Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Rencontre au sommet   Sam 10 Sep - 18:54

Ernest et Elena discutaient un peu moins depuis une demi-heure. Les choses s'étaient apaisées pendant quelques heures mais à mesure que l'heure de la rencontre approchait, leurs relations se tendaient à nouveau. La sonnette retentit, et Ernest alla répondra à l'interphone:

- Oui ?

- C'est moi.

- J'ouvre.

Ernest débloqua la porte de l'immeuble puis se tourna vers sa soeur.

- Ca se passera bien. Garde un esprit ouvert.

Quelques instants plus tard, on frappa à la porte et Ernest ouvrit. Deux hommes apparurent sur le palier. L'un était plutôt solide et sûr de lui, et âgé d'une bonne trentaine d'année, peut-être plus. Il tenait entre ses mains un coffret de fer. L'autre homme avait la quarantaine et ne paraissait pas à l'aise du tout.

Alain détailla rapidement Ernest du regard; une petite trentaine, plutôt bel homme mais un brin négligé, à l'image de son appartement.


- Entrez je vous en prie. Voici ma soeur, Elena. Monsieur Constant, c'est elle dont je vous parlais tout à l'heure.

Puis, à l'intention d'Alain, alors que les deux invités pénétraient dans l'appartement.

- Et j'imagine que vous êtes l'expert en pièces anciennes. Je suis Ernest Brandt.

HRP: c'est à vous de jouer. Vous n'êtes pas forcément tous au même niveau en terme d'informations, mais cette séquence vise à crever l'abcès et à échanger les infos. Faire connaissance aussi, bien sûr. A partir de maintenant, il serait préférable que vous ne vous sépariez plus jusqu'à la fin de la première partie du prologue (du moins pour les séquences liées à l'intrigue principale). Je vais essayer de chapeauter tout ça comme je peux, mais ne considérez pas que Ernest préside tout. Chacun doit se faire valoir. Enfin, je vais ouvrir une section pour la description physique de vos personnages pour que vous postiez un petit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Sam 10 Sep - 19:09

Alain detailla le personnage et son appartement. En suivant Luc, il s'etait fait plein de film. Il s'etait imaginé, arrivant dans un salon mafieux, le boss installé dans un grand fauteuil, un chat sur les genoux.

Pour le coup il etait déçu. Déçu mais aussi soulagé. Il ne finirait peut-etre pas aux poissons lorsqu'ils ne leur servirait plus à rien.

Il tendit une main légèrement tremblante à Ernest.


"Alain Vanderbeck"

Il salua ensuite la jeune femme qui etait un peu plus en retrait pour le moment d'un signe de tête.

"N-n-navré de vous presser mais pouvons-nous faire ca rapidement? J'ai du monde qui m'attend à la maison et je n'ai pas envie de finir comme ce pauvre antiquaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Sam 10 Sep - 20:21

Luc leva les yeux au ciel.

- "Je vous assure que je n'y suis pour rien, monsieur Vanderbeck. Et croyez bien que je me serais allègrement passé de la complication de la mort du vioque."

Se tournant vers la femme, il lui adressa un signe de tête.

- "Madame."

Il posa la boite sur la table et commença son discours.

- "Je sens qu'il va falloir la jouer claire, depuis le début. J'avais pour rôle de faciliter la transaction entre l'antiquaire et monsieur Brandt. Rien de dangereux ou grave. Un boulot simple. Faire passer un bouquin d'une paluche a à une paluche b. J'ai donc mis au point un plan parfaitement huilé, du genre, celui qu'on n'fait qu'une fois dans sa vie. C'était du tout cuit. Sauf que c'était sans compter que le chnoque se fasse butter avec un mec lambda et que le bouquin se fasse chourraver. Du coup, quand j'suis arrivé, c'était la merde. Des morts et plus de livres. J'ai pu que récupérer la boite avant de partir pour éviter que les gens se fassent de fausses idées sur mon compte."

S'adressant aux deux autres hommes.

- "Croyez bien que j'ai pas les mêmes méthodes que mon frères et ses amis. Et que je les réprouve."

Son laïus terminé, il se servit un verre et commença a s'assoir en attendant qu'Alain fasse son inspection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 8:55

HRP: je me permets une petite précision pour Charlotte afin qu'elle comprenne de quoi Alain parle lorsqu'il fera son étude du coffret. Mais on donne la priorité à Charlotte pour poster quand même. Tu n'es pas obligée de réagir sur ce que j'écris, du moins pas tout de suite, c'est juste pour te mettre sur un pied d'égalité avec les autres.

Le dénommé Luc avait posé le coffret de faire rectangulaire sur la table, donnant à ELena le loisir de poser son regard dessus. Sur la surface principale du coffret, il y avait une gravure représentant quatre guerriers ou chevaliers affrontant une figure démoniaque, probablement le Diable. En fond, on pouvait distinguer un château fort sur une colline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 9:18

Elena les observa tour à tour. Ses grands yeux bleus se posèrent sur cet Alain puis sur Luc qui était plutôt bel homme malgré son parlé plus rustre.
Malgré son sourire poli et sa courteoisie, elle affichait clairement sa méfiance.


- Bonsoir Messieurs. Ne me demandez pas ce que je fais là, je ne le sais pas moi-même.

Elle se présenta rapidement, n'ayant aucune envie de rentrer dans les détails avec ces hommes qu'elle prenait pour des escrocs potentiels. Son regard, indéchiffrable, alterna de l'un à l'autre.


- Je ne vais pas relever le double meurtre auquel vous êtes liés... Mais je vous demanderais, s'il vous plaît, d'éviter d'envoyer mon frère derrière les barreaux.

Elle lança un regard neutre à Ernest.

- Même s'il n'a pas vraiment besoin d'aide pour ça. Donc...

Elle s'enfonça dans le fauteuil de cuir et croisa les jambes, soudainement très professionnelle, à l'image des quelques fois où elle avait recruté du personnel pour son père.


- Si j'ai bien compris, l'un de vous est un cambrioleur, l'autre un expert en histoires de chevaliers? Et cette chose contenait un livre qui va soudainement nous rendre tous très riche... C'est moi qui ai l'argent et autant vous dire que je ne vais pas payer n'importe qui pour faire n'importe quoi. Autant faire simple : qui êtes-vous et que faites-vous?

La situation était presque comique et elle avait décidé de leur donner une chance et se montra un peu plus aimable à la fin finalement assez intriguée..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 10:03

Alain soupira.

"Mademoiselle Brandt, laissez-moi refaire la chronologie des évènements.

Le double meurtre a été revelé ce matin dans les journaux. Il n'a pas pu etre commis hier soir. Pourquoi? Parce que le temps que la police arrive sur les lieux, commence son enquete, que le journaliste soit informé par ses sources, viennent sur place, ecrive son article, l'edite et l'envoi finalement en publication... cela aurait été trop tard pour la fournee de ce matin. Il ne faut pas oublier que l'impression se fit entre 3 et 5h du matin.

Les meurtres ont donc eu lieu plus tôt. Soit dans la journée, soit la veille au soir. Dans les deux cas cela me fait entrer dans cette affaire après que les crimes n'aient été commis, vu que Luc m'a approché hier soir. Autant dire que c'est plutot l'entreprise de votre frère qui me lie à ces meurtres...

Ensuite pour Luc. Lorsqu'il est venu me voir hier, il m'a dit que sa transaction n'avait pas encore eu lieu.

Si l'on reprend encore une fois la chronologie, l'antiquaire est mort dans sa cave. Ce qui suppose que personnes n'a entendu l'altercation et n'a prevenu la police immediatement. Mon ressenti est plutot que l'on a remarqué son absence lorsqu'il n'a pas ouvert sa boutique au matin et que c'est à ce moment là que la police, et le journaliste, ont été prevenu. Ce qui place finalement le meurtre avant-hier soir.

Bien avant donc que Luc aille faire sa transaction ou que moi je ne sois impliqué dans vos affaires.

La question qu'il faut donc se poser est plutot à qui vous trois avez-vous pu parler de la transaction... et à qui l'antiquaire a pu en parler. Il a peut-etre voulu vous mettre en concurence avec un autre acheteur..."

Alain était toujours à près de la porte et pointa juste le coffret a quelques metres de lui.

"La gravure representée sur ce coffret est une reproduction d'une gravure du IXeme siecle representant quatre chevaliers combattabt le Diable. Elle aurait été commandé par Jeamn-Baptiste Lamônier, un proche de charlemagne tombé en disgrace suite à la commande de cette gravure. D'apres l'histoire, cette gravure serait un pamphlet contre Charlemagne, Charlemagne etant le diable représenté. Elle parlerait de quatres chevalier ayant trahi Charlemagne et volé son tresor avant de s'enfuir. Charlemagne les aurait retrouvé, mais nul trace du tresor.

Pas de preuves irrefutables que ce soit les quatre fils Aymon. Mais un petit detail tend à me le faire penser. Sur le bouclier d'un des chevalier est representé un cheval... peut-être Bayard."

Il n'avait toujours pas approché le coffret de fer pour le moment et avait pu donner toutes ces informations. Devant le regard de tout le monde, le quadragenaire sourit, fier de son petit effet.

"J'ai fait mes devoirs. Quand luc m'a parlé d'une part de verité dans la legende, j'ai repris tout ce que je connaissais et j'ai tout reanalysé. Il se trouve que la gravure originale se trouve dans la reserve du Chateau de Sedan et que je l'ai etudié aujourd'hui meme. Ensuite en recoupant differents elements... j'ai decouvert l'histoire de lamônier, et des quatre chevalier et du tresor."

Il avanca finalement jusqu'à la table et se pencha un instant sur le coffret.

"Comment procedons-nous pour le paiement?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 10:30

Ils écoutèrent tous avec attention les propos de l'expert qui semblait décidément connaître son sujet. Puis, c'est Ernest qui répondit en s'adressa plus particulièrement à Alain.

- Vous semblez connaître votre sujet, Monsieur Vanderbeck.

Puis, enthousiaste:

- Si j'ai bien compris, vos découvertes laissent à penser que le livre que nous recherchons est bien authentique ? Qu'il y aurait bien un trésor ? Du moins, c'est possible, n'est-ce pas ?

Il attendit la réponse d'Alain puis poursuivit:

- En ce qui concerne vos interrogations au sujet de la manière dont nous nous sommes fait doublés, je peux déjà vous répondre. Je ne pense pas que notre objectif soit connue au-delà de nous quatre. En vérité, et comme je l'expliquais à ma soeur, si des personnes ont tenté de doubler quelqu'un, c'est plutôt nous.

Je vous sers un verre ?

Sans attendre de réponse, Ernest ouvrit une bouteille whisky et en servit un verre à chacun d'entre eux tout en continuant à s'expliquer.

- Comme je le disais à Elena, un de mes contacts m'a refilé le tuyau. Il a su je ne sais trop comment que trois voleurs avaient prévu de dérober ce bouquin, "La véritable histoire des quatre fils Aymon", à l'antiquaire qui a connu une fin tragique. Ils sont sans aucun doute responsable et ne sont donc plus que deux. J'ai pensé pouvoir les devancer mais j'ai agi trop tard. Je ne peux par contre pas vous dire à quand remonte le vol et le meurtre.

Puis se tournant vers Luc:

- Peut-être Monsieur Constant aura une meilleure idée sur la manière dont le corps a été découvert par les autorités, mais je n'en suis pas sûr.

Puis, reportant son attention sur l'audience dans son ensemble:

POur retrouver le livre, nous devons donc retrouver les voleurs, et il va falloir rencontrer mon contact pour lui demander plus d'information.
Bien sûr, ce contact ne me donne pas ces informations généreusement et il attendra sans doute payement. Un payement bien gras, surtout quand il lira le journal. C'est pour ça que j'ai demandé à ma soeur de venir. C'est notre prochaine étape.

Il s'adressa ensuite de nouveau directement à Alain:

- Vous l'avez compris Monsieur Vanderbeck, si j'ai demandé à ma soeur de venir, c'est que l'argent n'est pas vraiment notre point fort à ce stade. Ce que je vous propose, tout comme à Monsieur Constant, et même à Elena, ce n'est pas un salaire pour un travail. C'est une participation à la recherche du livre, et du trésor, en échange d'une part égale dudit trésor et de la revente de l'ouvrage a posteriori. Grâce à votre expertise, vous êtes à même de vous faire une idée de la somme alléchante que cela représente.

Je pense qu'à nous quatre, nous proposons des compétences complémentaires qui jouent en notre faveur. Monsieur Vanderbeck possède des connaissances cruciales qui nous aideront pour trouver le trésor. Monsieur Constant à l'expérience du terrain. Je dispose des contacts pour remonter la piste des voleurs, et ma soeur aura de quoi leur graisser la patte, sans compter sa capacité à convaincre et à faire des affaires.

Il marqua une courte pause, but une gorgée de son verre, puis, galvanisé par son propre discours, il lâcha:

- Alors, Monsieur Vandeberck, et si vous commenciez votre expertise de ce coffret ?


HRP: comme vous le constater, j'aborde plusieurs sujets et je parle à plusieurs personne dans ce post. C'est une façon de faire que j'emploierai souvent afin de gagner du temps. N'hésitez pas vous aussi à répondre à plusieurs choses dans un même poste, ou à aborder plusieurs sujets, cela permet d'éviter les dialogues à sujet unique qui ne sont pas efficaces dans un jeu par forum.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 11:11

Elena avait attentivement écouté l'expert. Puis son frère, qui pour la première fois depuis bien longtemps, l'étonna par son enthousiasme et sa capacité à rendre flamboyante cette histoire à dormir debout.

Amusée, et prenant la situation sûrement trop à la légère, Elena se dit que la soirée allait finalement être moins ennuyeuse qu'elle ne l'avait imaginé. Même si cet expert - a priori compétent - ne semblait pas bien folichon et un peu ringard. Elle avait d'ailleurs noté qu'il était mal à l'aise et qu'il lui avait fallu un bon moment avant de quitter sa niche près de la porte, comme s'il attendait une descente de flics d'un moment à l'autre.

Elena ne répondit rien et laissa la parole aux deux autres. Elle était en poste d'observation et préférait pour l'instant écouter leur réaction.


Hrp : Jason j'essaye de les déchiffrer tous les deux, quand ils parlent et quand ils écoutent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 11:19

HRP: Cha, tu peux faire Astuce+Empathie (ta spécialité fonctionne), pour un seuil de réussite de 12. Je te rappelle donc, 1d10 auquel tu ajoutes ton attribut. Tu soustrais ta compétence au seuil de réussite (qui est donc de 10). La spécialité te permet de lancer deux dés au lieu de un, et de garder le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 13:10

Alain ecouta avec attention les dires d'Ernest. Lorsqu'il lui proposa un verre de whisky, Alain refusa poliment.

"Je ne bois jamais monsieur Brandt. Cela altère mes capacités de discernement et de reflexions."

Lorsque son potentiel futur employeur ennonca les termes du deal pour qu'ils travaillent tous ensemble, Alain reflechit rapidement. Au-delà de l'aspect historique, la découverte en elle-meme etant inestimable, le prix de vente des objets qu'ils trouveraient pourrait etre très très élevé.

"Vous et votre soeur êtes dans les affaires. Redigeons-donc un contrat pour mettre tout cela noir sur blanc. Pendant que vous faites cela, je vais inspecter la boite."

Le restaurateur prit son temps, pour observer la totalité de la boite. Il la retourna dans tout les sens, l'observa à la loupe... Il l'ouvrit ensuite et fit la-même inspection.

"Cette boite date du XIème ou XIIème siècle... Bien apres l'epoque de Charlemagne...

Mais...

Il y a plusieurs point interessant. La première, c'est que la gravure est, d'après mon souvenir, en tout point similaire. Ce qui veut dire que l'artisan a dû avoir en sa possession la gravure originale, qui elle date du IXème siècle. Ensuite il y a cette inscription en vieux français ici. 'La véritable histoire des quatre fils Aymon' par le Père Jean-Baptiste Lamônier... celui qui a commandé la gravure originale. Aurait-il aussi ecrit le livre? Si c'est le cas alors le livre date aussi du IXème siecle et seul le coffret aurait-été fait plus tard, par quelqu'un qui voulait proteger le livre du temps.

Enfin il y a cette dernière inscription, bien cachée. Il faut y regarder à la loupe pour la trouver. 'Fraternitas Bayari
', la fraternité de bayard. Ca sonne comme une secte qui aurait voué un culte aux fils Aymon. Le père lamônier en etait peut-etre le chantre... mais là ce ne sont que des suppositions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 11 Sep - 21:01

Luc avait attentivement écouté les différentes personnes, il jetais de réguliers coup d'oeil à Elena. Elle était intrigante, selon ses critères.

- "C'est très simple. Voyez vous, notre défunt antiquaire avait une cave communicante avec son voisin. C'est à partir de là qu'il a découvert les corps. Les voleurs et tueurs étaient passés par les égouts, en demolissant le mur. C'est sûrement pour ça que le gâteux s'est défendu avec sa canne épée. C'est pas un procédé très discret..."

Se tournant vers Alain

- "C'est qu'vous avez des putains d'idées, vous.  Bonne idée, les contrats, même si je doute que ça soit suffisamment légal pour être reconnu..."


200e post !!!! (t'aurais pu faire mieux pour l'occasion... hinhin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 9:16

Alain essuya distraitement ces lunettes.

"Ce n'est pas une question de légalité monsieur Constant, notre entreprise ne l'est de toute façon pas... C'est une question d'être sûr que personne n'essaiera de rouler qui que ce soit. Si l'un de nous venait à se faire berner, ou à se faire attraper, cela motivera fortement les autres à lui venir en aide plutot que de le laisser pourrir et du coup ne pas lui maisser sa part."

Il jouait distraitement avec les bords de son chapeau.

"Un moyen de cohésion du groupe. Une épée de Damoclès au dessus de chaque tête. Soit nous y aerivons tous ensemble, soit nous tombons tous. Mais il n'y aura pas de laisser pour compte sur le coin de la route."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 11:31

Elena posa son regard sur Alain Vanderbeck. Il avait l'air d'avoir la tête sur les épaules - bien plus que son frère. Ce qu'il avait dit frôlait la paranoïa burlesque, mais elle avait aimé le passage sur le cohésion et la solidarité de groupe. Une valeur qu'elle partageait.

- Je suis d'accord avec Monsieur Vanderbeck, un contrat qui nous lierait tous les quatre serait un bon moyen de protection... Si nous étions en train de créer un business légal. Monsieur Constant a raison.

Puis elle rajouta à l'attention de Vanderbeck, aimable mais ferme :

- Voyons, je vous imagine mal lancer un procès, agitant votre "contrat" devant le nez d'un Président de la Cour Suprême, stipulant que vous avez droit à une part d'un magot découvert grâce à un livre ancestral qui appartenait à un antiquaire retrouvé mort chez lui, le tout basé sur une légende obscure de trahison et de chevaliers. C'est comme si... Comme si Indiana Jones rencontrait le héros d'Harper Lee! Ca ne colle pas. Non, je suis navrée Monsieur, mais un contrat ne se justifie pas ici.
D'autant plus qu'il faut que nous nous mettions bien d'accord : nous ne sommes pas votre employeur mais plutôt des collaborateurs. Votre paye sera un quart du butin trouvé. Pareil pour vous Monsieur Constant, pour mon frère et moi-même. Voyez ça comme des Free Lance qui se lancent dans une entreprise expérimentale. Notre salaire sera la découverte du magot. Cela devrait motiver les troupes... et forcer la solidarité de chacun. Je suis d'accord avec Ernest, nous semblons avoir chacun des compétences complémentaires ce qui veut dire - contrat ou pas - que nous avons chacun besoin des autres.

Elle était allée droit au but, et prouvait une fois de plus son sens des affaires et son bon sens tout court. Tout cela allait bien loin pour une "chasse au trésor" relevant de l'imaginaire et des légendes.

- Je ne suis pas du genre à laisser mes collaborateurs derrière moi. Vous pourrez le demander aux dizaines d'ouvriers que j'essaye actuellement de sauver des griffes du chômage. Toute votre histoire me semble bien loin de la réalité. De ma réalité.

Elle lança un regard neutre à son frère.

- Mais si vous insistez, je suis prête à vous aider. J'ai besoin de fonds, alors si toute cette histoire s'avérait réelle, une part du magot serait plus que bienvenue.

Je suis navrée Monsieur Vanderbeck, mais je ne pense pas pouvoir vous proposer mieux.
Je m'imagine mal signer un document qui stipule que "Si Monsieur Constant se retrouvait en prison, je m'engagerais à lui venir en aide".

Elle esquissa un sourire, se leva et se servit un verre d'eau.

- Je vous propose avant tout de nous faire confiance, tout simplement. Je n'ai aucune raison de vous causer du tord. Ernest non plus. Comme je vous l'ai déjà dit, nous avons besoin les uns des autres pour réussir. Et si l'un d'entre nous essaye de rouler les autres... Je pense qu'il aura tout à y perdre.

Son ton s'était soudainement durcit.


Dernière édition par Elena Brandt le Lun 12 Sep - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 11:45

A mesure que sa soeur parlait, un sourire se dessinait sur les lèvres de Ernest. Sa soeur acceptait de les aider. De l'aider. Il ne répondit pas là-dessus de peur de "dissiper le sort", comme si elle pouvait encore changer d'avis s'il prononçait les mots. Il tenta de reprendre une expression neutre et évitant le regard de sa soeur, comme si le fait qu'elle acceptait ne représentait pas un immense soulagement.

- Bien ! Je vois qu'on avance ! Monsieur Vanderbeck, je vois que Monsieur Constant ne se trompait pas sur vos compétences. Plus vous parliez, plus l'existence de se livre se confirmait. Il n'y a plus de temps à perdre, nous pouvons aller voir mon contact dès ce soir. On peut prendre ma voiture ou celle d'Elena.

Prêts ?

HRP: a vous de voir si vous êtes prêt ou si vous avez encore d'autres choses à dire. Quoiqu'il en soit, j'attends un post de chacun d'entre vous au moins pour me confirmer que vous en avez fini afin que je lance la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 904
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 11:50

Alain ouvrit la bouche pour répondre à Elena.

"Mademoiselle Brandt ce n'est pas ce que je sugg... Peu importe, faisons comme vous voulez."

Il n'etait finalement pas un décideur. Tout ce qu'il faisait était de proposer. Ce n'etait de toute façon pas dans sa nature d'insister après un refus.

Grommelant légèrement. Alain remit son chapeau et se leva.

"Allons-y, plus vite ce sera fait..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 12:55

- Merci de votre compréhension, Monsieur Vanderbeck.

Elle lui lança un sourire éclatant.

- Si Monsieur Constant est d'accord, allons-y. Je n'ai pas envie de rentrer chez moi tard dans la nuit, j'ai une grosse journée qui m'attend demain.
Ernest, prends ta voiture, je vous suivrais avec la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 14:17

Luc essaya de masquer son petit sourire, voyant Alain se faire matter par la petite donzelle.
Il murmura avec un petit rire.


- "Décidément, la pomme tombe parfois loin du pommier..."

Il fit un petit clin d’œil complice à Elena.

- "Bon, je crois que nous avons réglé les détails de base de notre entreprise commune.
Nous avons tous à y gagner. Et il est évident de celui qui ferait cavalier seul aurait tout à y perdre.
Les autres auraient moyen de lui mettre des gros bâtons dans les roues."

Il sembla réfléchir un moment.

- "Mademoiselle Brandt, je pense que deux par deux par voiture serait une bonne idée, voir une seule voiture. Nous devons apprendre à nous connaitre pour nous faire un minimum confiance, sinon, cette entreprise est vouée à l'échec. Si quelqu'un commence déjà a se mettre en retrait, ça va vite corser les choses. Quoi qu'il en soit, je suis prêt à partir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 14:22

Elena acquiesça et lui proposa une place dans sa voiture. Elle était ouverte à faire la conversation et serait plutôt contente d'en savoir plus sur Luc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2386
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 12 Sep - 14:35

HRP: fin de la scène. Je vais ouvrir un sujet pour Bryan et CHarlotte s'il veulent faire le roleplay sur le chemin. Mais en parallèle j'ouvre aussi le sujet de la suite (dans la section narrative principale), donc vous pouvez faire le rp en parallèle.


Pour Alain: vers "Dans la voiture d'Ernest: direction son contact", section narrative (Alain), Prologue (première partie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au sommet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au sommet du Mont Gagazet...
» Chicago Bulls : De retour au sommet ?
» Sommet Europe-Afrique Lisbonne Décembre 2007
» Chapitre 2 : Au sommet de la montagne
» Sommet économique des Eslagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: