Terres Exsangues (année 1989)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 20 novembre 1984: Vers l'avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 14:05

Tout le monde était levé lorsque Luc rentra chez lui. Paradoxe ultime, tous les vampires de Sedan et Charleville vivaient dans l'appartement bien entretenu d'un immeuble miteux, sauf celui qui y vivait normalement. L'endroit devenait fortement peuple, et Octave avait refusé catégoriquement de dormir dans la même pièce que quelqu'un. Il dormait donc dans la salle de bain quand Elena et Alain dormaient dans la chambre de Luc dans une sorte de silence inconfortable.

Octave proposa à ses nouveaux alliés de se réunir autour de la table. Il avait à leur parler. Il posa ses mains sur la table et croisa ses doigts devant lui comme il le faisait lorsque les choses devenaient sérieuses. Puis, il s'adressa à eux, à la fois calme et solennel.


- Mes amis, tout d'abord, je souhaitais vous remercie de l'aide précieuse que vous avez accepté de me fournir. Certes, je vous ai aidé en vous prévenant de ce qui allait vous arriver, mais rien ne vous obligeait à me faire confiance. Aujourd'hui, Alain et Elena en payent le prix fort, mais j'ai bon espoir que nos efforts vont payer, eux aussi. Nous en saurons plus dans les nuits qui vont suivre, mais je suis plutôt optimiste. Nos Semblables ont frappé fort, mais nous allons nous relever et nous tourner vers l'avenir.

Il faut aussi que les derniers événements nous servent de leçon et j'aimerais aborder un sujet important avec vous. Vous avez vu ce qui se passe lorsque nous sommes séparés la journée, et que nos refuges ne sont pas secrets. Si nous nous relevons en s'obstinant dans la même logique, nous courons à notre perte.

Je pense que vous avez deux choix. Vous pouvez trouver un nouveau refuge, que vous ferez en sorte de garder secret. Nous pourrons bien sûr échanger entre nous. Si vous tenez vraiment à vivre au même endroit, alors vous devez en renforcer la sécurité, que ce soit envers les menaces ennemies ou la lumière du soleil. Si vous ne souhaitez pas investir dans la sécurité de votre refuge, vous devez en changer et échanger la sécurité contre le secret. Sans l'un ou l'autre, vous ne ferez que tendre le bâton pour vous faire battre.

Réfléchissez-y, mais ne prenez pas trop de temps.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 14:17

Alain prit la parole.

"Je suis d'accord. Pour ma part,ma mort officielle devrait faire un peu trainer les choses. Je compte donc user de ce temps pour renforcer mon refuge actuel. Mon boa semble etre toujours en vie. Il m'a sauvé lors de la premiere attaque, je vais donc en faire un serviteur, plus resilient et qui sera à même de palier à mon experience inexistente du combat.

Ca me fera donc 3 "banshees", c'est ainsi que je les nomme car je n'aime pas categorisé emma comme un serviteur. Je suis conscient que cela ralentira fortement la prise de puissance en terme de concentration de mon sang, mais je fais le.choix de tabler sur des banshees pour m'epauler et une influence nouvelle que je vais developper.

Si Alain est mort, je ne compte pas pour autant rester les bras croisés à attendre leur retour... Je vais me creer une nouvelle identité, dans les milieux non-officiels, pour eviter de briser la mascarade. Et je vais developper l'influence et le pouvoir de cette nouvelle identité sur les mortels l'entourant.

J'ai des idees de nouvelles attaques si besoin dont je pourrais vous parler."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 15:38

Luc semblait perdu dans ses pensées, occupé à réfléchir à l'avenir, comment court-circuiter les Semblables et faire en sorte de ne pas être tous tués par eux.

- "Tu es le plus secret de tous, le plus discret, tu as peu de risques de te faire avoiner." la Voix était amusée
- "Ne fais pas l'erreur de penser que nous sommes totalement invisibles, les autres doivent connaitre notre existence, la prudence a fait qu'il y avait moins de choses à utiliser contre moi. C'est pas pour autant qu'il n'y en a pas, au contraire. Il faudra se tenir prêt."

Il sorti de sa rêverie.


- "En ce qui concerne les refuges, si besoin est, je peux aider pour la sécurisation et les travaux. Comme ça, ça évite d'impliquer le Bétail et de risquer des fuites. Moins il y a de monde au courant, plus le lieu est bon."

Il regarda tout le monde d'un air neutre.

- "Si vous choisissez le secret à la sécurité, partez du principe que vous pouvez être suivi à tout moment. Que les Semblables ne vont pas se priver d'envoyer des agents pour récolter le plus d'informations possibles sur vous.
En étant sans arrêt prudent, vous limitez les risques de découverte de votre refuge.
Le plus important, c'est en allant ou en partant de votre refuge, c'est là qu'il faut être le plus discret."

Il sembla réfléchir.

- "Je vais continuer sur la lancée du piège avec Michel et Octave. Il faut leur faire comprendre que continuer leur petite guéguerre contre nous peut leur couter cher, les priver d'agents ou de biens qu'ils ont mit un certain temps a obtenir.
Je doute que ça les fasse vouloir la paix, mais ça peut les convaincre que nous ne sommes pas des proies faciles et les faire hésiter à continuer sur leur lancée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 18:32

Elena écouta religieusement les propos d'Octave et pris la parole lorsque ses amis avaient terminé.

- Avant toute chose, il faut que je vous prévienne : j'ai dit la vérité à Frédéric Bullomeux.

Elle eu un regard malicieux, face à la lueur inquiète qui s'était mise à briller dans le regard de ses compagnons.

- Enfin, ce qui s'approche de la vérité. Il est désormais un allié dans mes rangs, et je ne voyais aucune raison de lui mentir, puisqu'il connaît l'organisation et que c'est lui qui nous a lancé sur les traces d'Allais. Je lui ai donc parlé de Mondelier et de Tréart, des agents au service d'un cercle de personnages de l'ombre établis à Reims. Je n'ai bien entendu rien dévoilé de leur... nature. J'ai prétexté de vieilles rivalités familiales, politiques et financières (liées aux Textiles Brandt) et lui ai donné toutes les infos qu'Octave avait partagé auprès de nous. Irène, Lucile, Eustache... Tout. Bulleux a de nombreux alliés et contacts jusqu'à Reims, et il puisqu'il est devenu un investisseur de mon usine, il a tout intérêt à m'aider dans ce combat. C'est lui qui me l'a dit, et je le crois sincère.

Elle tourna la tête vers Alain.

- Je lui ai d'ailleurs annoncé ta mort, mon cher. De ce qu'il en sait, tu m'as aidé en acceptant de faire un faux témoignage auprès de la police, pour lancer les inspecteurs aux basques de ces adversaires Rémois. Ca t'a coûté la vie, et moi la Célestine.

Elle se gratta le menton, pensive.

- J'ai également mis mon ami de la mairie, Charlie Angevin, aux trousses de Tréart. Tu te rappelle de lui, Luc ? Il était au diner, avec sa famille...
Ils vont fouiller et voir s'ils peuvent trouver des choses compromettantes sur lui, qui mettraient à mal son élection comme député. J'ai également envoyé ma petite journaliste sur le terrain. On verra ce que ses recherches donnent...

Bref, j'ai placé mes pions sur l'échiquier, maintenant il faut patienter.

Enfin, elle aborda le sujet de son refuge. Elena pourrait tourner la page de son passé afin de commencer un tout nouveau chapitre de sa non vie. Et par exemple acheter une nouvelle demeure avec l'argent de l'assurance. Elle avait tourné, retourné cette option dans tous les sens. Mais sa décision était prise. Ce terrain, c'était le seul souvenir de son héritage, de sa famille, de Céleste. Son dernier lien, avec l'usine, qui la liait au monde des mortels. Elle ne pouvait se résoudre à laisser tout ça filer.

- Je compte faire reconstruire la Célestine dès que j'aurais le temps et l'argent. Je vais donc privilégier la sécurité au secret... Je suis passée sur les lieux hier et j'ai bon espoir que le passage secret et la cave soient intactes. Si c'est le cas, je ferais construire une bâtisse plus moderne, et je ferais entourer d'un mur haut tout le périmètre de la propriété. Je mettrais également en place tout le matériel de sécurité nécessaire. Ca prendra du temps, mais je ne passerais pas à côté.

Il y eu un silence, qu'elle brisa rapidement.

- Je pense moi aussi à développer une relation avec un serviteur de mon choix. Je pèse encore le pour et le contre car, s'il y a de nombreux avantages, je suis aussi consciente des contraintes. Mais une sorte d'assistante qui veille sur moi la journée et effectue diverses tâches en plein jour - en plus d'être de bons conseils - ne serait pas de refus.

Malheureusement, je n'ai pas encore de cible...

Octave, comment aviez-vous choisi Samuel, à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 18:51

Le regard d'Octave se perdit dans le vague et il répondit comme s'il revivait les événements qu'il relatait:

- Samuel était adjudant-chef pendant la Seconde Guerre Mondiale. Lorsque mon sire a été détruit après qu'une bombe soit tombée sur notre refuge, j'ai moi aussi été touché. Gravement blessé, c'est Samuel qui m'a trouvé et m'a sorti des décombres alors que j'étais sur le point de brûler au soleil. Son sang m'a permis de survivre et de me mettre à l'abris.

La nuit suivante, j'allais mieux, mais une escarmouche avait éclaté dans les ruines de la ville. Je suis allé voir, et j'ai trouvé Samuel touché d'une balle au ventre et qui se vidait de son sang. J'ai payé ma dette en le sauvant grâce à mon sang.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   Mer 15 Mar - 21:04

Luc leva un sourcil en regardant Elena.

- "Y'a pas a dire, elle en a dans le slibard, celle là. A moins qu'elle soit inconsciente." La Voix était intéressée.
- "C'est un peu plus compliqué que ça, c'est son héritage, elle y tient. Elle connaît les risques mais a fait son choix."
- "Donc elle est couillue. Pourtant d'après mes souv..."
- "Ta gueule ! "
La Voix était amusée par la situation.

Luc décida de l'ignorer et se concentra sur Elena.


- "C'est toi qui voit. C'est risqué, mais si la sécurisation est bien chiadée, ça devrait le faire.
C'est à toi, tu le fait reconstruire et passes un message aux Semblables.
"Je suis toujours là"
C'est pas mal du tout, de toute façon, maintenant je doute vu ton exposition médiatique et auprès des flics, qu'ils retentent leur petit manège."

Il se tourna vers Samuel avec un petit sourire en coin.

- "Je comprends mieux maintenant, pourquoi vous étiez si efficace durant notre petite expédition."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 20 novembre 1984: Vers l'avenir   

Revenir en haut Aller en bas
 
20 novembre 1984: Vers l'avenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Ambowl, le tournois des Ambiens 13/14 novembre (80)
» La RGC 2010 : les 13 et 14 Novembre prochains
» Feu- vers Multi-éléments (Pandawa 191)
» Ce 1er novembre?
» Soirée du 9 novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1989) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: