Terres Exsangues (année 1989)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 15:32

La voiture d'Ernest se gara dans un parking dans le quartier de Torcy Cité. Elena suivit et fit de même. Tous sortir de leur voiture et se regroupèrent. Ernest prit la parole:

- Bon, mon contact s'appelle Fred Bullomeux, on l'appelle "Buleux". C'est un copain du patron de L'Emeraude, une boîte de nuit du coin où on peut trouver des invitations pour des tournois de poker un peu partout. C'est Buleux qui sert de contact pour pas mal d'entre eux et il voit passer du monde.

Il se racla la gorge et parut légèrement mal à l'aise.

- Il risque d'être un peu frileux, c'est à lui que je dois le plus d'argent. Il m'a refilé le tuyau pour que je puisse le payer avec intérêts. Je préfère vous prévenir. Et... va falloir payer l'entrée. Suivez-moi.

Les rues de Torcy Cité n'étaient pas très peuplées à cette heure ici, de manière général, mais Ernest conduisit le groupe dans quartier un peu plus actif. L'Emeraude drainait un pourcentage important de l'activité nocturne du coin, à n'en pas douter et comme l'attestait la queue devant l'établissement. La clientèle n'était pas aussi jeune que certains d'entre eux l'avaient supposés et on pouvait voir un certain nombre de plus de trente ans. Luc esquissa un sourire. Discothèque mon oeil, avec un nom pareil.

Ils durent attendre une quinzaine de minutes avant que ce ne soit leur tour, et payèrent l'entrée. Un videur les laissa passer et il pénètrent dans l'établissement. Ce dernier était plus grand que la façade discrète le laissait supposer. Il faisait sombre et la  salle était nimbée dans de nombreux halos de lumière vert émeraude qui éclairaient les quelques scènes et cages où dansaient des strip teaseuses.

Ernest hurla pour se faire entendre au dessus de la musique.


- Suivez-moi ! Il est par là !

Ernest s'arrêta à une table juste devant une petite scène ou deux filles bien roulées se trémoussaient sans même que les clients habitués ne daignent jeter un oeil. Elles semblaient planter le décor plus que constituer l'attraction principale et la plupart des gens restaient au bar ou à leur table.

- Buleux !

Alors c'était ça, Buleux. Un cinquantenaire à la tête chauve et ronde, tout autant que son gros corps gras. Il tourna la tête en direction de Ernest et posa sur lui un regard froid qui contrastait avec son allure de gros bonhomme gentillet. L'homme semblait dans son élément et très sûr de lui. D'un geste de la tête, il montra un siège. Mal à l'aise, Ernest fit signe aux autres de s'assoir à la table de Buleux. Ce dernier les étudia attentivement du regard, suspicieux.

- Qu'est-ce que tu m'amènes là, Ernest ?

- On commande quelque chose ?

- Je sais pas. T'es là pour me payer ?

Ernest déglutit.

- Bientôt. Je suis là pour ça. On a retrouvé la trace du bouquin, mais les types dont tu m'as parlé nous ont devancé. Mais t'inquiète pas, Buleux, on va les retrouver. Tu sais qui ils sont ?

Buleux haussa les sourcils, l'air faussement étonné:

- Je rêve où tu viens d'essayer de me rassurer en me disant que tu allais retrouver les types, pour me demander comment les trouver la seconde d'après ?

Ernest bloqua plusieurs secondes, incapable de répondre.

- C'est quoi, ton petit cortège ? Ta garde personnelle ?

- Je...non. Mais ils sont sur le coup.

- Ca ?

Il montra Alain de la tête, et jeta un oeil sur Elena.

- Ca, c'est sur le coup ?

Ernest se gratta le menton.

- Je te jure, Buleux, ils sont compétents. Alain est historien, Luc a une expérience du terrain, et Elena... c'est ma soeur.

Buleux esquissa pour la première fois un sourire.

- Tu ramènes celle qui a les sous, et tu crois que ça va me rassurer sur ta capacité à me rembourser ? T'as des couilles. Ou alors, t'es moitié moins futé que je faisais semblant de le penser.

Ernest commençait visiblement à stresser.

- Buleux, fais-moi confiance. On va retrouver les types. Si tu me dis qui c'est, on les retrouvera et on trouvera le bouquin.

- On a pas du bien se comprendre. Je t'ai refilé le tuyau pour que tu devances les mecs dont je t'ai parlé. Quand j'ai vu qu'un deux avait passé l'arme à gauche avec l'antiquaire, dans le journal, je me suis dit que tu avais peut-être réussi. Je vois que non. Mais si je te mets sur la trace de ces mecs, vous allez croiser leur route. Et donc ils sauront que quelqu'un d'autre est sur le coup. Et ça risque de remonter jusqu'à moi. Et je vais devoir rendre des comptes aux patrons de ces types.  Je sais pas si tu piges que ça veut dire que tu ferais mieux de prendre ton cortège et de quitter les lieux pour revenir seulement avec un beau paquet d'oseille pour me rembourser ce que tu me dois.

Ernest semblait perdu. Il chercha les autres du regard, comme implorant leur aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 16:13

Elena détestait ce genre d'endroit où la misogynie régnait en maître. Ces hommes-là la dégoûtaient et lorsque son regard se posa sur le contact de son frère, elle se reteint d'avoir l'air répugnée. Mais le pire allait venir, et elle sentie son sang se glacer au fur et à mesure de l'affaissement de son frère. Il n'avait vraiment pas de courage. Elle s'était doutée qu'il était question de dettes plus que de passion pour l'Histoire, mais de là à devoir un paquet d'oseille à un homme gras qui semblait sortir tout droit de la Mafia Corse... Elle était furieuse contre elle-même d'avoir si facilement cédée à la lubie de son frère par empathie, et d'avoir été aussi peu méfiante. Cela ne lui ressemblait tellement pas. Elle lança un regard noir à Ernest, bien trop stressé pour s'en apercevoir.

- Monsieur Bullomeux, je sais combien mon frère peut être insupportable et je comprends que vous ayez envie de lui mettre des baffes. Mais je suis là pour vous garantir que vous serez remboursé dès que possible, voir mieux. Pour cela, j'ai besoin de savoir combien Ernest vous doit. Et... sans vouloir vous contredire parce que vous semblez être un homme qui sait où il fout les pieds, je ne suis pas sûre de comprendre en quoi vous risquez quoi que ce soit si vous nous refilez une autre info. Vous avez déjà mis mon frère sur un coup et vous dites qu'on pourrait remonter à vous... A ce moment là, pourquoi avoir donné le tuyau dès le départ, si c'était si risqué?

Elena se pencha vers lui pour qu'il l'entende mieux et failli se prendre une fesse dans la figure. Son regard était franc, perçant, ses traits confiants. On sentait qu'elle ne déconnait pas.

- Monsieur Bullomeux, que vous nous filiez un tuyau maintenant ne changera rien, votre décision de nous aider a été prise lorsque vous avez refilé le plan à Ernest dès le départ. Et vous aviez raison. Je crois que vous n'imaginez pas l'oseille qu'il y a à se faire. Notre expert, Monsieur Vanderbecke pourra vous en dire plus. Ecoutez, c'est tout dans votre intérêt : donnez-nous une bonne piste pour retrouver les hommes que mon frère n'a su doubler, et vous aurez la certitude d'être remboursé dans les meilleurs délais, avec intérêt. Vous êtes gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 16:21

HRP: Jet de Manipulation+Persuasion, difficulté 12. Je rappelle que la compétence diminue le seuil de difficulté, et l'attribut s'ajoute au jet de dé. Je rappelle aussi qu'un point de volonté dépensé (avant de faire le jet) donne +2 au résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 16:30

HRP : résultat en utilisant 1pt de volonté : 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 16:42

Bulleux écouta Elena avec attention, d'abord avec un petit sourire en coin, puis de manière plus sérieuse. Il s'adressa à elle directement, son regard planté dans le siens.

- Vous avez un caractère bien trempé, Madame. J'ai beaucoup de respect pour les femmes comme vous.

Puis, à l'attention de Ernest.

- Tu as du bol que t'as soeur se rabaisser à venir ramper dans ton trou à rat pour te tirer de la merde. Une femme comme ça à autre chose à faire.

Ernest se sentit péteux, et cela se voyait. Néanmoins, Bulleux paraissait à présent moins menaçant à son égard. Il s'adressa à nouveau à Elena.

- Votre frère me doit sans doute bien plus que ce que vous pouvez payer si vous voulez qu'il vous reste un petit quelque chose pour remonter l'usine qu'il a fait coulé en passant son temps à m'emprunter du blé. Croyez-le ou non, mais si vous regardez les registres de votre entreprise, vous trouverez sans doute mon nom quelque part en tant que créancier.

Devant l'étonnement d'Elena, il parut presque désolé.

- J'imagine qu'Ernest vous avait caché ce détail. Pas étonnant. Toujours est-il que vu les intérêts qu'il me doit et que votre société me doit, ce n'est pas votre argent qui va régler les choses. Oh, croyez-bien que vous allez me payer une avance, mais cela ne conclura pas l'affaire. Mais j'ai peut-être une autre idée.

Il se tourna alors en direction d'Alain.

- Vous. Monsieur... Vanderbeck, c'est ça ? Vous corroborez les propos de la belle Dame ? Dites m'en un peu plus. Vous croyez vraiment qu'un vieux grimoire peut valoir autant que Madame Brandt le prétend ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 17:22

Alain resta une minute silencieux. Si bien que les personnes autour de la table n'etaient pas sûr s'il etait petrifié de peur ou s'il s'etait endormi.

"80 000 francs pour le livre..."

Buleux fronca un instant les sourcils avant que le quadragenaire ne reprene.

"Si l'histoire est fausse. Si l'histoire est reelle, alors le livre pourrait etre estimé dans les 250 000 francs.

Le coffret de fer qui lui sert d'écrin est aussi une belle pièce. Vendue seule, on pourrait en obtenir 30000 francs. Si le tout est vendu ensemble, on peut esperer 300 000 francs.

Bien sûr je me base sur un bon etat du livre. S'il est miteux, il ne vaudrait plus grand chose. Mais sachant qu'il a passé les 8 derniers siècles dans son ecrin... je ne m'inquiète pas trop de l'etat. Si besoinje peux toujours lui redonner une deuxieme jeunesse. Je ne peux pas faire de miracle et le rendre comme neuf, mais au moins le restaurer un minimum.

Si je peux me permettre, voilà ce que je peux vous proposer. Nous vous laissons le coffret en caution. Je l'ai etudié sois toutes ses coutures, je ne pense pas pouvoir en tirer quoi que ce soit de plus...

Si vous souhaitez le vendre, vous en toucherez 30000... s'il est vendu avec le bouquin lorsqu'on l'aura recuperer... 50000.

Le coffret contre les infos sur les voleurs et leurs commanditaires. Car vous avez dit tout à l'heure qu'ils avaient des employeurs si je ne me trompe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 17:33

Luc était toujours en retrait et regardait la scène d'un œil extérieur.
La frangine se révélait de plus en plus intéressante. Elle en avait dans le slibar. Ce qui la rendait plus attrayante.
Surtout qu'elle était pas dégueulasse, il y avait de quoi s'amuser avec elle.
Il ne pouvait empêcher son petit sourire en la voyant parlementer.

En revanche, il fut estomaqué par Alain.
Cet espèce de foireux qui se fait dessus à la moindre occasion, qui essayait de négocier avec un type comme le Pustuleux ?
Chiotte, il se passait vraiment des trucs étranges ces derniers jours !

Au moins, il avait le mérite d'essayer d'arranger les choses, même si ça n'était pas gagné.
Il aurait bien aimé inspecter lui aussi cette boite, histoire de savoir s'il indiquait le réel prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 17:37

Bulleux resta impassible mais Alain avait capté son attention.

- Monsieur Vanderbeck, Madame Brandt a suscité mon intérêt, vous avez à présent mon attention. J'ai cependant une meilleure proposition.

Vous me laissez le coffret en guise de caution. Je vous donne les infos que j'ai. Vous trouvez le livre et je me charge de lui trouver un acheteur avec la boîte. Nous opérons ensuite la transaction ensemble. Je prends la part d'Ernest et la mienne, pour un total de 120 000 francs et je considère les dettes d'Ernest payées. Restera celles de la société Textiles Brandt mais je vous donnerai un peu de temps, chère Madame, par respect pour vous.

Il tendit la main en direction d'Elena Brandt dont il avait apparemment décrété qu'elle était son interlocuteur principal.

- A-t-on un marché ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 17:53

Elena s'était légèrement raidit lorsqu'elle avait découvert que son fumier de frère avait endetté l'usine.
Quel sale gosse. Elle était néanmoins restée attentive au créancier et avait décidé d'ignorer Ernest, tout au long de la négociation.
Les déclarations d'Alain Vanderbeck étaient surprenantes, elle n'imaginait pas que le coffret puisse avoir une telle valeur. Ni le livre, même si son frère l'avait également affirmé.
La situation était catastrophique pour elle et ses affaires, mais le bon point était que le gros Chauve ne semblait pas avoir compris que le bouquin les conduirait vers un magot. Bon, c'était une thèse aussi farfelue qu'un film de Spielberg, mais elle n'avait plus que le choix d'y croire.


- 120 000 francs. A quand même.

Elle se retourna froidement vers son frère.

- Est-ce bien la somme que tu dois à ce Monsieur, Ernest?

Après avoir écouté la réponse de son frère, elle s'adressa à nouveau à Bulleux.

- Avant d'accepter le deal, cher Monsieur, j'ai besoin de savoir à combien monte la dette de mon usine. J'apprécie grandement votre offre de délais me concernant, mais j'aime toujours savoir où je fourre mes pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 18:00

Ernest prit son inspiration et s'apprêta à répondre à sa soeur mais Bulleux le stoppa net dans détourner le regard d'Elena.

- Madame Brandt, je pense que nous nous sommes mal compris. Votre frère me doit de l'argent, certes. Et avec intérêt. Mais ce que je vous propose ici n'est pas un simple remboursement. Si c'était le cas, je ne me mouillerais pas et vous laisserais repartir sans la moindre information. Non, ce que je propose ici c'est ma participation pour trouver ce livre, et en tirer les bénéfices. Ma part est simplement ma part, car je participe en me mouillant. La part d'Ernest, ça, c'est pour les dettes. Vous comprenez ?

Il esquissa un petit sourire aimable qui n'avait pas l'air narquois.

- En ce qui concerne votre usine, il vous suffira de regarder vos registres. Le prêt s'est fait en toute légalité. Le prétexte du prêt est bidon, bien sûr. Je crois qu'Ernest était sensé emprunter pour du nouveau matériel. Mais il n'a rien acheté, bien sûr. Nous aurons tout le loisir d'en rediscuter, Madame Brandt. Autour d'un verre, peut-être ?

Son sourire s'agrandit, et il semblait s'amuser de sa propre suggestion.

- Mais avant, j'aimerais vous serrer la main pour conclure cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 18:32

- J'entends bien. Vous demandez donc une part égale aux nôtres, soit 60 000 francs, ainsi que la part de mon frère pour effacer ses dettes. J'aimerais tant vous dire oui et en rester là mais... ce serait vous insulter que de ne pas négocier.

Elle lui lança son sourire le plus éclatant.

- 95 000 et mon frère est clean. Les 60 000 remboursent la dette d'Ernest, et vous repartez avec un joli pactole de 35 000 francs pour nous avoir donné une information et trouvé un acheteur.
Le reste nous revient, à Monsieur Vanderbecke, Monsieur Constant et moi-même. Vous prenez quand même beaucoup moins de risque que nous et faites tout de même une très belle affaire.

Elle fit une pause, observa un instant son interlocuteur, puis repris.

- Bon, parce que j'apprécie votre sens des affaires, je peux aller jusqu'à 40 000, soit 100 000 dans votre poche. Mais c'est mon dernier mot. C'est ça, ou nous nous passerons de votre aide et mon frère se débrouillera comme un grand garçon, mon aide le concernant s'arrêtera ici.
Alors si je puis me permettre, réfléchissez bien : si nous retrouvons le livre sans votre aide, vous repartez seulement avec les 60 000 de mon frère... Et si nous ne retrouvons rien, dans le meilleur des cas vous aurez un gain de 30 000 francs grâce au coffret, mais un peu décevant quand vous auriez pu repartir avec trois fois plus.

Elle indiqua Luc du regard.

- Monsieur Constant, qui s'est montré peu loquace jusqu'ici, a une très bonne connaissance de ce genre d'affaire et je suis certaine qu'il finira par trouver une piste, avec ou sans votre aide.

Elle tendit la main, l'air ferme mais aimable.

- Alors, avons-nous un accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 18:46

Bulleux sembla pondérer les propos d'Elena, jeta un regard en direction d'Ernest, des autres, puis revint sur Elena.

- Mon respect pour vous ne fait qu'augmenter, ma chère. Votre frère a de la chance de vous avoir. Je doute que l'inverse soit vrai. Bon, alors disons 105 000 francs pour moi, pour faire un chiffre pas rond. Je n'aime pas trop les rondeurs, ça me rappelle que je les ai. Et j'ai une dernière condition à poser.

Il pointa Ernest du doigt et s'adressa à lui:

- Tu te retires de cette affaire. Je ne veux pas que tu y mettes ton grand de sel parce que te connaissant, tu vas tout faire foirer. Alors tu restes bien assis chez toi, et tu descends suffisamment de whisky pour te foutre dans un coma si profond que tu ne te réveilleras que lorsque le bouquin sera en notre possession. Tu laisses faire les grandes personnes. Compris?

Ernest hocha la tête, et ne la releva pas. Satisfait, Bulleux tendit serra la main d'Elena.

- Marché conclu, Madame Brandt.

Puis, sans lâcher la main d'Elena, il jeta un regard à Alain et à Luc et s'adressa ça à eux comme si ce qu'il allait dire de concernait pas Elena mais il exerça une pression subtile de la main pour lui signifier le contraire:

- J'ose espérer que vous éviterez de commettre l'erreur de me doubler. Hein, les gars ?


100e post du MJ !!!


Dernière édition par Lestat le Lun 12 Sep - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 19:18

Alain resta silencieux, acquiescant seulement de la tête. Ils s'en sortaient bien. Il fallait juste qu'ils n'aiebt pas besoin de plus d'associés sinon les gains allaient fondre comme neige au soleil.

Elena etait une femme d'affaire robuste, qui ne lâchait rien. Elle avait eu raison de negocier, si elle ne l'avait pas fait, bulleux aurait pu trouver ca louche.

S'epongeant le front, il attendit les informations que bulleux pouvait leur tramnsmettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 19:29

La menace n'échappa à Luc, qui avait déjà eu maille à faire avec ce genre d'individus.

- "Ni vous ni nous, n'avons quoi que ce soit à gagner à la trahison. C'est pourquoi cela n'est pas une option viable."

Il s'avança et tendit la main vers son interlocuteur.

- "Ce marché me convient, il est profitable à tous."

Il jeta un regard vers Elena.
Elle était plus maligne qu'il ne pensait, il faudrait la surveiller, on sait jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 19:46

Bulleux s'étonna de la main que lui tendait Luc, et il la serra mollement ce qui contrastait avec la poigne ferme et respectueuse dont il avait gratifié Elena. Puis, il se rabattit en arrière sur sa chaise et garda le silence quelques instants. La boîte de nuit s'était remplie et il commençait à y avoir du monde. Les lueurs vert émeraude s'étaient mises à clignoter et quelqu'un annonça au micro l'arrivée imminente de "Tigresse". Bulleux n'y prête pas attention et se pencha à nouveau sur la table, les doigts croisés sur la table. Il alla droit au but.

- Je ne connais pas les mecs qui ont été envoyés subtiliser le livre. Je sais qu'ils étaient trois sur le coup. Donc ils ne sont plus que deux, vu que l'autre s'est fait piqué par le vieil antiquaire. Par contre, je sais pour qui ces gars-là bossent. Une organisation de trafiquant d'art et de pièces anciennes. Bon, mais inutile d'aller les voir, ça leur mettrait la puce à l'oreille. Par contre, le trio de branleurs à la base a été embauché par un troisième parti qui n'a rien à voir avec l'organisation. Je connais pas son nom, mais il sera facile à trouver. Il tient une boutique d'occultisme dans le centre-ville de Charleville-Mézières.

Il esquissa un sourire.

- Je vous jure, on trouve de tout par les temps qui courent. Il vend des vieux bouquins de sorcellerie et ce genre de trucs, vous voyez. Sa boutique s'appelle L'Antre du Fantastique. Il veut peut-être ajouter le bouquin à sa collection. Toujours est-il que ce type a fait appel à quelqu'un de Sedan. J'ignore comment il a eut vent de l'existence du bouquin d'ailleurs, mais c'est justement pour ça que je pense que ça vaut le coup d'aller le voir.

Il s'arrêta un instant et fit signe à une serveuse en petite tenue de venir lui servir un verre. Il ne proposa pas aux autres.

- Par contre, le type a fait une connerie en faisant appel aux trois gus. Enfin, aux employeurs des trois gus. Parce qu'il est clair que les mecs vont le doubler. Le bougre a du croire qu'il faisait appel à une bande de cambrioleurs, alors qu'il faisait appel à des trafiquants de marchandise. Et donc, ils bossent pour eux-mêmes.

Il marqua une pause et but une gorgée du verre qui venait de lui être servi.

- Bien sûr, je ne vous ai pas dit tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 20:58

Luc s'était raidit d'un seul coup.
Ça n'allait pas recommencer ?
Il était prit d'un doute insidieux.


- "Vous parlez de l'Organisation ? Celle qui domine dans le marché noir de l'art et des antiquités ?
Celle qui est sacrément implantée dans la région ? "

Il avait perdu son sourire et arborait un air grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 21:39

Intrigué, Bulleux se tourna vers Luc et l'étudia un instant, comme pour décider s'il devait répondre ou non. Il se décida:

- Il n'y en a pas trente-six. Vous êtes familier ?

Il réfléchit un moment.

- Quelque soit vos raisons, comme je vous l'ai dit, n'allez pas leur mettre la puce à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 21:47

- "Oui, je crois que l'on peut dire ça comme ça. J'ai quelques connaissances en ce qui concerne cette organisation..."

Luc réfléchi un moment.

- "Croyez bien que j'ai pas envie d'attirer l'attention de ces foireux. C'est contre productif...
Quoi qu'il en soit, je comprends votre prudence."

Se tournant vers ses associés

- "Et nous ferions clairement mieux de faire de même..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 21:59

- Bien, ravi que nous soyons sur la même longueur d'onde. Il est des gens avec qui il vaut mieux la jouer fine. Sur ce, ce fut un plaisir. Je compte sur vous pour me tenir au courant de l'affaire. Vous savez où me trouver.

Et je sais où trouver Ernest. A bientôt.

Le groupe quitta finalement l'Emeraude et ses membres se retrouvèrent sur le parking où ils avaient garé les deux voitures. Ernest fut le premier à parler:

- Bon, ça c'est pas trop mal passé. Vous avez tous fait du bon boulot.

Puis, quelque peu gêné:

- Bon, on dirait que je suis écarté de l'action. Mais je ne vous laisse pas tomber, appelez-moi s'il y a du nouveau et si je peux faire quelque chose. Il va falloir agir rapidement. Je pense que si vous avez des congés à prendre, c'est maintenant. En attendant, je resterai à mon appartement le plus possible le temps que ça se tasse et que vous trouviez le bouquin. Mais n'hésitez pas à passer chez moi si vous voulez qu'on en discute.

D'ailleurs, vous voulez tous passer prendre un dernier verre pour faire le point ?

HRP: vous pouvez accepter l'invitation ou non. Vous pouvez aussi faire le point sur le parking. Ou mettre fin à la soirée, sans oublier peut-être de vous donner rendez vous pour le lendemain. A vous de voir, du moment que vous me dites clairement ce que vous faites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 22:11

Luc lança un regard de réprobation à Ernest.

- "Vous auriez pu la jouer franc jeu dès le début, plutôt que nous faire passer pour des cons. Ou au moins prévenir votre soeur. Vous avez la moindre idée de ce qu'a sous entendu ce porc ? De comment il aurait aimé être remboursé par votre soeur ?"

Se tournant vers Elena.

- "Ça nous a pas échappé, mais soyez prudenteavec ce genre de personne. On ne sait jamais avec eux."

Parlant à la cantonade.

- "Bon. Nous allons tous chez Ernest ? Histoire d'apprendre à se connaître. Il faut pouvoir compter les uns sur les autres, vu notre galère actuelle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 22:31

Elena était épuisée. Elle était sortie lessivée de la petite partie d'échec qui s'était jouée. Mais satisfaite, elle ne s'en était pas si mal tirée. Ce qui lui avait fait le plus mal, était le comportement de puceau prépubère de son frère. Il lui avait menti et elle n'allait pas digérer cette histoire d'usine endettée. Comment avait-il osé...

- Appelez moi Elena, s'il vous plaît.

Elle était reconnaissante que Luc prenne sa défense et semble sensible à l'enfer qu'elle venait d'endurer, malgré les apparences.


- Si vous le désirez, nous pouvons nous retrouver chez moi, j'habite en périphérie de Charleville. Je peux vous emmener en voiture. Ma maison est grande, je peux même vous héberger pour la nuit. Il y a un bus qui ne passe pas loin, tôt le matin.

Elle observa les deux hommes.

- J'espère que vous considérerez cela comme une preuve de grande confiance. Nous nous connaissons à peine. Mais il est hors de question que je reste près de mon frère une seconde de plus.

Elle se retrourna vers Ernest et s'approcha de lui d'un pas sûr. Elle parla doucement, entre des dents, de sorte que ni Luc ni Alain purent entendre clairement ce qu'elle disait.

- Tu es la honte de cette famille. Je ne veux plus te voir, plus t'entendre. Tu n'existes plus pour moi, jusqu'au jour où tu me prouveras que tu es devenu un homme sain, juste et respectueux des gens qui t'aiment. Je vais tout faire pour régler tes emmerdes - qui sont devenues les miennes, merci. Mais c'est la dernière fois. Si tu veux finir mort dans un trou un rat, je ne te pleurerais pas.

Au revoir, Ernest.

Elena dégluti, cherchant à cacher l'émotion qui s'était emparée d'elle. Puis elle tourna les talons pour rejoindre ses deux nouveaux compagnons.

- Alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 22:39

Luc acquiesça aux paroles de sa nouvelle associée. Il ne chercha même pas à écouter ce qu'elle disaità son frère, mais vu son attitude, ça ne devaitpas être chaleureux.

- "Avec plaisir, Elena. Je prends effectivement ça pour une marque de confiance. Je comprends votre sentiment, il arrive trop souvent que les frères oublient le rôle d'une famille..."

Il dit au revoir à Ernest et se tourna vers Alain pour connaître sa décision. Même s'il se doutait de ce qu'il voudrait faire ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Lun 12 Sep - 23:15

Ernest ne trouva rien à répondre. Les mots de sa soeur le touchèrent profondément, mais il se sentait coupable et comprenait sa réaction. La tête basse, il murmura simplement:

"Désolé, Lena."

Il proposa ensuite de ramener quelqu'un en voiture. Si personne n'acceptait, il dirait aurevoir à tout le monde et rentrerait chez lui, piteux mais malgré tout plein d'espoir quant à sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Mar 13 Sep - 9:24

"J'ai peur de deboir decliner votre invitation. J'ai des obligations de mon côté qui m'empêchent de me joindre à vous.

Ernest, si vous voulez bien me redeposer dans la vieille ville s'il vous plait.

Je verrai demain pour poser des congés, en esperant que mon patron les accepte.

Je vous souhaite à tout deux une bonne soiree."

Sans attendre plus, il se dirigea vers Ernest et sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   Mar 13 Sep - 12:10

Toujours très élégante et pourtant d'une simplicité désarmante, Elena salua Alain.
Elle se retourna vers Luc et lui lança un petit sourire, l'air malicieux.


- Bon, et bien j'imagine que la découverte de mon antre attendra. Bonne soirée Luc.
Et si vous souhaitez me... voir en personne, je vous sens suffisamment débrouillard pour trouver l'adresse de mon usine. Pour l'heure, voici la ligne directe de mon bureau. Tenez-moi au courant pour le rendez-vous à venir.

Sur ce, la belle jeune femme s'enfonça sans sa voiture et démarra le moteur. Et à travers la vitre ouverte, elle lança :

- Mon cher frère vous déposera !

Et elle disparue dans la nuit.

HRP : Bon évidemment Luc peut répondre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les traces de voleurs: le contact d'Ernest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Cata] Interdit aux voleurs
» La cité des Voleurs
» Comment rentrer en contact avec un modérateur ?
» Une demande de contact a été formulée par e-mail via http://histoiresortilege.free.fr de la part de souleymane sy <sousy0 at hotmail.com>
» [Archers RdT]Comment bien enlever les traces de moulage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1989) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: