Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Mer 28 Juin - 19:40

Lorsqu'Elena arriva à chez Octave, elle s'attendait à trouver ce dernier en compagnie d'Alain, mais elle fut surprise de trouver Etienne Rode en pleine discussion avec eux. Elle salua ses compères vampiriques, ainsi qu'Etienne Rode quoique de manière plus formelle et l'interrogea sur sa présence. Il se dit très honoré d'avoir été convié au conclave par Monsieur Beauvarlet. Devant le regard interrogateur qu'elle adressa à ses pairs, Octave lui indiqua que ce que lui et Alain avaient à dire concernait également Monsieur Rode et qu'ils lui expliqueraient tout une fois Luc et Samuel présents, que ce soit aujourd'hui ou demain.

Luc et Samuel arrivèrent un peu avant deux heures du matin et Octave parut soulagé lorsqu'il les accueilli. Les nouveaux arrivants eurent aussi la surprise de constater la présence d'Etienne Rode qui paraissait parfaitement à l'aise au milieu de tous ces monstres, ce qui d'une certaine manière avait quelque chose de presque dérangeant. Samuel demanda à échanger quelques mots en privé avec Octave, et Luc put s'informer pendant ces quelques minutes quant à la présence du libraire. Il reçut la même explication succincte qu'Elena.

Lorsqu'Octave et Samuel revinrent, le vampire invita les participants à s'asseoir autour de la table rectangulaire de la salle à manger. Bien que fidèle à lui-même, Octave semblait plus morne qu'à l'accoutumée. Une fois assis, il croisa ses mains devant lui et s'adressa à l'assemblée:


- Merci à tous d'être présents pour ce conclave de dernière minute. Samuel a appelé Emma Vanderbeck hier pour prévenir que Luc et lui allaient passer la journée à Reims et rester une nuit de plus, donc leur présence n'était pas assurée. Ravi de voir que vous êtes en un seul morceau, messieurs.

Vous aurez aussi tous constaté la présence exceptionnelle de Monsieur Rode. Alain et moi avons rencontré quelque difficultés sur le terrain, et disons que Monsieur Rode nous a indirectement permis de nous en sortir.  Ainsi, et parce que nous espérons pouvoir capitaliser sur lui, Alain et moi avons considéré que sa présence était souhaitable, et méritée. Monsieur Rode, nous vous devons une fière chandelle.

Etienne s'inclina avec respect, visiblement flatté par la considération dont lui faisait montre un représentant des créatures qu'il admirait. Octave poursuivit:

- J'ai pour ma part également perdu un ami cher, la nuit dernière, et si Alain le permet, je lui laisserai la main pour qu'il vous compte le résultat de notre expédition. Je participerai bien sûr au débat qui ne manquera pas de s'ensuivre.

Octave marqua une pause et regarda tour à tour Elena, Luc et Alain.

- Qui souhaite commencer ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Mer 28 Juin - 20:27

Luc fit un hochement de tête pour signifier qu'il allait commencer.

- "Bon, commençons par le début.
Nous sommes parti sur la piste de Guy Darmont en allant voir son neveu pour l'interroger.
Samuel incarnait Jean Daviaud et moi son jeune frère Marc et nous devions retrouver Guy car Samuel, notre père avait demandé de garder un œil sur lui.

Le neveu nous a apprit que Guy commençait a avoir un comportement de plus en plus préoccupant.
Il prétendait être suivi pour ses affaires, qui concernait un trafique d'armes et était allé voir sa sœur il y a quelques semaines. Il avait dormit chez elle et lui avait emprunté de l'argent.

Nous avons pris congé et Samuel a eu la bonne idée d'appeler la sœur d'une cabine pour voir si elle était présente et accepter de nous recevoir.
Comme elle était au courant de A à Z de la vie de Samuel, il a été décidé qu'il continue d'incarner Jean pendant que nous incarnions un cousin.

Elle nous a apprit que Guy était venu en déclarant qu'un de ses associé l'avait trahi, il avait besoin d'argent et elle l'avait convaincu de passer la nuit là, bien qu'il soit parti tôt le matin suivant.
Elle ne connaissait pas son associé ni ses affaires.

Ensuite nous sommes allé au cimetière, sur la tombe de Samuel pour vérifier, mais il n'y avait pas eu de passage récent.
Nous avons rien trouvé de probant alors nous sommes parti pour la maison de Guy.

Nous l'avons fouillé et il se trouve que nous avons trouvé une arme cachée depuis longtemps et toute la généalogie de Samuel. Notamment une coupure de presse prouvant qu'il n'était pas Jean Daviaud.
Et le plus important, un agenda avec un nom, Pierre Geclin avait rajouté à côté "traitre".

Vu l'heure tardive, nous avons décidé de rentrer pour passer la journée chez votre ami.
Malheureusement, il était mort à notre arrivée et nous avons décidé de passé la nuit ailleurs pour ne pas avoir de problèmes.

Cette nuit, après mon réveil, Samuel a eu l'idée d'aller à l'amical des anciens combattants.
Là bas nous avons trouvé Pierre Géclin et nous avons posé des questions.
Sa langue de bois étant tellement agaçante que nous avons demandé à Samuel d'user de ses faculté pour le faire sortir avec nous.
La colère amenant une chose et une autre, Geclin a fini par parler et nous emmener à l'ancien entrepôt utilisé comme cache d'arme.

Il a avoué avoir volé les contacts de Guy pour récupérer ses affaires.
Nous avons laissé partir Geclin et avons pénétré dans la cave de l’entrepôt pour subir un feu nourri de Guy qui nous accusait d'être des espions allemands.
Samuel avait réussi à le recadrer en lui parlant comme à l'époque de la guerre.

Il a été décidé ensuite de récupérer les armes entreposées, qui se trouvent maintenant dans le coffre de la voiture, pour les utiliser pour récupérer Geclin.
Il peut s'avérer une ressource utile, le trafique d'arme est lucratif et permet d'avoir des informations sur les gens s'armant en ville.
Et Guy Darmont a été reconduit chez sa sœur pour qu'il prenne un repos auprès des siens."

Se tournant vers Samuel.

- "Tu as besoin de soins pour ta blessure ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Mer 28 Juin - 20:51

Samuel secoua la tête.

- Pas dans l'immédiat. La vitae m'a permit de réduire la blessure suffisamment. J'en prendrai soin plus tard.

Puis, à l'adresse de l'assistance:

- Je me dois d'apporter des précisions au rapport de Monsieur Constant, qu'il a choisi d'occulter par discrétion à mon égard. Mais je pense que vu la situation, il faut que vous compreniez les enjeux.

Je me suis en effet passer pour mon fils Jean Daviaud durant toute ma collaboration avec Guy. Je ne pouvais en effet pas être Samuel, bien plus vieux et surtout, déclaré mort au combat. Après mon absence ces cinq dernières années, Guy, qui pensait devoir à son ancien chef d'unité une faveur, s'est inquiété pour le Jean Daviaud que j'incarnais et a fait des recherches sur ma famille pour voir si j'y étais retourné. C'est comme ça qu'il a fini par découvrir sur une rubrique nécrologique, que mon fils Jean Daviaud était mort étant enfant, quelques années après mon propre décès supposé. Ainsi, Guy a compris que je ne pouvais pas être Jean Daviaud et cela a du précipiter son délire. A partir de là, il a cru être poursuivi par des allemands et voyait des espions partout. Le dénommé Pierre a sûrement capitalisé sur sa faiblesse.

Je me dois aussi de vous dire que pour apaiser Guy, j'ai repris mon vrai nom. Il n'a pas eu l'air choqué que je sois Samuel, et je ne pense pas qu'il fasse le parallèle entre ça et l'improbabilité de la chose. Je ne le crois donc pas être un danger. Vu son état, il n'aura aucune crédibilité.

Comme l'a très bien dit MOnsieur Constant, nous avons quelques armes, mais peu. Nous pourrions peut-être utiliser Pierre comme nouveau contact, mais il n'existe aucun lien de confiance comme j'ai pu avoir avec Guy, c'est le moins que l'on puisse dire. Néanmoins, nous pourrions tenter de générer un profit, comme Monsieur Constant l'a suggéré, ou comme moyen de se fournir en armes. Cela se fera par des efforts supplémentaires, néanmoins, et Pierre ne nous porte pas dans son coeur. Ce n'est peut-être pas une priorité, mais ce n'est pas à moi de le décider.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Mer 28 Juin - 21:52

Alain ecouta attentivement, jetant de temps à autres des regards vers Samuel. Le serviteur avait eut un enfant. C'etait difficile à croire tellement cet homme parlait peu de sa vie humaine. Il suivait Octave dilligemment, sans regret ni regard en arrière.

"Merci pour ce rapport detaillé. Je pense que garder ces armes serait la meilleure chose à faire. Les vendre ne nous rapporterait que peu. Les offrir à ce geclin, vu la façon dont il a ete traité, ne nous donnerait pas nos entrees dans son reseau... ou alors avec de très gros effort et surement  sous condition que ni samuel, ni luc ne se charge de faire l'interface...

Les garder et s'en servir pour nos operations, ou pour se defendre serait le mieux. Ces armes sont intracables après tout..."

Il regarda chacun, avant de reprendre.

"De notre coté, les choses ne se sont pas passées exactement comme nous l'esperions.

Comme nous vous l'avions expliqué hier, cette Leonie etait très bien cachee. Recuperer l'ancienne ressources d'Octave ne serait pas une mince affaire.

Apres avor decouvert que la directrice de Reims fm etait informee de l'adresse de Leonie, nous nous sommes dirigées vers son appartement. Après avoir rusé pour entrer dans l'immeuble, nous avons pu entrer en contact avec elle. Octave a usé de ses pouvoir et elle est allé chercher pour nous le contrat qu'elle a signé avec Leonie et sur lequel nous avons pu trouver son adresse.

Nous lui avons ensuite demandé de nous conduire jusqu'à cet endroit avant de repartir chez elle et d'oublier ce qui s'etait passé.

Cette maison etait bien celle de Leonie, en revanche elle n'y vivait pas et la louait à un jeune homme du nom d'antonio (Hrp: Bryan c'est le barbu qui rtait avec nous au resto quand on est allé chez Jason, a gauche de mathieu :p ). Encore une fois a force de stratagème, nous avons pu lui faire ouvrir la porte et le convaincre d'appeler Leonie en pretextant un degats des eaux.

Ce qu'on avait pas prevu, c'est que les semblables de Reims avait prevu une mine. En clair, si Antonio appelait Leonie, alors qu'il avait ordre de ne jamais le faire, c'est qu'un vampire essayait de remonter la piste de Leonie. Elle devait donc appeler les semblables pour qu'ils aillent voir ce qu'il en est. Le pire dans cette histoire, c'est que nous avions l'adresse de Leonie... mais j'en avais tellement marre de me faire balader de droite à gauche que j'ai voulu prendre un raccourci. J'en prends note et ne ferais plus cette erreur.

Nous attendions donc Leonie, prêt à la questionner egalement. Mais lorsqu'elle entra dans la maison, Octave se fit empaler par un vampire apparut de nulle part, tombant directement en torpeur.

Ce vampire etait Eustache. Et il repond clairement à la description faite par Octave. Leger, incontrolable et imprevisible... et dangereux.

Plutot que de me tuer ou m'empaler sur le champ, il m'a invité à boire. Il s'est dirigé vers la chambre d'antonio et m'a dit de me nourrir. Que c'est lorsqu'ils dorment que c'est le meilleur à ses yeux."

Il jeta un regard à Etienne.

"C'est à ce moment que j'ai tenté le tout pour le tout. Je lui ai dit que ce n'etait pas ma manière de me nourrir, que je n'etais pas un marchand de sable. L'expression l'a fait sourire légèrement et il me dit que cela faisait des éons qu'on ne l'avait pas appelé ainsi. J'ai compris à ce moment qu'il etait vraiment le marchand de sable. Alors j'ai continué à lui parler, en profitant pour envoyer mon serpent retirer le pieu du corps d'Octave. A cet instant je ne savais pas si je negociais abec Eustache ou si je ne faisais que gagner du temps
Toujours est-il que j'y ai mis du coeur.

Je lui ai parlé de l'histoire d'un vampire qui se nourrissait sur les parents d'un jeune garcon il y a des annees. Que ce vampire s'etait fait attrapé par le garcon et s'etait presenté comme etant le marchand de sable. Le garcon n'ayant pas peur de lui, ils avaient passé du temps à parler. Et chaque fois que le vampire venait se nourrir, il venait egalement parler au garcon pendant de long moment.

Les parents du garcon lui ont dit que le marchand de sable n'existait pas, que c'etait un ami imaginaire. Le garcon n'y crut pas. La preuve etant que lorsqu'il demenagea, les visites du marchand de sable se sont arretés.

A partir de ce moment là, le garcon chercha à savoir ce qu'etait le marchand de sable et pourquoi il rendait visite à ses parents. Ses recherches le menèrent à londres, ou il recupera des documents sur des creatures nommés anthrocryptides et à force de recherche, il en decouvrit un en torpeur dans les ardennes. Il envoya une equipe le capturer, mais ils le reveillèrent, menant à ma transformation, puis à la votre... et ineluctablement à notre guerre entre Reims et nous. Au final si on y regarde de plus près, Eustache et l'initiateur de tout ce chaos.

Eustache n'etait plus leger comme avant. Il etait bien plus concentré et plein d'espoir lorsqu'il me demanda le nom de ce jeune garcon. Lorsque je lui repondit qu'il s'appelait Etienne, son visage s'eclaira et il me demanda si je pouvais l'aider à le rencontrer.

J'en ai donc profiter pour negocier son silence sur notre expedition ratée ainsi que ma vie et celle d'Octave. En echange de quoi je l'aiderai à rencontrer Etienne et nous ne chercherions plus à reprendre Leonie.

Voilà, nous avons donc peut-etre maintenant une occasion de faire sortir de l'echiquier Eustache ou bien de le faire passer du camp des noirs à celui des blancs si nous arrivons à le convaincre. Si nous y arrivons, nous nous enlèverions une grosse epine du pied. Eustache est trop redoutable pour qu'on veuille etre son ennemi...

Nous ne l'avons jamais attaqué en 5 ans, concentrant nos attaques sur les autres. Etienne fait partie de notre groupe également, ce qui pourrait jouer en notre faveur. Enfin nous pouvons lui proposer de l'aider à prendre la tête de Reims s'il nous aide dans notre lutte. Sinon nous nous engageons à ne pas l'attaquer si lui en fait de même.

Des questions?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Mer 28 Juin - 22:03

Samuel avait gardé le silence, mais son regard s'était braqué sur son maître lorsqu'Alain avait évoqué la torpeur d'Octave. Il ne détacha plus ses yeux de lui, comme si cet acte avait le pouvoir de protéger le vampire a posteriori.

Octave, lui, demeurait immobile, le regard dans le vague comme si les événements n'avaient pas eu de prise sur lui.

Quant à Etienne, un air de sobre contentement se peignit sur son visage égal à la mention du marchand de sable et de son histoire personnelle.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 8:51

Luc leva un sourcil à l'évocation de Eustache.
Cela avait clairement piqué sa curiosité.


- "Eustache. Et vous êtes toujours vivant...
Bien bien.
Il est clairement le plus intéressant des Semblables.
Si effectivement nous arrivons au moins a avoir l'assurance de pas l'avoir en face, ça serait un putain de gros atout."

La lueur brillait dans ses yeux et il arborait un petit sourire.

- "J'aimerais bien le rencontrer, il a l'air amusant, pas comme les autres culs serrés..." la Voix était intriguée
- "On est d'accord. Mais il est aussi dangereux."
- "Il faut bien tuer l'ennui. Le danger met du piment dans cette existence." la Voix était lassée
- "Et la rends bien plus jouissive."
- "Nous sommes fait l'un pour l'autre !" la Voix était amusée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 11:53

Elena avait gardé le silence.
Elle n'avait pas de questions, ce qui ne voulait pas dire qu'elle ne prenait pas les choses au sérieux, bien au contraire. La jeune femme avait écarquillé les yeux à la mention d'Eustache, qu'Octave avait en effet décrit comme le plus dangereux et imprévisible des Semblables.


Alors elle s'adressa à Etienne Rode, en esquissant un sourire.

- Vous m'aviez sauvé la mise, il y a cinq ans, je n'ai pas oublié. Et cette fois, vous avez, même sans le vouloir, sauvé la mise de notre groupe tout entier. Merci, Etienne.

Puis à Alain :

- Tu penses que des armes peuvent être utiles contre des Damnés aux pouvoirs qui vont bien au-delà d'une simple cartouche de fusil ?

La femme d'affaire avait fait surface.

- Je pense au contraire que ce serait un atout intéressant à jouer, justement avec ce Geclin. Une bonne entrée en matière, un capital de départ en quelque sorte, afin d'entrer dans un réseau qui pourrait s'avérer fructueux d'un point de vue économique, sur le long terme. Ces armes sont une source de revenus qui n'est pas à négliger. Et même si ce type - qu'il faudra savoir maîtriser puisqu'il semble imprévisible - n'a pas forcément eu un bon contact avec Luc et Samuel au tout départ...

Elle esquissa un sourire.

- Croyez-moi, les attitudes peuvent changer du tout au tout lorsqu'on parle business et qu'un homme d'affaire sent un bon plan.

Puis elle avait attendu que Luc finisse de parler, avant de prendre la parole, à son tour.

- Ma nuit a été moins turbulente, mais... intéressante. Mon objectif était d'en savoir plus sur le massacre de Torcy Cité, afin d'essayer de contrôler au mieux la situation et la brèche dans la Mascarade. Il me fallait donc une excuse crédible pour aller à leur rencontre. J'ai donc convaincu Jacqueline Renard qu'il y avait là moyen de faire un geste politique : elle est en pleine campagne et veut se battre contre la corruption, l'insécurité, la délinquance etc. Je lui ai donc dit qu'il serait malin d'aller afficher son soutien auprès des victimes du carnage, serrer des mains, et pointer du doigt les déviances de notre société. Charleville étant un peu la grande soeur de Sedan, nous sommes tous concernés. Elle a rapidement accepté, et nous nous sommes réparti la tâche. J'ai bien entendu pris Sedan, et elle a pris Montcornet, où elle a dû se rendre ce soir. Pour que mon action ait un impact, j'ai du contacter mon amie journaliste, qui m'a accompagné afin d'avoir une couverture médiatique. Bref...

Elle repris sa respiration en regardant la petite assemblée masculine qui lui faisait face.

- Mademoiselle Patel, la journaliste, m'a fourni l'identité et l'adresse de Frédérique Rivière, la voisine qui a vu les griffes de Luc, dans l'immeuble. A l'interphone je suis tombée sur son époux qui refusait de voir le moindre journaliste, mais j'ai réussi à le convaincre. Mon plan était simple : me présenter sous ma véritable identité et leur présenter mon soutien, leur dire que ces horreurs et cette insécurité n'étaient pas tolérable, qu'il fallait que les élus se bougent et que j'avais donc besoin d'eux pour capter l'attention des politiques. C'est visiblement une famille modeste, et ce discours leur a plu. Une fois à l'aise, le couple s'est mis à parler et j'ai pu ainsi comprendre que le quartier est difficile, et malgré les menaces des dealers du coin, les agressions et la délinquance... tout le monde se tait. En ce qui concerne Luc, Frédérique a bel et bien vu les griffes et elle reste persuadée de ce qu'elle a vu, une sorte d'animal, de monstre... Le bon point, c'est que l'époux lui reproche d'avoir parlé à la police, pensant que les gens vont la prendre pour une folle et il est certain que le choc l'a fait halluciner. J'ai bien entendu été dans son sens en prétextant que ce genre de théorie un brin farfelue et absurde, pourrait la décrédibiliser et qu'il valait mieux rester dans un discours rationnel et donc éviter d'évoquer des choses que les habitants ou les politiques ne comprendraient pas. Je pense avoir enfoncé le clou du mari et il semblerait que Madame Rivière va désormais éviter d'en parler. J'ai également leur numéro de téléphone, ils étaient d'accord pour qu'on reste en contact. Car...

Une lueur traversa le regard bleuté de la vampire.

- J'ai réfléchit et je pense avoir une idée à mettre en place pour la suite. Ce que Luc a fait il y a quelques nuits, peut se reproduire pour n'importe lequel d'entre nous si nous entrons en frénésie, par exemple.

Elle resta un instant en suspend, avant de reprendre.

- Je compte créer une association, ou plutôt un groupe de parole à Charleville, pour les victimes de la région. Victimes, au sens large du terme. Que ce soit les témoins ou les familles de disparus... bref tous ceux qui ont vécu un choc lié à n'importe quelle raison obscure - dont le bris de la Mascarade. Je souhaite leur proposer un lieu d'échange et de rencontre. Soit un excellent moyen de réunir de potentielles sources d'ennuis au même endroit, de les contrôler et de les manipuler selon nos besoins. Et puis, pour tout ce qui est en dehors de notre fait, c'est une source inestimable d'informations que nous n'aurions pas forcément via la police ou les médias. C'est ce que j'ai donc proposé à tous les témoins que j'ai rencontré hier soir, et ils étaient partants. Bien sûr, il y a un risque : réunir au même endroit des personnes qui ont vu quelque chose de surnaturel, peut les conforter dans leur vision. Mais on ne brise pas la Mascarade tous les jours, donc je suis confiante que tout ceci peut être noyé dans la masse des autres victimes.

Elle fit une courte pause, avant de reprendre.

- J'ai ensuite vu la voisine du dessous : Madame Louvin dont le mari, Patrick, est le rescapé. Il est encore à l'hôpital de Lyon. Elle est comme l'époux Rivière, pense que Louvin est sous le choc et elle avait un discours plus terre à terre. Là encore, je l'ai conforté dans la rationalité en appuyant le fait que pour se faire entendre, il fallait éviter les thèses farfelues. Pour donner une cohérence à la vision de son mari, elle est allée jusqu'à imaginer un psychopathe qui se ferait passer pour le tueur Freddy, du film de 1984, Les Griffes de la Nuit. La nature humaine est réellement incroyable...

Elena retint un sourire.

- Pas si bête que ça comme idée, et à garder en tête. Ensuite j'ai pu trouver l'adresse du dernier témoin civil, Françoise Robillard, qui habite dans un autre immeuble. Elle semblait d'origine moins modeste et était plus posée. Simplement horrifiée à l'idée d'avoir orienté Luc vers sa dernière victime qui est morte par sa faute. Il y avait de la lumière dans le parking, elle a bien vu ton visage, hélas, mais dieu merci rien de surnaturel, ce qui est un bon point.

Elle se tourna vers lui.

- Apparemment tes mains étaient cachées sous ton manteau. J'ai suggéré que tu cachais une arme, puisqu'on avait entendu un coup de feu, plus tôt. Et maintenant, dernier point...

Elle soupira.

- Chaque famille a reçu la visite d'un détective privé, qui dit être là pour aider la police. Et, je vous le donne en mille...

La mâchoire d'Elena se crispa et elle détacha chaque syllabe.

- L'ex inspecteur Simon Valence...

Elle laissa ses compagnons réagir, avant d'enchaîner.

- Il lui aurait expliqué qu'il était là pour relever tous les détails que la police peut oublier. Et il lui a demandé si par exemple elle avait vu des griffes (selon le témoignage des deux autres) et si elle avait eu l'impression que l'assassin l'avait obligé, mentalement, à lui répondre. Oui, je pense comme vous, il doit penser à ce qui s'est passé pour lui à la morgue et semble être sur notre piste.

Son air se fit soudainement bien plus sombre.

- Simon Valence a vu le visage de "Fred", ce fameux soir à la Morgue, lorsqu'Alain était en torpeur. Il aura sûrement accès au portrait robot de Robillard, donc il fera le lien. Je crains deux choses : Luc, ça va se compliquer pour toi car ton visage apparaît maintenant dans deux affaires de massacre dans le même coin. Et surtout, c'est possible que s'il reconnaît le visage de Fred, ils déterrent l'affaire Allais d'il y a cinq ans. En deux mots : ça pue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 12:20

Luc emit un petit ricanement plein d'amertume.

- "Je savais bien que sans sa laisse il allait tôt ou tard nous poser des problèmes.
On pire dire qu'il a la rancune tenace...

Enfin.
Merci pour ces informations, Elena.
Il va donc falloir que je sois prudent et que je disparaisse des radars des petits curieux."

Il se mit à sourire comme a une blague que lui seul pouvait entendre.

- "Bon, va falloir que je m'occupe de lui.
Pas de meurtre, c'est trop voyant et contre productif.
Je vais essayer de trouver un moyen de le discréditer."

Il sembla réfléchir.

- "Donc il nous reste l'affaire commencée avec Elena, Geclin et peut-être se pencher sur l'affaire des corps de Moncornet. Cette histoire met le bétail a l'affût, ça n'est pas une bonne chose pour nous..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 13:10

Alain répondit à Elena.

"En ce qui concerne les armes je pensais les garder pour les utiliser contre les serviteurs des vampires, pas contre eux directement évidemment. Encore que cela leur ferait tout de même un minimum de dégâts... Mais s'ils nous renvoient des hommes, nous aurions de quoi les recevoir."

Puis au sujet de Valence.

"Je savais qu'il nous poserait des soucis. Des deux enquêteurs de l'époque, il était pire qu'un pitbull. Il ne lâchait rien. Pour moi, il faut le faire disparaitre. Il n'enquête pas de manière officielle. On pourrait le faire disparaitre, effacer toute trace et point barre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 13:50

Octave avait écouté le rapport détaillé d'Elena avec une certaine distance, mais n'avait pu retenir un signe plus proéminent de lassitude à la mention du nouveau problème que constituait Valence. Il s'apprêta à rebondir sur le sujet puis sembla se rappeler de quelque chose:

- Avant d'aborder chacun de ces points, vous ne deviez pas vous renseigner à propos du journaliste, Carban ?

Luc et Elena partagèrent une brève réponse et Octave acquiesça sans épiloguer, préférant se concentrer sur les enjeux majeurs.

- Résumons; nous avons le sujet Eustache à aborder afin de savoir comment nous allons procéder. Il s'agit de notre action offensive, disons. Ensuite, il y a le massacre de Torcy et le bris de Mascarade auquel s'ajoute Simon Valence. C'est notre position défensive. Et nous avons un atout à jouer, d'une manière ou d'une autre, ou pas, concernant l'affaire Guy Darmont.

Commençons par notre défense.

Octave se tourna d'abord principalement vers Elena.

- Ton idée pour contenir de futurs problèmes est intéressante. Tu en as souligné les points négatif et les points positifs. Il faut savoir ce que chacun en pense. Pour ma part, si c'est maîtrisé et si nous avons le temps d'y consacrer des ressources, je n'y suis pas fermé.

Néanmoins, il s'agit avant tout de prévention, alors acquittons-nous d'abord de ce qui relève de l'antidote à nos problèmes actuels. Je trouve qu'Elena a été proactive concernant les différents témoins, et si elle est en effet parvenu à canaliser leurs témoignages sous prétexte de faire bouger les choses politiquement, cela va nous aider à contenir la chose. C'est une bonne manoeuvre. D'un autre côté, ton nom va y être associé, mais la messe est dite à ce propos, je doute qu'il y ait un retour en arrière possible. Ce sera donc à toi d'être habile pour n'attirer que les bons feux de projecteur.

Concernant Valence, du fait de son lien avec la police il y a cinq ans, et surtout avec une affaire sensible vous concernant tous, il constitue un pion ultra sensible. Tout d'abord, est-ce que nous pensons qu'il constitue réellement une menace, et si oui, de quelle sorte ?

Il se tourna ensuite vers Luc.

- Tu parles de discréditer Valence, mais auprès de qui ? S'il roule pour lui, quel sorte de discrédit peut le neutraliser ? D'autant que, si je ne m'abuse, il a justement déjà été discrédité il y a cinq ans.

Puis, cette fois, c'est à Alain qu'il s'adressa plus particulièrement.

- Je ne suis pas certain d'être d'accord avec toi. Si tu as raison et qu'il roule pour lui, sans en référer à la police, alors pourquoi le faire disparaître en risquant justement d'attirer l'attention des enquêteurs ? Il a beau ne plus faire partie de la police, si un acteur majeur de l'affaire des quatre fils Aymon vient à disparaître au moment où le portrait de Fred refait surface, on risque de se tirer une balle dans le pied.

Ce qui nous renvoie à ma question initiale concernant le niveau de menace qu'il représente.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 14:08

"Il représente un niveau de menace non négligeable.

Premièrement parce que visiblement il n'a pas digéré sa mise à pied et à sûrement continué à enquêter sur l'affaire en sous-marin.

Deuxièmement, parce qu'il n'a plus de hiérarchie qui l'empêche d'agir. Il ne s'arrêtera de ronger les os que lorsqu'il les auras pulvériser.

Troisièmement, si Elena à médiatisé son action auprès des témoins et victimes du massacre de Torcy, il va savoir que l'un des acteurs de l'enquête des quatre fils aymon est maintenant lié, même de manière indirecte à cette nouvelle histoire de fou.

Quatrièmement, on ne sait pas ce que lui a fait pendant cinq ans, Mais nous savons ce qu'il s'est passé du notre. Le terrain de chasse s'est amoindri suite aux chasses répétéés. Il y a eu fatalement des disparitions en cinq ans. Peut-être a-t-il enquêté aussi là-dessus. Même s'il n'est plus de la police. S'il arrive avec tout ses éléments sous le coude et les présente à la police ou aux médias, on fait quoi. Du fait de notre manque d'information sur lui, on peut le considérer comme étant une vraie bombe à retardement.

Si un nouveau fait divers apparaissait et était lié à l'un de nous... Vous pouvez être sûr qu'il ne le lâchera plus. Il faut faire vraiment très attention. On aura pas le droit à l'erreur...

Donc je maintiens. Le tuer ou l'asservir et faire disparaitre toutes traces de ses potentiels enquêtes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 14:26

- "Avant toute action, il faut savoir si ça va pas nous péter à la gueule.
S'il a disparu depuis 5 ans, il a peut-être obtenu des infos qui pourraient lui servir et les mettre au frais au cas où il lui arriverait quelque chose.
C'est une saloperie de chien de chasse, il a du flairer des choses, d'autant qu'il est loin d'être con.

Il sera dangereux s'il flaire quelque chose, mais on ne sait pas à quel point.
C'est le gros souci.
Mais c'est pas pour autant que je cautionne de le faire disparaitre, c'est trop voyant, comme le disait Octave.

Il a parlé d'ordres mentaux au témoins, ça peut être utilisé pour le faire passer pour un fou, en cas de besoin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 14:50

- Justement, à propos de Valence... J'ai profité de ces cinq années pour tisser un lien avec son ancienne collègue, Sarah Beauclair. Vous vous souvenez sûrement d'elle. Redoutable...

Son regard se perdit au loin puis elle secoua la tête.


- Ça n'est pas une amie, mais j'ai été régulièrement amenée à la voir car je chapeaute son fils, Guillaume, qui faisait alors des études d'économie.

Elle soupira.

- Je pensais aller la voir pour prendre des nouvelles du garçons et en profiter pour me renseigner sur l'enquête et Valence. Je pourrais justifier mon intérêt justement par le biais de ma démarche politique et la visite des témoins. Mais en effet Octave, cela me place encore plus sur le devant de la scène. Mais Beauclair pourrait vraiment nous être utile, j'imagine qu'elle continue à avoir un contact avec son ancien collègue.

C'est risqué... mais ça reste cohérent avec mon soutien auprès des vicitimes. Je pouvais faire comme si je vérifiais que la police était à 100% dans sa traque. Enfin... Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 15:11

- Je maintiens que je ne suis pas pour le tuer ou le faire disparaître. On ne sait pas ce qu'il veut exactement, ce qu'il cherche. L'enlever brutalement de l'échiquier, c'est attirer l'attention sur lui immédiatement.

Se tournant vers Elena.

- Elena, si toutefois nous devions en arriver à cette extrémité, sais-tu où trouver Simon Valence ?

Concernant Beauclair, j'ai un peu la sensation que c'est jouer avec le feu d'un brasier que nous avons déjà bien attisé. Il ne faut pas oublier qu'elle t'a interrogé en tant que suspecte dans l'affaire des quatre fils Aymon, et il ne faudrait pas que tu réapparaisses sous ce jour à ces yeux. Cependant, pour avoir tous les éléments, en quoi penses-tu qu'elle serait vraiment utile ? En quelle qualité ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 16:11

Elena hocha la tête, une lueur étrange animait son regard.

- Je suis d'accord avec Octave, nous sommes déjà suffisamment monstrueux comme ça...

Puis concernant l'adresse du détective.

- J'y pense... Roblliard m'a dit que Valence ne lui avait pas laissé de carte pour le recontacter, afin de ne pas "empiéter" sur le boulot de la police. Bizarre pour un type qui enquête sur une affaire. Soit il est totalement parano, soit... la police n'est pas au fait de sa présence et il la joue discrète. Il y a peut-être là un moyen de lui mettre des bâtons dans les roues en laissant fuiter qu'il est en roue libre et qu'il plombe le travail des inspecteurs qui sont sur le coup. Pas sûr que la police apprécie qu'un détective, sans leur autorisation, empiète sur une enquête de cette envergure, en posant des questions bizarres aux témoins.

Puis la jeune Brandt haussa les épaules.

- Beauclair ? Non seulement elle peut être affectée à l'enquête des meurtres et donc avoir des informations sur l'avancée des investigations. Mais si elle est encore en contact avec son ancien collègue, elle pourrait avoir des informations sur, justement, ce que cherche Valence et pourquoi. Son état d'esprit, sa relation avec la police... Ca nous aurait aidé à comprendre son niveau d'implication et de dangerosité. Mais tu as sûrement raison, c'est jouer avec le feu.

Si nous trouvons son adresse, pourquoi pas faire un petit tour chez lui en son absence, afin de trouver des réponses à nos questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 16:21

"Ok donc on sait que valence est à nos trousses. On sait qu'il suit la piste du massacre de Torcy. Est-ce qu'il a d'autres pistes à remonter? Des trucs qui risquent de nous péter à la gueule prochainement? Parce qu'il faut prendre aussi ça en consideration...

Si on a que ce qui est déjà sorti, on peut préparer un plan pour contenir ça. Si par contre il y a encore des cadavres sous le tapis, faut que tout le monde soit au courant. Et qu'on mette tout de suite en place un moyen d'etouffer l'affaire. D'un coté prevenir les merdes potentiels, de l'autre guerir celles déjà lachées à la vue de tous.

De mon coté, J'ai peu de casseroles...Il y a toujours le corps de suzie dans la forêt... Mais je suis officiellement mort et j'avais accusé Fred, et ça fait 5 ans... Il y a mon affaire de paris sur les combats de chiens, Mais ça reste une affaire discrète qui n'a pas eu d'éclats... Au pire un groupe de racaille que J'ai laissé à manger aux chiens. Mais les corps de référent jamais surface.

Et vous? Des risques en cours qui pourrait attirer le limier valence?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 16:26

Luc avait un sourire ironique.

- "Bah. Trois fois rien.
Niveau cadavres, c'est les cons de Torcy.
Et les autres avant mais c'est Fred.

Pour le reste...
Toujours les affaires de Michel, mais il se fait plus discret depuis sa promotion.
Et mon troupeau, donc rien de bien dramatique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 16:42

Octave répondit à son tour, aux propos d'Alain et Elena, ainsi qu'à la question posée.

- En effet, ça veut dire que Valence est prudent. En ce qui me concerne, je maintiens qu'une action trop directe risque de nous mouiller plus qu'autre chose à son sujet.

Et concernant Beauclair, je ne faisais pas références aux informations qu'elle pourrait avoir, dont je ne doute pas, mais bien de sa volonté à les partager avec toi.

Concernant mes casseroles, je dois aussi en savoir, malheureusement, mais rien qui puisse remonter jusqu'à nous.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 16:56

Elena fronça les sourcils, songeuse.

- Elle n'aurait aucune raison de les partager avec moi. Mais je pourrais développer mon pouvoir la concernant - que je n'ai encore jamais utilisé - et faire en sorte que je devienne sa confidente...

Elle n'était pas vraiment convaincue.


- Quant aux casserolles... Sur ces cinq années j'ai malheureusement eu du mal à contrôler ma faim et certains innocents ont péri sous mes crocs. 5, très exactement. Arthur, Johanna, Mirabelle, Vladimir et Célestin.

En parler à voix haute lui semblait très pénible.


- Mais je... j'essaye d'être prudente et d'éviter l'état de faim proche de la frénésie. Je ne vous cache pas que c'est difficile et j'en suis responsable, avec Luc. Vivement Rethel.

Ah, j'oubliais. Mon funeste tableau de chasse compte également le concurrent de Mr Rode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 17:26

Alain acquiesca. Il ne prit pas la peine de relever les états d'âme d'Elena. Lui n'en avait plus. Il avait été une victime toute sa vie. Il n'avait donc que peu de pitié pour le genre humain.

"Au moins il n'y a pas de feux supplémentaire à éteindre.

Bon donc vous voulez faire quoi de Valence? Si on ne l'evince pas du jeu, on le met hors d'État de nuire de quelle façon?"


Dernière édition par Alain Vanderbeck le Jeu 29 Juin - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 18:02

Octave se tourna vers Samuel.

- Samuel, une suggestion ?

Le serviteur hocha la tête et répondit, toujours très formel.

- Soit vous décrétez qu'il vaut mieux prévenir que guérir, et vous prenez la méthode de Monsieur Vanderbeck, au risque d'empirer la situation mais en enlevant le pion Valence du jeu, ou alors vous privilégiez la prudence de Monsieur Constant et MOnsieur Beauvarlet et vous cherchez d'abord à évaluer son niveau de menace, avec le risque de perdre du temps et le laisser progresser dans ses recherches.

Par contre, dans les deux cas, vous ne pouvez pas agir sans information. Pour le faire disparaître comme le suggère Monsieur Vanderbeck, encore faut-il savoir où le trouver.

Et pour évaluer son niveau de menace, il faut savoir s'il parle à la police, ce qu'il cherche, et ce qu'il compte faire quand il l'aura trouvé.

Agir sans information, c'est prendre le risque de mal agir.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 20:14

"Bien entendu il faut se renseigner avant d'agir. Mais pas trop au risque que ce soit trop tard. On a déjà trop de soucis sans laisser en plus du lait sur le feu, prêt à déborder à n'importe quel moment...

Et donc Octave, ta décision?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 20:29

Octave eut un moment d'hésitation suite à la formule choisie par Alain, puis répondit:

- Je pense qu'on doit le surveiller. Cela nous permettra d'évaluer la situation. Mais pour ça, il faut l'avoir dans notre champ de vision. Or là, on sait juste qu'il est dans les parages sans pouvoir le voir. Mon avis est donc de le trouver dans le but de le tenir à l'oeil, afin d'agir lorsqu'il passe un seuil critique que nous établirons.

Qu'en pensez-vous ?

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 20:49

"Bien, on fera comme tu nous dit de faire.

Luc, Elena. Quelles ressources pouvez-vous utilisez pour retrouver Valence? Elena tu peux effectivement utiliser tes liens avec Beauclair pour essayer de le retrouver. Tu peux aussi attendre, avec la médiatisation de ton approche des victimes, valence pourrait essayer d'entrer en contact avec toi, mais ce serait plus passif et il pourrait d'observer plus que nécessaire.

Luc de ton coté, est-ce que l'organisation pourrait nous aider à le retrouver?

J'ai peu de ressources pour nous aider à retrouver l'ex-inspecteur.

Une autre solution pourrait aussi être de déterrer le corps de David allais. On peut être sûr qu'il s'y intéressera. Si on ordonne par exemple au légiste de nous appeler si Valence vient voir le corps... ça nous permettrait de mettre en place une filature... et si besoin je pourrais utiliser de mauvais parieurs..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   Jeu 29 Juin - 20:52

Octave esquissa un faible sourire et leva une main.

- Pas si vite, Alain. Tes idées sont intéressantes, mais les autres n'ont pas donné leur avis sur ce que je proposais.

Le regard de Samuel balaya l'assistance d'un air particulièrement attentif.

_________________
Chantre de la Confrérie de l'Ethique, Saigneur de l'Ethiquetage, Pontife de l'Ethificat, Philosophe du courant Ethiquiste, Ethiquetosaurus Rex, Souverain du royaume d'Ethiquor, l'Ethiquetor, El Ethicador, l'Ethichrist, Le Dalai Léthique, Guillermo Del Ethico, Napoléthique, Toutanéthique, Australopithéthique, Ethiquetologue, Valar Ethiquetis, L'Ethiquetomaniaque, Caïus Ethiquetus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition   

Revenir en haut Aller en bas
 
27 avril 1989: conclave/rapport d'expédition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appel aux volontaires : Expédition en Outreterre
» Blog sur l'expédition du Mexique...
» [Test] Pitfall : L'expédition perdue
» Expédition du Mexique
» Grosse expédition dans les dimensions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: