Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 11:26

- Je suis flattée du compliment, cher Monsieur. Dans ma jeunesse, on m'a effectivement incité à me diriger vers le cinéma ou vers la mode. Mais heureusement, mes prétentions s'était déjà dirigées vers d'autres horizons... plus sains, notamment grâce à une bonne âme, à l'époque, qui m'avait averti des risques de ce milieu-là.

Oh ! Je veux bien croire que vous cherchiez à les SUBLIMER, ces jeunes femmes, et de ce que j'en vois, votre travail est MAGNIFIQUE, Monsieur ! Vous êtes un créateur, un artiste, et je n'ai rien contre votre travail sur les matières, les formes et les couleurs.

Elle enchaîna, plus fort.

- Mais comprenez mon propos : ne prendriez-vous pas plus de plaisir à mettre en valeur des Reines aux formes naturelles, avec des seins, des hanches, plutôt que des Reines plates, sans saveur, qui s'affament pour tenir dans votre 34 et qui sont prêtes à mettre leur santé en danger pour pouvoir fouler ce plancher, là-bas, et toucher leur paye à la fin du mois ?! L'anorexie est la nouvelle maladie du XXe siècle, elle touche des millions de femmes en occident et vous continuez, comme si de rien était. Mais où est votre CONSCIENCE ?

Elle ponctua finalement :

- Je vous en prie, entendez-moi : ça n'est pas SUBLIMER que de donner une image aussi FAUSSE de ce qui fait une FEMME. Au contraire, c'est le RABAISSER, et l'APPAUVRIR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 11:43

Les jeunes femmes ne lâchaient plus la conversation du regard et buvaient chaque parole d'Elena. Octave venait t'aider une des jeunes femmes à s'asseoir et s'approchait déjà d'une autre pour poursuivre sa sombre besogne. Pendant ce temps, le couturier poursuivait son débat, faisant complètement fit de l'imminence du défilé qui devait être lancé:

- Mais... Madame, mon travail est certes de sublimer ces femmes, mais en retour, mes modèles doivent sublimer le vêtement. C'est lui la star du show. Ce n'est pas la femme, mais bien le vêtement qui est objectivé; et pour qu'il soit mis en valeur, le modèle ne saurait lui faire de l'ombre par des formes trop prononcées. Vous comprenez ?


_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 11:53

Elena se retint de lui sauter à la gorge et... éclata de rire. Ce rire cristallin dont elle seul avait le secret, qui se répercuta en écho dans toutes les coulisses.

- Non, cher Monsieur l'artiste, je ne vous comprends pas. Vous entendez Mesdemoiselles ?! Monsieur le couturier vient à l'instant de souligner, d'AFFIRMER que le coton, la laine ou le cachemire ont plus d'importance, de valeur que votre santé !

Elle continua à balayer l'assemblée du regard.

- Et bien moi, je dis non ! Pourquoi diable serait-ce aux femmes de s'adapter aux fantasmes des couturiers, aux ordres tyranniques de la mode ?! Pourquoi pas l'inverse ? Pourquoi ça ne serait pas à la matière de s'adapter à notre corps ?! Depuis quand les objets ont plus de valeur que l'être humain, je vous le demande !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 12:20

Octave venait d'en terminer avec une seconde fille. Celle-ci semblait au plus mal et il alla l'allonge sur un divan. Elle ne serait sans doute pas capable de faire le défilé. Elle le vit répéter une troisième fois son procédé.

Pendant ce temps, les paroles d'Elena commençaient à faire mouche dans l'audience, et certaines filles avaient entamés des discussions entre elles, quand certaines osaient montrer leur désapprobation des paroles du créateurs.


- C'est vrai, elle a raison.

- Pourquoi ? On donne tout ce qu'on a pour être ici !

- Oui, mais ça fait trois mois que j'me tue à perdre deux kilos supplémentaires. J'en ai marre.

- Moi aussi. Et vous entendez ce qu'il dit. Je laisse tomber. On est payé une misère en plus.

Deux des filles quittèrent l'audience et firent mine d'aller se changer. Octave amenait sa troisième victime à l'écart. Le couturier poursuivit:

- Madame, je vous entends, mais personne n'a obligé ces jeunes femmes. Elles font ce qu'elles voulaient faire, personne ne les force !

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 13:07

- Vous croyez vraiment ce que vous dites, Monsieur ?

Elena avait écarquillée les yeux, scandalisée. Puis elle avait laissé un silence gênant s'installer.

- Vous semblez être un homme intelligent et un artiste de talent. J'ose alors espérer que c'est votre milieu qui influence votre propos et vous incite à dire cette aberration. Vous n'avez pas de recul. Vous ne voyez pas ce que vous avez devant les yeux : des corps décharnés et des créatures s'apparentant plus à ses squelettes qu'à de vraies, belles femmes. On ne les force pas...

Elle ricana, très à l'aise.

- Et quand TOUTES les femmes restaient au foyer sans travailler malgré leurs capacités, celles qui se détournaient d'une quelconque carrière professionnelle, personne ne les forçaient, c'est ça, c'était par choix ?!

Voyons, Monsieur, c'est votre vision de l'avenir, et de la modernité ?

C'est bien entendu la société qui les force, qui NOUS force ! Qui nous traite de grosse à longueur de journée ! Les publicitaires sans âme qui nous incitent à coup d'affiches, de spot TV et autre mensonges, à longueur de journée de nous affiner ! Et la mode !! LA MODE et le message limpide qu'elle distille ! Vous entendez cette demoiselle qui a eu le courage de s'exprimer ?! Trois mois qu'elle se prive pour perdre 2 kilos, alors qu'elle est sublime et qu'elle le serait encore plus si elle acceptait ses formes et son corps au naturel. Et pourquoi, pour une robe sophistiquée, et satisfaire le gratin qui est assis, là derrière ?! Non mais regardez-les avec leur embonpoint et leurs mains grassouillettes ! Est-ce qu'ils font du 34, eux ?!!

Elle fit une nouvelle pause, cette fois l'air désolée.

- Mais le plus terrible, dans cette histoire... C'est qu'en acceptant de faire ces tailles surréalistes, en vous affamant et en prenant tous les risques, vous contribuez à ce scandale. Alors, je vous en prie Mesdemoiselles, réveillez-vous. Et dites non à ce que la société et les hommes vous imposent depuis des décennies. Prenez votre courage à deux mains, et sauvez les générations de demain de cette torture physique, et morale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 15:54

La troisième victime avait été mieux dosée par Octave et elle se tenait encore debout sans savoir ce qui lui était réellement arrivé. Sensibles aux paroles d'Elena, deux autres filles se posaient des questions quant à leur avenir. Le couturier cessa de s'adresser à Elena pour parler aux filles:

- Mesdemoiselles, n'oubliez pas ce pourquoi vous êtes là. Vous êtes sous contrat et ce défilé est l'opportunité de votre vie. Il y a du beau monde, alors remettez-vous au boulot.

Octave regardait en direction d'Elena, attendant de voir si elle avait fini ou si elle allait poursuivre pour qu'il fasse plus de victimes.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 16:05

Elena décida de tenter de gagner encore du temps. Merde, ils n'avaient pas pris tous ces risques pour trois victimes.

- Voilà, c'est ça, écoutez un homme de plus qui vous traite comme des moutons, qui vous ordonne de la fermer pour assouvir ses fantasmes d'artiste et qui oublie que vous avez un cerveau et surtout le DROIT de vous exprimer ! Des opportunités, vous en aurez toute votre vie les filles. Mais... vous avez remarqué comme, immédiatement, c'est lui qui a pris la parole, pour défendre ses propres intérêts sans prendre le temps de vous écouter ? Vous mesdemoiselles, vous n'avez rien à dire, rien à penser ?

Elle s'était adressée à celles qui semblaient sensibles à son propos. Elle leur lança un sourire encourageant.

HRP : quand je sens que ça s'essouffle vraiment, je pense que je vais jouer sur la jeune fille qui est mal, sur le canapé pour encore gagner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 16:28

Octave travaillait avec méthode et les jeunes femmes n'avaient aucune chance. Il entama le processus avec une troisième victime.

C'étaient maintenant trois filles qui semblaient prêtes à jeter l'éponge et un vif échange naissait entre le styliste et les jeunes femmes. :


- Cessez vos enfantillages, vous n'allez pas abandonner votre rêve parce qu'une inconnue qui n'a pas réalisé le siens veut vous convaincre de rejoindre son échec. Au boulot, les filles.

Octave en avait fini avec la quatrième victime et les trois filles hésitaient encore devant les propos du couturier. Octave attendit de voir ce qu'Elena allait faire.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 16:55

- Faites ce qu'il vous plaît les filles. Mais surtout, écoutez-vous et suivez votre instinct. Ecoutez votre corps et votre esprit, je vous en supplie assumez vos formes, vos envies, mangez de la glace et buvez du bon vin, célébrez votre jeunesse, nous avons toute la vie devant nous...

Elena eu soudainement une lueur triste qui anima son regard. Mais elle se reprit rapidement.

- Parce que vous n'êtes pas des ECERVELEES. Vous aurez toujours le choix de dire non et de prendre en main votre vie, sans suivre bêtement les traces qu'on vous a construit. J'ai eu le choix, et croyez-moi bien, jamais je ne le regretterais parce qu'aujourd'hui je suis patronne de ma carrière et de ma vie. D'ailleurs...

Elena écarquilla les yeux, troublée. Elle regarda alors la pauvre fille allongée sur le canapé, mal en point. Elle l'interpella, de loin, espérant que cela créée encore plus de remous.

- Mademoiselle ? Est-ce que ça va ?!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 18:01

Les regards se tournèrent dans la direction de la jeune femme sur le divan. Plusieurs filles se précipitèrent.

- Marie ! Marie, ça va ?

La dénommée Maris était extrêmement faible. Octave avait failli être repéré et avait du attirer sa cinquième victime en retrait, hors de vue. Le couturier, quant à lui, commençait à être inquiet de la tournure des événements.

- Allez, quoi maintenant ?! Marie, tu nous piques pas un somme juste avant le défilé... le défilé !

Il regarda sa montre et fit les gros yeux.

- Bordel ! Madame, je ne sais pas qui vous êtes mais...

Il releva la tête en direction d'Elena et s'interrompit. Une voix langoureuse s'éleva derrière Elena.

- Va voir ce qu'elle a, Patrick.

Elena fit volte face. Lucile Villière se tenait devant elle, flanquée de deux gardes de sécurité. Vêtu d'une longue robe bleu marine à la coupe droite et sobre, il émanait de cette femme d'âge moyen aux rondeurs nappant une silhouette bien proportionnée une chaleur à la fois dangereuse et envoûtante. Elena sentit sa bête sur le point de se soumettre à cet vague agréable.

- Elena Brandt... C'est un plaisir.

HRP: Lucile projette sa bête séductrice vers toi. C'est un test en opposition: elle utilise Présence+Puissance du sang. Tu peux te soumettre, ou lutter en projetant également ta bête, monstrueuse (Force), Séductrice (Présence), ou Compétitive (intelligence). Celui qui gagne le combat inflige des malus à la caractéristique correspondante à l'autre pour une nuit par point de puissance du sang. Comme Lucile a une puissance du sang supérieure à la tienne, tu dois dépenser un point de volonté (qui ne donne pas de bonus) pour ne pas te soumettre.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 18:26

HRP : présence of course > soit 12 ? (8+ presence + puissance de sang)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 18:59

HRP: non c'est 6 au total. Sa présence est de 4 (toi 3), donc ça te fait moins 1 et elle +1, et elle a 2 en puissance du sang, donc ça te fait -1 et elle +1. Total, tu as -2 et elle +2. Pour les tests en opposition, je compare chaque carac pour créer un malus ou bonus.

Elena céda et sentit sa bête se soumettre. Elle qui quelques minutes auparavant était l'être supérieure venait de concéder sa propre infériorité à une autre créature de la nuit. Elle se sentit humiliée et compris que son pouvoir ne faisait plus d'effet sur Lucile. Cette dernière, en position de dominance, avança d'un pas en direction d'Elena et ses traits se durcirent soudainement. 

- Vous pensiez venir sur mes terres et y répandre vos miasmes ? C'était stupide de vous jeter ainsi dans la gueule du loup. Veuillez me suivre; ces messieurs vont vous escorter.

Les agents de sécurité avancèrent en direction d'Elena.

- Je ne ferai pas ça si j'étais vous.

Le visage de Lucile se mua en une expression de terreur et elle recula d'un pas, faisant signe aux agents de s'arrêter. Octave venait d'arriver aux côtés d'Elena.

- N'aie pas peur, Lucile, je ne te veux aucun mal.

Elle hésita un instant, cherchant instinctivement une porte de sortie tandis que les agents de sécurité, ou plutôt ses gardes du corps, se rapprochaient d'elle. Elle trouva le courage de s'adresser à Octave:

- C'est ce que tu as dit à Gilles ?

Imperturbable, une expression presque sereine peinte sur le visage, Octave l'invectiva de manière à la fois douce et froide, voir reptilienne.

- Laisse-nous passer, Lucile. Restons-en là pour ce soir.

Durant quelques secondes, les trois vampires s'échangèrent des regards lourds de sens. Lucile regardait Octave d'un air craintif, incertain. Elena faisait passé son regard de l'un à l'autre, le poids de la défaite et de l'humiliation pesant sur ses épaules. Octave, stoïque, attendait. Puis, sans un mot, Lucile s'écarta et ordonna aux agents de faire de même.

Lorsqu'ils passèrent devant Lucile, Octave lui lança un ultime regard, la salua d'un signe de tête imperceptible, et emboîta le pas d'Elena.


- Il faut partir, et vite. Rejoignons Samuel et quittons la ville.


HRP: Cha, pour deux nuits, tu subiras un malus de -2 à tous tes tests sociaux car ta bête a été vaincu par une bête séductrice. Je te laisse poster et même parler à Octave pendant que vous marchez.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 19:20

Elena osait à peine respirer. Enfin, façon de parler puisqu'elle ne respirait plus depuis sa condamnation à la nuit éternelle. Elle pressa alors le pas, se rapprochant imperceptiblement d'Octave comme pour profiter de l'assurance qui émanait de sa personne.

Elle mis plusieurs minutes avant d'arracher un mot de sa gorge. Quelle humiliation, devant tout le monde. Elle qui d'habitude arrivait à séduire les êtres qu'elle visait en un claquement de doigt... Or là, elle avait été tout simplement dominée. Comme une gamine de 12 ans matée par sa mère.

Mais c'est normal, ma vieille, cette chose doit avoir des décennies d'existence. T'en es à peine à quelques semaines. T'es un nourrisson, un poupon, une larve. Ca viendra, patience...

Alors, elle bredouilla, la peur au ventre, mêlée à la rage d'avoir échoué. Et dieu sait que chez les Brandt, on détestait perdre.


- Sa... Sa bête m'a humilié. Je n'avais pas la moindre chance. Quel échec.

Sa voix était rauque, comme si elle avait fumé trois paquets de gitanes sans filtre.


- Je me sens si... nulle. Son pouvoir m'a... m'a littéralement écrasé.

Tout en marchant, elle eu une pensée pour Antony, espérant pour lui qu'il s'en sorte dans trop de tord. Elle ne le reverrait pas de sitôt...

Puis elle repensa au visage livide de Lucile lorsqu'Octave était apparu à ses côtés. La Rémoise avait eu peur. Pire, elle semblait en plein effroi. Elle jeta un coup d'oeil à Octave.

- Vous l'avez terrifié. Vous devez être sacrément puissant pour lui clouer le bec de la sorte, sa Bête qui, un instant plus tôt m'avait terrassé, s'est fait la malle en deux temps trois mouvements.

Elle soupira.

- Merci d'être intervenu, Octave. Sans vous j'étais foutue. Espérons maintenant que le risque en valait la chandelle, et que le défilé va être un ratage complet. Vous... Vous pensez qu'Antony va s'en sortir ? Pauvre bonhomme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 19:41

Octave continuait de marcher se frayant un chemin en direction de la sortie tandis que les invités commençaient à s'impatienter.

- Ne t'en veux pas, Elena. Lucile a voulu faire une démonstration de force. Ca ne veut pas dire que tu aurais été sans défense. Ta bête battue aurait été un handicap pour toi, mais gagner un combat lorsqu'on projette nos bêtes est comparable à un échange de rugissements entre deux lions. Le vainqueur gagne un avantage qui lui permet aussi de dissiper certains pouvoirs. Par contre, projeter ainsi sa bête est une déclaration d'hostilité, ce n'est pas à utiliser à la légère. Lucile est la plus jeune des rémoises, il ne te faudra pas longtemps pour rattraper ton retard.

Ils quittèrent le palais des congrès. Dehors, Octave réagit aux propos d'Elena concernant sa démonstration de force:

- Sa bête ? Non, je n'ai pas écrasé sa bête. Je n'ai rien projeté du tout.

Il ne dit rien de plus, et étrangement, sa réponse fit frisonner le corps mort d'Elena. Le taxi qu'avait réservé Octave attendait toujours. La nuit de ce chauffeur était faite, le vampire ayant dépensé une petite fortune pour cela. Ils entrèrent à l'intérieur.

- Démarrez, direction Charleville.

Octave et Elena restèrent silencieux un long moment durant lequel cette dernière tenta de se remettre de son humiliation. Octave finit par briser le silence.

- Tu as fait un excellent travail. Je pense que nous avons été trop gourmands, cependant. Lucile va comprendre ce que nous avons cherché à faire, et je crains qu'elle ne fasse remplacer les mannequins par celles qui faisaient office d'hôtes. On risque de perdre en impact médiatique. Le côté positif, c'est qu'on à quelques filles qui, grâce à ton discours, ont rendu leur tablier. Je pourrai dire à mon ami journaliste qu'il les retrouve pour qu'elles témoignent du fait que l'agence a dissimulé les malaises. Ca, associé aux filles que Luc et moi avons déjà affaibli, et cela pourra avoir son impact, quoique moins grandiloquent que si les filles s'étaient évanouies sur la scène.

HRP: tu peux entamer la discussion.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 19:54

Elena ne deserra pas les dents pendant cinq longues minutes, dépitée du résultat qu'Octave envisageait. Tout ça pour ça. Heureusement qu'elle avait eu la bonne idée d'alpaguer la foule et de dire - en vérité - ce qu'elle pensait de ce milieu pourri jusqu'à la moelle. Elle détestait la mode et n'avait pas menti, lorsqu'elle avait clamé haut et fort qu'on lui avait, par le passé, proposé d'entrer en agence. Mais elle avait refusé, bien trop occupée à alimenter son esprit dans les bibliothèques et au sein des usines de son père, en Suisse. Aux Etats-Unis, elle avait fait un peu de figuration pour se faire de l'argent de poche. Des heures à attendre, pour finalement être coupée au montage. Le premier assistant qui hurlait des ordres, tandis que le réalisateur, un certain machin truc Lucas, se prenait pour une star assis derrière son moniteur, un casque fixé à ses oreilles. Elena n'avait jamais vu le film, qui paraît-il devait devenir une trilogie. Elle s'en foutait éperdument et sourit à la pensée de son rôle de servante de l'étoile noire machin chose.

Dehors, une voiture klaxonna et la tira hors de ses pensées.


- Octave...

Il y eu un silence.


- Qu'as-tu fait à Gilles, pour que Lucile soit si terrifiée par ta présence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   Mer 8 Mar 2017 - 20:07

- Je vous l'ai déjà dit. J'ai commis le péché l'Amaranthe sur Gilles, causant sa Mort Ultime. J'ai brisé notre troisième tradition pour détruire un Semblable puissant et prendre une partie de son pouvoir pour rééquilibrer les forces en présence. L'Amaranthe a un coup, au même titre que l'Etreinte, et les vampires capables de payer ce coût sont craints, à juste titre.

Il s'arrêta et préféra ne pas s'étendre sur le sujet. Lorsqu'ils dépassèrent le panneau indiquant la sortie de Reims, il reprit la parole:

- Je ne sais pas à quel point tu étais attaché à cet Antony, mais je crains qu'il ne fasse l'objet de leur vengeance pour ce soir. Lucile aura fait le rapprochement, et je pense qu'Irène laissera libre cours à sa colère, surtout si elle pense qu'il est effectivement ton serviteur.

Il n'y a plus qu'à espérer que les autres auront récupéré Alain. J'appellerai mon contact journaliste en arrivant, et nous saurons demain ou après-demain quelle aura été la portée de nos efforts.

Les deux vampires parlèrent peu durant le reste du voyage. Ils rentraient sur leurs terres, à Sedan.
[/color]

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)   

Revenir en haut Aller en bas
 
18 novembre 1984: Le défilé de mode (Elena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LeLapin au défilé (de mode, pas militaire)
» Fashion victime, défilé de mode
» DÉFILÉ DE MODE ▬ explications
» Défilé de mode
» Défilé de Mode Top photo!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: