainait des pieds, ne voulant pas mettre en danger sa famille.

Silencieux, il observa l'agent au comptoir mais ne put s'empecher de fixer sa complice lorsqu'elle activa son pouvoir. Il comprenait maintenant ce qu'elle voulait dire ... Ce pouvoir avait quelque chose de terrifiant. Être ainsi capable de manipuler les êtres humains...

Enfin lui ordonnaient aux animaux, était-ce réellement moins terrifiant?

Reprenant tant bien que mal ses esprits, le vampire se permit de prendre la parole.


"Les inspecteurs de police ne possedent pas de teleavertisseurs?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Jeu 5 Jan - 12:06

L'agent ignora la question de l'homme réservé sorti de sa torpeur dans l'unique but de faire son intéressant, et invita les deux personnes à patienter sur l'un des sièges.

Il patientèrent une heure et demi avant que les inspecteurs Beauclair et Valence ne fassent leur apparition. Les deux policiers se dirigèrent directement vers Alain et Elena. Sarah Beauclair arborait un visage impassible mais dont les traits tirés trahissaient une fatigue évidente. Son collègue paraissait plus détendu mais l'ombre circulaire qui soulignait ses yeux indiquait qu'il ne dormait pas beaucoup non plus.

Sarah Beauclair serra la main d'Alain et Elena, formelle et sans fioriture, préférant aller droit au but.


- Monsieur Vanderbeck, Madame Brandt, je vous prie de me suivre.

Valence resta légèrement en retrait et se contenta d'un signe de tête avant de finalement se décider à serrer la main d'Elena, visiblement intrigué. Il ferma la marche. Le petit groupe gravit les escaliers pour se rendre à l'étage des bureaux. Beauclair les invita à patienter dans son bureau pendant que Valence se rendait rapidement dans le siens pour s'emparer de deux chaises supplémentaires qu'il amena avec lui. Il se plaça en bout de bureau de sorte de faire face aux profils de sa collègue et des deux autres interlocuteurs. Beauclair, elle, se plaça bien sûr face à eux, signe qu'elle allait mener l'entretien.

- On m'a dit que vous aviez des choses importantes à me dire. Je vous écoute.

Sarah Beauclair avec les deux poings posés sur la table, le buste légèrement penché au dessus de son bureau. Son regard passa de l'un à l'autre de ses interlocuteurs mais il s'attardait souvent sur Elena, ce dont elle semblait avoir conscience et s'efforçait d'éviter. Valence, lui, attendait qu'Elena prenne la parole, n'accordant aucune attention à l'homme au chapeau.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 12:22

Elena avait suivit Beauclair, silencieuse. Sa mâchoire était serrée, et la femme d'affaire avait laissé place à la victime. Tout en conservant son élégance naturelle, Elena avait décidé de porter le masque de celle qui avait vécu ce drame. Plus de faux semblants ni d'assurance. Elle resterait digne jusqu'au bout, mais tenterait de jouer son rôle de femme manipulée et dépassée, à la perfection.

"C'est la vérité."
Se martelait-elle en tête.

Oui, ils avaient arrondi certains angles et carrément inventé certains passages du chapitre. Mais cette immense mascarade était finalement terriblement proche de la vérité.

"Nous sommes des victimes."

Portée par cette réalité, elle s'assit sur la chaise, posa ses mains sur ses genoux, et jeta un coup d'oeil à Alain pour lui dire d'une voix rassurante, néanmoins trahie par une certaine vibration dans ses graves :


- Tout va bien se passer, nous faisons la bonne chose.

Alors, elle reporta ses yeux bleus fatigués sur Sarah Beauclair.

- En effet, nous avons une confession à vous faire. Et elle est de taille...

Elle soupira.

- Je suis désolée de m'être tue si longtemps. Mais, je pense que vous allez rapidement comprendre pourquoi.

Alors, Elena Brandt entama son récit lugubre en commençant par... le commencement.

Ernest.


- Tout a commencé par Ernest, mon grand frère, qui est comme tout le monde le sait, addict au jeu. Ses dettes importantes de quelques 60 000 francs dans les tripots de Reims l'ont mis dans la panade, notamment auprès d'un propriétaire de casino, un certain Denis Mondelier. Or, comme je peux en témoigner depuis des années, Ernest n'a jamais fait les choses à moitié pour se foutre dans la merde.

Elle serra les dents, son poing droit se crispa légèrement.

- Il a rapidement compris que ce Mondelier trempait dans des affaires mafieuses, notamment au sein d'une Organisation criminelle, basée à Reims. Et puisque mon frère n'avait pas l'argent pour rembourser ces types, Mondelier s'est fait leur porte parole et l'a mis devant un fait : soit il faisait un boulot pour eux, soit il finissait en chaise roulante, voir pire...

Elle marqua une pause, laissant l'opportunité à Beauclair d'intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 12:26

Sarah Beauclair et SImon Valence échangèrent un regard. Ou plutôt, Beauclair chercha son collègue du regard, mais ce dernier semblait captivé par Elena et buvait ses paroles. La femme fronça les sourcils puis reporta son attention sur Elena.

- Nous nous doutions que votre frère avait des dettes. Poursuivez.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 13:02

Elena haussa légèrement les épaules.

- Je sais bien que vous vous en doutiez. Enfin...

Elle poursuivit, suivant docilement les ordres de l'inspecteur.

- Ernest a donc accepté le deal. Le boulot était le suivant : un petit groupe composé de David Allais, Paul Omanec et un troisième larron était sensé voler un livre d'une grande valeur. Ces types étaient des voyous sûrement trop ambitieux, parce qu'ils ont gardé les infos pour eux et ont cherché à doubler l'Organisation pour récupérer le livre et conserver leur propres intérêts. Mondelier a donc chargé Ernest de retrouver le livre avant ce groupe, pour le faire estimer, et le vendre. Ses dettes seraient ainsi effacées et ses jambes... épargnées.

Elle lança un regard à Alain qui avait été impliqué à partir de ce moment.

- Mon frère a donc commencé à chercher, en ayant par l'Organisation le nom de l'antiquaire possédant le livre. Il savait également qu'il lui faudrait faire estimer l'objet. C'est ainsi qu'il a contacté Alain Vanderbecke, en lui promettant une part sur la vente, pour payer les soins de sa soeur, Emma qui est très malade. Tout se déroulait plutôt bien jusque-là.

Sa mâchoire se crispa à nouveau.

- Sauf qu'ensuite, avant même qu'il puisse obtenir l'objet, l'antiquaire a été tué. Ernest, qui est une poule mouillée - mais là je le comprends - a flippé face à la tournure de l'affaire et a tout arrêté. Sauf que l'organisation ne l'a pas vu ainsi et l'a menacé, lui et Alain, pour qu'ils continuent. Alors le frangin s'est tourné vers... moi. Il m'a demandé de l'aide. Ou plutôt supplié, comme à-chaque-fois qu'il se met dans la mouise.

Une lueur de colère avait illuminé son regard. Il n'y avait rien de plus vrai que ce qu'elle venait de dire.

- Quand j'ai découvert la merde dans laquelle il s'était mise, je l'ai envoyé se faire foutre dans un premier temps. Mais... j'avoue, j'ai eu des remords. Les valeurs familiales, quelle connerie.
M'enfin, c'est compliqué de ne pas se mouiller pour quelqu'un qu'on aime. Alors j'ai décidé de l'aider à trouver ce grimoire de malheur, et j'ai repris les rênes de l'enquête, avec Alain, pour dénicher les deux cambrioleurs qui avaient doublé l'organisation... et qui avaient le bouquin. Si j'avais su dans quelle cauchemar j'allais me lancer, je... enfin...

Elle soupira.

- Je venais à peine d'arriver à Charleville, j'avais tout à faire pour l'usine qui était en faillite, aucun réseau, pas d'amis... et puis ça. Merci du cadeau.

Elle poursuivit sur sa lancée.

- Evidemment, l'organisation s'est montrée méfiante. Ils ne me connaissaient pas, Alain non plus. Alors ils ont décidé de nous dépêcher un gars qui nous donnerait des infos et nous surveillerait. Un certain Fred, on sait rien de lui, un gars vraiment... étrange, il parlait peu, pas très sympa. Et franchement dangereux. C'est lui qui a menacé le prof Antoine Payot pour en savoir plus sur le livre et les deux traîtres, et c'est lui qui nous a aidé à remonter vers les Loiseaux et David Allais pour qu'on puisse le questionner sur le livre...

Elle fit à nouveau une pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 13:56

Sarah Beauclair plissa le menton et considéra longuement les propos d'Elena sans rien dire. Elle jeta un regard à Alain, puis à Simon Valence qui ne lâchait pas Elena des yeux.

- Qu'en penses-tu, Simon ?

...

- Simon !

Valence sursauta presque, comme tiré d'un sommeil profond.

- Quoi ?

Sarah Beauclair jeta un un nouveau regard sur Elena et son visage se crispa. Elle se frotta les yeux, visiblement agacée par quelque chose.

- Ca se tient pour l'instant.

Simon Valence venait de lâcher son opinion, tout naturellement. Beauclair commença à répondre:

- Oui, les choses semblent enfin s'éclaircir. Elena, vous...

L'inspecteur Beauclair serra les poings et ferma un instant les yeux, prenant une profonde inspiration.

- D'accord, Madame Brandt. Je suis prête à être ouverte d'esprit, mais avant que vous ne poursuiviez j'aimerais comprendre certaines choses. Tout d'abord, pourquoi cette organisation dont vous parlez, ou ce MOndelier, s'embêteraient à vous confier une tâche que son homme, Fred, semble capable de mener à bien tout seul. Il a trouvé Payot, il a trouvé que David Allais se terrait chez les Loiseaux... En quoi lui êtiez-vous utile ? Quelle était votre rôle exactement ? Qu'est-ce que vous êtiez sensés apporter à tout ça ? D'ailleurs, qu'est-ce que votre frère, homme peu fiable, était sensé apporté à la base ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 18:07

"Si je peux ajouter ma pierre à l'edifice... "

Les tetes se tournèrent vers lui et il sentit clairement qu'il ne suscitait pas autant d'interet qu'Elena.

"C'est moi qui ai suggeré le nom de monsieur Payot. Vu que ces voleurs n'etaient pas venu me voir, il y avait peu d'autre choix dans les Ardennes... et vu qu'ils avaient deserté leur ... groupuscule ou que sais-je, ils n'auraient pas pris le risque de retourner sur Reims.

Pour ce qui est de notre utilité... eh bien il y a deux aspects. Le premier, nos competences... moi pour pouvoir estimer les objets et traduire si besoin, Elena pour l'aspect social et relationnel, les gens lui parlent plus facilement qu'à lui ou moi... Et puis le second aspect : nous etions tous dans le besoin d'argent... ernest pour ses dettes, Elena pour son usine et moi pour ma soeur... Si cela tournait mal, il avait des coupable tout designé à portée de main..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Ven 6 Jan - 18:54

L'inspecteur Beauclair échangea un nouveau regard avec Valence qui cette fois le lui rendit. Il haussa les épaules mais prit néanmoins la parole:

- Et donc, comment vous êtes remontés jusqu'aux Loiseaux ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Lun 9 Jan - 12:24

HRP - je réenclenche Majesté.

Elena repris le fil du récit.

- Ca n'a pas été très difficile, et je dois dire que la presse nous a été d'une grande aide. Fred avait l'air certain que la renaud bleue, mentionnée dans les médias dans cette histoire d'enlèvements, appartenait aux deux cambrioleurs qui les avaient doublé. A Omanec ou Allais, je n'ai jamais trop su.
On s'est donc dit que, pour retrouver David, les boîtes de nuit seraient une bonne piste. J'ai donc utilisé mes... "compétences sociales", pour questionner quelques videurs et barmans des environs. Le descriptif d'un jeune homme blond revenait souvent. Il draguait les filles en boîte, et les emmenait à chaque fois dans une voiture. Je vous le donne en mille... Une renaud bleu.

Elle jeta un coup d'oeil à Alain qui acquiesça, discrètement.

- Et comme le jeune blond correspondait parfaitement à Baptiste Loiseau décrit dans les médias lors de sa disparition, on a vite fait le parallèle.

Elena posa ses deux mains sur la table.

- Mais... permettez-moi de revenir un petit peu en arrière, inspecteur. Lorsque j'ai senti que les choses dérapaient et que je perdais le contrôle, début octobre, j'ai décidé de partir d'urgence en Suisse pour convaincre mon père de nous aider financièrement pour les dettes. Alertée par Fred, l'organisation n'a pas apprécié ce départ précipité, pensant que c'était un moyen de les fuir. Ils ont alors volé mon véhicule que j'avais prêté à Ernest, pour s'en servir plus tard, afin de me discréditer si besoin. Comme vous l'a dit Alain, à chaque fois ils ont trouvé des moyens de faire de nous les coupables idéaux. A mon retour, Fred me l'a bien fait comprendre, et c'est exactement ce qui s'est passé par la suite.

Elle lança à Beauclair un regard légèrement amer.


- Vous ne m'avez pas raté.

Elle fit une pause, observant Sarah Beauclair avec une intensité étonnante, puis haussa les épaules. Elena sentait bien que son pouvoir gênait l'inspecteur en lui brouillant l'esprit. Elle prit cette information pour plus tard, notant que Beauclair était du genre à aimer le contrôle. Et surtout le contrôle de soi. Elle luttait, Elena le voyait bien...

- Bref, à mon retour, le 8 octobre je crois, mon père avait refusé d'aider le vilain petit canard de la famille. J'ai donc continué l'enquête avec Fred et Alain, et nous sommes allés interroger Jean-Baptiste Loiseau au sujet de David.

On avait déjà compris, par la presse, qu'Omanec n'était plus de ce monde, sûrement assassiné par Allais. Plus on avançait dans nos investigations, plus on avait l'impression qu'il était devenu... comme fou.

Elle fit à nouveau une pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Lun 9 Jan - 13:57

HRP: comme je l'expliquais à Alain, pas besoin que tu "éteignes" Majesté dans cette situation. Cela ne rend pas Alain inexistant, cela te place juste comme personne la plus importante de la pièce.

Les deux inspecteurs écoutèrent avec attention le discours d'Elena, buvant littéralement ses paroles. Même Sarah Beauclair avait deserré les poings et semblait se détendre. Lorsqu'Elena eut terminé, Beauclair jeta un regard en direction de Simon Valence sans détourner la tête. Ce dernier semblait en pleine contemplation d'Elena, une certaine admiration peinte sur son visage. C'est lui qui parla en premier:

- Tout ceci explique bien des choses. Je comprends mieux toute cette histoire. Il semble que vous ayez vécu sous pression pendant un certain temps. Cela n'a pas du être facile.

Il esquissa un sourire qui se voulut réconfortant. Sarah Beauclair, les yeux brillants, s'apprêta à dire quelque chose mais se força à déglutir, laissant place à un silence. Cette hésitation donna à Simon Valence une nouvelle opportunité de parler, qu'il saisit. Toujours plein de compréhension, il n'en reprit pas moins son travail.

- Bon, et qu'est-ce qui s'est passé quand vous vous êtes rendus chez les Loiseaux ?


HRP: je sens que cette scène va être très longue.



_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Lun 9 Jan - 14:45

Elena observa Simon Valence un instant, et en profita pour lui accorder toute son attention. Elle sentait que ces petites secondes à le contempler, pourrait réjouir le policier dans son extase. Et un homme réjoui lorsqu'on est suspect d'une affaire criminelle, c'est toujours bon à prendre...

- Sous la pression, oh que oui. Nous avons vécu un enfer, inspecteur Valence. J'apprécie que vous sembliez vous en rendre compte.

Elle soupira, puis reporta son attention au visage plus détendu de Sarah Beauclair.

- Mais c'est aussi ce qui nous pousse à cette confession. Nous... Nous ne pouvions plus supporter ce cauchemar.

Une ombre avait traversé son visage mais elle reprit la suite de son témoignage.

- Ah les Loiseau...

Elena Brandt ne pu masquer sa tristesse, lorsqu'elle songea à la pauvre famille assassinée par leur faute. Sa mâchoire se crispa à nouveau, et elle du déglutir avant de commencer.

- Nous... nous nous sommes fait passer pour des détectives auprès de Baptiste. La rencontre a eu lieu dans une rue de son quartier, la nuit. Nous ne sommes jamais rentrés chez lui. Mais il nous a fait comprendre que David les avait pris en otage, en compagnie de sa petite amie, une certaine Marie-Anne, une jeune femme que nous n'avons jamais vu mais que Baptiste nous a décrit. Les deux semblaient être un peu des fous fous marginaux, des violents quoi.

Elle sera les dents, sa voix était soudainement devenue plus rauque.

- D'ailleurs, on a vite compris qu'ils étaient pervers, et aimaient tous les deux prendre du bons temps avec des gamines. Baptiste nous a raconté comment il avait été utilisé pour les piéger en boîte, tandis que Marie-Anne "veillait" sur le restant de la famille, à la maison. Surtout avec sa petite soeur...

Elle ferma les yeux un instant, l'air presque dégoûtée.

- J'ai voulu parler à la police, Alain aussi, mais la pression était telle sur nos proches, que nous nous sommes lâchement tu. Nous n'avions qu'une chose en tête : retrouver le livre et nous débarrasser de tout ça.

Elle marqua une pause, et décida de garder l'histoire du mot en vieux français pour plus tard, si les flics la questionnaient à ce sujet.

- Alors voilà. Nous avions enfin retrouvé David : Fred a fait passer le mot à l'organisation, mais Allais a su prendre la fuite avec son amie à temps, et on a plus jamais entendu parler de lui. Ni du livre, d'ailleurs. Les pontes du groupe étaient furieux. Ils ont passé mon frère à tabac, juste avant son interrogatoire, vous aviez pu voir le résultat d'ailleurs...

La voix d'Elena vibrait de colère.

- Ils ont récupéré la voiture de David, la Renaud Bleue, et m'ont menacé en m'expliquant que, grâce à ma voiture, j'étais maintenant liée à l'affaire et que j'avais intérêt à me taire. Alors j'ai pris sur moi et mes fonds personnels. Avec la vente de la voiture d'Ernest, j'ai pu rembourser ses dettes. Quant à Alain, ils ont voulu s'en prendre à sa soeur, Emma, mais dans l'urgence, l'ont confondu avec son aide soignante.

Elle jeta un nouveau coup d'oeil à Alain.

- Depuis la disparition de David et sa copine, on a jamais revu Fred sauf le jour où je leur ai remis l'argent, sur un parking, la nuit, à Reims. J'avais un rendez-vous d'affaire avec un banquier, vous pourrez vérifier. Plus tard dans la nuit, Fred est arrivé en voiture, et j'ai pu distinguer une personne assise à l'arrière du véhicule, mais qui n'est pas sortie. J'ai quand même noté la plaque d'immatriculation, pensant que ça pourrait me servir un jour, d'autant plus si la voiture appartenait à l'un des pontes de l'organisation.

Elle sortie une feuille de papier de son sac à main, et glissa le numéro devant le nez de Beauclair.

- Je pensais qu'on avait réussi. Qu'ils allaient enfin nous foutre la paix. Les affaires à l'usine marchait mieux, on évitait la faillite, la soeur d'Alain était saine et sauve, les dettes remboursées. Mais c'était mal les connaître. Une fois qu'ils mordent, ils ne vous lâchent plus.

Alors ce n'est que plus tard, par la presse, que nous avons appris les meurtres terribles de la famille Loiseau. Puis, Alain avait reçu ce coup de fil terrible, comme quoi c'était de notre faute, que nous n'avions pas été assez discrets et qu'ils ne fallait pas de témoins. Que si nous parlions, nous serions aussi empoisonnés. Terrifiée, j'ai envoyé Ernest en sécurité au fin fond de la Suisse, mais Alain a refusé de se séparer d'Emma.

Elena restait digne, mais ses traits tirés affichaient une réelle inquiétude teintée d'effroi.


- Vivre comme ça, dans la peur... Ce n'est plus possible. Il faut que vous nous aidiez, même si...

Elle hésita.

- Une des raisons pour lesquelles on a pas parlé plus tôt c'est que... on pense qu'il y a peut-être des... des taupes de l'organisation dans votre service. Un soir, Fred était très agité, et il a finit par m'avouer que c'était au sujet d'un carnet d'adresse qui devait disparaître et que les flics avaient. Je n'en sais pas plus... mais j'ai compris qu'il avait eu l'info de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 10 Jan - 8:12

HRP: je vais poser plusieurs questions dans un même post pour qu'on avance plus vite.


Les deux agent écoutèrent toujours avec la plus grande attention. Simon Valence, bien que toujours très visiblement subjugué par Elena, sortit complètement de sa torpeur contemplative et reprit totalement son habit d'inspecteur. Il tourna d'ailleurs son regard vers Alain et s'adressa à lui:

- Si je comprends bien, cela fait des semaines que vous avez des informations concernant votre aide soignante, peut-être en danger, peut-être morte, que vous n'avez pas dévoilées. Alors, maintenant que vous vous décidez, avez-vous des informations à ce sujet qui pourraient nous aider à retrouver Susie ? Ah, et également, une question. Pourquoi maintenant ? Si vous n'avez rien dit parce que vous aviez peur, pourquoi tout dévoiler maintenant, plus tard, sachant qu'est-ce qui rend la situation moins dangereuse pour vous ? Et si elle est tout aussi dangereuse, pourquoi soudainement décider de prendre le risque ?

Le ton était nonchalant, toujours à la manière de Valence, et même s'il employait le pluriel, l'inspecteur parlait clairement à Alain. L'inspecteur Beauclair, elle, continua de s'adresser principalement à Elena, sur un ton plus souple:

- Je suis également curieuse de connaître votre réponse à cette question, Madame Brandt. Si vous avez peur que des agents soient corrompus, pourquoi finalement faire le pas, après toutes ces semaines ?

Et concernant votre récit, pourriez-vous m'en dire plus sur la situation des Loiseaux. Comment étaient-ils retenus en otage ? Quelle forme la menace prenait-elle ? Ce que je veux dire, c'est, comment une seule personne, à savoir Marie-Anne quand David Allais n'était pas là, pouvait tenir toute une famille ? Et pour finir, qu'est-ce que vous savez de la situation particulière qui était celle de la soeur de Baptiste ? Vous semble penser qu'elle souffrait d'une attention particulière; de quel type ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 10 Jan - 13:55

Discretement, pendant qu'Elena faisait son dernier discours et que les têtes étaient tournées vers elle, Alain utilisa son sang pour reprendre des couleurs et paraitre de nouveau humain.

Aux questions du policier, Alain soupira avant de repondre.


"Je ne voulais pas venir. Je ne suis toujours pas d'accord avec ca, mais Elena a decidé de venir vous parler, alors j'ai accompagné... C'etait ca ou continuer à m'enfoncer dans mes mensonges abracadabrants...

Lorsqu'Elena est partie en suisse, j'ai profité de l'occasion pour essayer de reprendre un peu de normalité. J'ai accepté de chiffrer un livre à la vente et... en fait j'ai plongé dans ce chiffrage pour eviter de penser au reste... Je savais que Susie etait là pour s'occuper de ma soeur, donc je ne me faisais pas trop de soucis... et je ne pensais pas qu'ils iraient aussi loin...

Lorsque je suis rentré, Susie ne s'est pas presentée le lendemain. Je ne m'imaginais pas ce qui etait en train de se passer jusqu'à ce que je recoive un coup de telelephone me disant de ne plus disparaitre, qu'ils avaient ma soeur et que si je faisais le malin, il lui arriverait des trucs... Et bien sur pas un mot à la police... Emma était avec moi, donc j'ai rapidement compris que c'etait Susie qu'ils detenaient...

En parallèle de ça, ma soeur a commencé à se sentir mieux, à retrouver des sensations dans les membres. C'etait quasi impossible. Les medecins parlent de miracles ou alors que ce soit son esprit qui bloquait tout le processus...

Du coup je ne peux pas lui infliger un quelconque stress sans quoi son etat pourrait empirer de nouveau... Je ne pouvais donc rien lui dire pour Susie, je ne pouvais rien vous dire devant elle... et je ne pouvais simplement rien vous dire sans quoi je mettais sa vie et celle de Susie en danger...

Je ne vous ai donné qu'une petite piste : monsieur Payot. C'etait insignifiant mais ca vous permettait de continuer l'enquete et de savoir ce qu'ils cherchaient...

Ils ont sû ce que je vous avais dit... et..."

Alain marqua une pause, sa voix tremblottant à cause de ses sanglots. Il reprit en larmes.

"Et ils l'ont fait payé à Susie. Ils m'ont dit que je ne la reverrais jamais plus. J'ai donné un simple nom, je me suis efforcé de ne pas parler d'eux auprès de qui que ce soit, je vous ai menti pour la proteger... et ils la tuent ou je ne sais quoi pour un nom?!"

Le quadragenaire ne put continuer son discours. Il fallut quelques temps avant qu'il ne puisse reprendre la parole.

" Elena a pu mettre son frere en sureté... Moi je ne peux pas envoyer ma soeur en Suisse sous peine de voir peut-être son etat se deteriorer. J'ai pu la cacher sans lui dire la raison... Mais elle est toujours en danger... Voilà pourquoi je ne voulais pas temoigner. Mais Si Elena parle, ils risquent de me tomber aussi dessus. Alors autant que vous sachiez tout...

Quoi que je fasse, je suis de toute façon en faute... vis à vis de vous ou vis à vis d'eux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 10 Jan - 14:05

HRP: MAx, jet de Manipulation+Subterfuge - 1 (l'humanité, normalement -2 mais tu as corrigé le tir, un poil tard). C'est en opposition mais je me chargerai de faire la correction bonus/malus de mon côté pour pas te donner d'indication. Ce n'est pas un test qui te permet de complètement gagner, si ne complètement perdre. Ca créera une inclination.

Cha, je te laisse poster avant de réponse, ça me permettra de répondre aux deux.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 10 Jan - 14:13

Hrp : resultat 16. (10 + 4 + 3 -1).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mar 10 Jan - 17:10

Elena avait observé son compagnon d'un air désolé. Elle avait discrètement acquiescé à la fin de son récit, et avait finit par reporter son regard vers les inspecteurs, l'air entendu.
Lorsque Beauclair reporta son attention sur elle, Elena repoussa fébrilement ses cheveux derrière ses oreilles.


- Ce groupe est tentaculaire, et je pense que ce Mondelier n'est qu'une partie visible de l'iceberg. Je veux dire, ils peuvent être partout, c'en... c'en est à devenir complètement parano.

Elle avait soudainement respiré plus fort, crispée, et s'arrêta, surprise de sa propre attitude. Retrouvant son calme, elle reprit.

- Alain vous a tout dit. Face à de telles menaces, on... on fait l'autruche et on fait des choses terribles pour se protéger, c'est égoïste, mais c'est la vie.

Elle baissa la tête.

- J'ai honte. Je ne suis pas une meurtrière.

Son désarroi était grand, elle avait l'air soudainement toute petite, minuscule, assise sur sa chaise comme un oisillon brisé. Elle hésita.

- La vérité... c'est que c'est surtout grâce à un quelqu'un que je suis en train de vous parler. Tom Lanvin est mon adjoint à l'usine, et aussi mon parrain, il me connaît depuis ma naissance. Il a vite compris que ça clochait. Et que quelque chose de grave se passait. Sans rien savoir de la réalité, il arrêtait pas de me dire d'aller voir la police. J'ai nié pendant des semaines, en gardant tout pour moi, il n'était même pas au courant de mon départ précipité en Suisse.

Mais récemment, nous avons eu une grande dispute, je ne l'avais jamais vu dans cet état. J'avais retrouvé quelques jours plus tôt mon chat, éviscéré devant ma porte d'entrée... J'étais au bout du rouleau, et j'ai craqué. A cause d'un chat, vous vous rendez-compte. Tommy se doutait pour les dettes d'Ernest, mais ne savait pas que j'étais impliquée, et surtout que j'étais menacée, même après les avoir remboursé.

"Si tu parles..."

Ses yeux brillaient de colère.


- Il ne m'a pas laissé le choix et m'a ordonné de venir vous voir. De toute façon, ma conscience ne demandait que ça. Et puis vous deux, je vous faisais confiance. J'ai réussi à convaincre Alain, et nous sommes venu.

Elle soupira puis se redressa un peu, et regarda Alain en silence.

- Je ne sais pas grand chose au sujet des Loiseau... Baptiste était flou dans ses propos. C'est lui qui m'a dit que Marie-Anne passait beaucoup de temps avec sa soeur. C'était comme si... comme si Marie-Anne avait une sorte de contrôle sur la famille, même sur Baptiste qui nous a avoué qu'il l'aimait bien. Je me souviens, Alain lui a demandé s'ils leur faisait manger ou boire des choses particulières. Il pensait à de la drogue, ou des sédatifs, bien entendu. Baptiste a eu l'air troublé, et nous a raconté que Marie-Anne les avait forcé à boire du vin. La première fois elle les a forcé, mais après, c'est eux qui en redemandaient. Son père était même devenu accro.

Elena hésita.

- La coïncidence étant que je connais bien l'assistante de Didier Loiseau, Rose Angevin, qui m'a raconté par hasard, peu de temps avant les meurtres, que son patron ne venait pratiquement plus au cabinet, et que lorsqu'il était présent, il sentait l'alcool et semblait complètement ailleurs. Elle se faisait beaucoup de soucis pour lui. Evidemment, je n'ai rien dit, mais j'ai pensé à cette histoire de vin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2286
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 11 Jan - 14:24

Lorsqu'Alain se mit à pleurer, les yeux des inspecteurs se détachèrent un instant complètement d'Elena pour étudier la réaction émotionnelle du bonhomme au chapeau. Beauclair restait impassible et ne prêta attention qu'à ce qu'Alain expliquait. Simon Valence, lui, jetait parfois un regard en direction de sa collègue, comme pour déceler son avis en déchiffrant son expression. Mais elle ne laissait rien paraître.

Aucun des inspecteurs ne réagit lorsqu'il eut fini et ils laissèrent Elena reprendre. Automatiquement, leurs yeux se braquèrent sur elle et Alain parut disparaître complètement. Sarah Beauclair plissa le menton lorsqu'Elena évoqua MArie-Anne et l'étrange contrôle qu'elle semblait exercer sur la famille Loiseau. Elle prit également quelques notes, notamment lorsque la jeune Brandt évoqua l'assistante du dentiste. C'est Valence qui prit à nouveau la parole, cette fois en semblant forcer une nonchalance qui était en temps normal naturelle chez lui.


- Votre histoire comble pas mal de vides, et elle explique pourquoi nous vous retrouvions partout. Et en plus, vous connaissiez l'assistante de Loiseau. Non, là c'est sûr, le destin en a après vous. C'est ce qu'on a envie de croire en vous écoutant, en tout cas.

Il y eut un silence pesant durant lequel Beauclair sembla considérer les paroles de son collègues. Elle lâcha son stylo et se rabattit sur le dossier de sa chaise, prenant une attitude légèrement moins offensive. Toujours pensive, elle parla, d'abord plus à elle-même qu'à ses interlocuteurs:

- Encore une sacrée coïncidence... Et donc, Monsieur Vanderbeck, vous pensez que votre aide-soignante est morte...

Elle tapota légèrement la page de son calepin ouvert, fixant Elena. Lorsqu'elle s'en rendit compte, elle cligna des yeux et se força à regarder ailleurs pour poser sa question.

- Est-ce que l'un de vous peut nous expliquer exactement ce qui s'est passé lorsque vous êtes allé chez les Loiseaux ? Comment David et sa petite-amie ont réussi à s'enfuir par exemple, et ce que vous avez fait une fois que vous avez parlé à Baptiste.


_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   Mer 11 Jan - 15:23

Elena se concentra un instant, le front légèrement plissé. Elle essayait de se rappeler des détails de cette soirée-là, et réfléchit quant aux pièges à éviter dans son récit.

- Et bien si je me souviens bien... J'ai frappé, seule, à la porte des Loiseaux. Alain et Fred étaient camouflés derrière des buissons, pas loin. Il était tard, je suis tombée sur le père, Didier Loiseaux. Je me suis faite passée pour une amie, Emilie, et j'ai demandé à parler à son fils. Il a finit par céder.
Baptiste est alors arrivé, et est sorti de la maison. Nous nous sommes un peu éloignés, et lorsque j'ai réussi à le convaincre de me faire confiance, Fred et Alain nous ont rejoint. J'avais dit à Baptiste que ma petite soeur faisait partie des victimes des enlèvements et que j'avais embauché deux détectives pour retrouver le pervers qui lui avait fait ça. Et il m'a cru...

Je n'aimais pas l'idée de parler ainsi, au milieu du quartier pavillonnaire. J'ai donc demandé à Baptiste de discrètement récupérer les clés de la voiture familiale. Il s'est exécuté, et me les a donné.

Elle réfléchit, comme pour se rappeler.

- Pour avez du trouver mes empreintes, j'imagine. Je suis montée à l'avant, côté passager, Baptiste côté conducteur et Fred derrière lui. Alain est resté dehors pour faire le guet. Lorsque Baptiste a commencé à parler, il nous a dit que David et Marie-Anne dormaient dans le grenier de la maison. Et qu'ils y étaient. Fred l'a donc... menacé, comme à son habitude, et l'a intimé de ne rien dire, de faire comme si de rien était. Moi, je savais ce qui allait se passer : il allait appeler ses patrons et faire envoyer des renforts pour attraper les deux lascards dans leur sommeil.

Quant à nous, notre rôle était joué.
Fred nous a ordonné de rentrer chez nous, pendant qu'il s'occuperait du reste.

Elle haussa les épaules en regardant Valence et Beauclair d'un air désolée.


- Je n'en sais pas plus. L'organisation nous ont fait comprendre que notre rôle était terminé, comme ça, en claquant des doigts. Mais ça a foiré quelque part. Ou pas, qui sait. Peut-être que Baptiste a prévenu Marie-Anne... il a peut-être même aidé les deux fous-fous à s'échapper ce soir-là. Ca ne m'étonnerait pas plus que ça, il détestait David, mais semblait très admiratif de Marie-Anne.
Peut-être que David s'est fait tabasser puis a réussi à s'échapper... Peut-être qu'ils sont morts, enterrés quelque part.

Elle soupira, en regardant à nouveau le sol.

- Ils nous ont dit que David s'était échappé et que le livre avait disparu. Mais bon... Vous savez, quant on est le pion d'un marionnettiste, on vous dit rarement la vérité. Rarement quoi que ce soit d'ailleurs. J'ai réglé les dettes d'Ernest, Alain a pu protéger Emma. Je pensais vraiment qu'ils nous foutraient la paix. Et puis il y a eu le meurtre des Loiseaux, et les menaces, encore, toujours.

Elle regarda Sarah Beauclair.

- Voilà, vous savez tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La confession (15 novembre 1084)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La confession (15 novembre 1084)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Ambowl, le tournois des Ambiens 13/14 novembre (80)
» La RGC 2010 : les 13 et 14 Novembre prochains
» Ce 1er novembre?
» Soirée du 9 novembre 2010
» [E10] [MATCHS Quarts de Finale] Lyon - Nice, le 10 Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: Archives :: Section narrative (Alain et Elena)-
Sauter vers: