Terres Exsangues (année 1999)

Le requiem des Ardennes françaises
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Antre du Fantastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 13:48

Ils se retrouvèrent tous rue piétonne, près d'une boulangerie du coin de la rue. Il était un peu plus de 14 heures. Alain avait réussi à poser un congé pour quelques jours mais cela n'avait pas enchanté son patron qui le lui avait bien fait savoir. Luc était allé directement chez lui l'après-midi afin de voir où il en était. Ils avaient ensuite téléphoné à Elena pour fixer une heure et un lieu de rendez-vous.

Ils descendirent ensemble la rue piétonne et bifurquèrent dans une petite allée perpendiculaire et isolée qui abritait de nombreux petits commerces pittoresques. Ils ne tardèrent par à trouver l'Antre du Fantastique dont la façade ressemblait à celle d'une vieille librairie.

Musique d'ambiance

Ils entrèrent et la porte fit sonner une petite clochette lorsqu'ils l'ouvrir, avertissant tout occupant de l'échoppe de leur présence. Il n'y avait personne au comptoir situé à droite de l'entrée et la boutique baignait dans le silence, vide de tout client.
L'impression de se trouver dans une vieille bibliothèque poussiéreuse fut renforcée par la présente de toutes les étagères posée contre les murs de la boutique, et au milieu de celle-ci afin de constituer trois rayons centraux, donnant à l'échoppe un aspect labyrinthique malgré le confinement de sa petite surface. Les étagèrent contenaient des dizaines d'ouvrages, voir des centaines, mais on trouvait également tout un tas de vieux bureaux ou vieilles tables sur lesquels étaient exposés des objets de décoration à l'aspect antique, bien qu'Alain ait pu les identifier comme de simples répliquas. Mappemondes, grigris, vieilles lampes, faux trophés de chasse et autres panoplies d'explorateur des années 1880 participaient également à créer une atmosphère singulière de vieille Europe victorienne.

Le trio s'aventura au centre de la boutique, entre les rayons eux-mêmes et observèrent avec curiosité les nombreux ouvrages. Ceux-ci traitaient de tous les sujets occultes et ésotériques imaginables, de la sorcellerie, en passant par les mythes et légendes, l'alchimie et la démonologie, jusqu'à la géographie des lignes de forces.


- Bienvenue dans l'Antre du Fantastique.

Ils sursautèrent et firent volte-face, se retrouvant nez à nez avec un homme vêtu d'un costume noir mais à l'envers rouge. Légèrement en dessous de la quarantaine, il se tenait droit devant eux, les mains derrière le dos et la tête légèrement inclinée en guise de salut. Calme et arborant une expression neutre piquée d'un léger sourire calculé, il parlait d'une voix presque murmuré, bien que solennel.

- Mon nom est Etienne Rode, propriétaire des lieux. Que puis-je faire pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 14:51

Luc regarda le magasin dans son ensemble, laissant trainer son regard un peu partout.
Il arrêta un regard de glace sur le propriétaire.


- "C'est une jolie boutique que vous avez là, monsieur Rode... Très jolie..."

Il avança, laissant courir sa main sur certains livres, les faisant tomber de temps à autre, de manière totalement aléatoire.

- "Même si cette dernière se trouve fort intéressante, nous sommes là pour une toute autre entreprise, voyez vous ? Du genre d'il y a quelque soir et qui aurait mal tourné. Nous comprenons-nous ?"

Il s'approcha délibérément près d'Etienne, tournant autour de lui, histoire de le mettre mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 15:13

Une lueur de surprise passa dans le regard d'Etienne mais qui s'estompa vite, et il observa d'un air impassible lorsque Luc commença à faire tomber ses livres. Il resta là, les mains croisés derrière le dos, puis dit, simplement:

- J'aimerais autant que vous n'abîmiez pas mes livres.

Lorsque Luc s'avança vers lui, il ne bougea pas d'un pouce mais son expression ne trahissait aucune animosité.

- Et si vous en veniez au fait, Monsieur...Monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 15:19

Souriant aimablement au vendeur, Alain ecouta les propos de Luc. Il entra tout de suite dans le vif du suet et ne perdit pas de temps en palabre. Une bonne chose, cela pouvait destabiliser le comercant.

Lentement mais surement, Alain se dirigea vers la sortie. Il tourna l'ecriteau sur la porte, indiquant desormais que la boutique etait fermee. Et baissa les stores

Ceci fait, il sourit de nouveau à monsieur rode et prit un livre qu'il se mit a feuilleter. Contrairement à son comparse, il prenait cependant le plus grand soin du livre qu'il examinait. Un livre sur la legende des 4 fils aymon...


"Une legende interessante."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 15:31

Elena était assez mal à l'aise, même si son grand professionnalisme ne trahissait pas ses pensées. Elle détestait ce genre de situation et était peu habituée à faire cracher le morceau à quelqu'un en le menaçant. Tout cela prenait un tour inquiétant, mais elle n'oubliait pas la merde dans laquelle elle et son frère étaient, et s'il fallait passer par là...

Elle garda un air neutre, pendant le petit manège de Luc et ne quitta par Etienne du regard, prête à déceler la moindre de ses émotions... et pouvoir dire à ses compagnons lorsqu'elle sentait qu'il mentait, ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 15:34

Luc s'arrêta juste derrière Étienne. Il fallait le rendre nerveux et donc plus malléable pour la discussion.

- "Un seul monsieur suffira, monsieur Rode, je vous en prie."

Il parlait doucement pour accentuer son trouble.

- "Nous avons appris que vous vous êtes très récemment intéressé aux légendes des quatre fils Aymon... Et que vous avez demandé l'aide de trois idiots pour récupérer le livre. Nous voulons savoir qui vous avez eu la sottise d'envoyer récupérer le livre chez l'antiquaire."

Petite pause pour le laisser digérer.

- "Comprenez bien que si nous avons pu remonter jusqu'à vous, c'est que vous n'avez pas été spécialement discret. Nous nous sommes assuré que cela reste entre nous... Enfin, si vous nous aidez, cela va sans dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 15:50

Etienne Rode laissa Luc Constant le contourner sans faire volte-face mais tourna néanmoins légèrement la tête, plus pour se faire entendre que pour garder Luc dans son champ de vision. Il parla d'une voix égale.

- Vous êtes mieux informé sur mon compte que moi sur le vôtre. Je serais plus clément que vous à mon égard, puisque je n'ai pas personnellement choisi qui accomplirait la besogne. Mais je suis d'accord avec vous sur le fait que leur manque de discrétion est regrettable. Si cela vous a causé du tort, vous m'en voyez navré.

HRP: Cha, test d'Astuce+Empathie, seuil de réussite 14 pour déchiffrer les expressions, spécialité applicable. L'individu a très peu d'expressions faciales et est donc difficile à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 16:11

Très discrètement, Elena fit signe à Luc d'augmenter clairement la pression, afin de voir comment Rode allait réagir. Elle commença également à chercher une seconde option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 16:16

Luc vit le geste et décida d'y aller plus fort dans son petit manège.

- "Un peu qu'ces foireux nous ont causé de tord !"

Il venait de hurler ces derniers mots pour déstabiliser Étienne.
Avant de reprendre un peu moins fort, mais tout aussi menaçant.


- "Oui nous sommes bien informé, monsieur Rode et votre petite erreur ne nous a pas plut du tout. Vous allez nous donner le nom de ces assassins... Maintenant."

Il avait perdu toute gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 16:22

Etienne ne frémit pas d'un poil lorsque Luc explosa. Il se retourna lentement vers lui pour lui faire face. Il lui répondit d'un ton calme et maîtrisé.

- Monsieur, je suis parfaitement disposé à discuter du sujet, et il n'est vraiment pas nécessaire de vous fatiguez pour obtenir des réponses.

Il marqua une courte pause, puis reprit:

- Si vous êtes disposé à débuter une discussion civilisée, nous pouvons certainement trouver un terrain d'entente. Mais une discussion civilisée sous-entend des présentations en bonne et due forme. J'aimerais également savoir en quoi je vous ai causé du tort, je serai peut-être en mesure de réparer mon erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 17:06

- Hum hum.

Il était temps d'intervenir.
Elena s'avança d'un pas vers Etienne, l'air aimable et courtois.


- Je crois que vous avez raison, Monsieur Rode. Mon ami a le sang chaud, ses origines italiennes, sûrement...

Elle eu un petit sourire et s'arrêta face à lui, laissant Luc s'éloigner. Elle réfléchit un instant, cherchant à évaluer la meilleure des tactiques avec ce type d'homme. Et lorsqu'elle se décida, elle était consciente du risque personnel qu'elle prenait. Mais elle allait être honnête. Ou presque.

- Je suis Elena Brandt, fille de Philip Brandt et de Céleste Haudecoeur. Vous devez connaître ce nom qui a longtemps été célèbre dans la région... Je suis de retour au pays, comme on dit, pour reprendre l'usine de ma famille et éviter que cette dernière ne fasse faillite à cause des erreurs de mon frère.

Or, dès mon arrivée à Charleville, il m'est arrivé quelque chose de très... fâcheux.

Je vous explique. J'ai reçu la visite de mon cher frère, dévasté, m'annonçant la mort d'un antiquaire. Ne comprenant pas bien où il voulait en venir, il développa. Cet antiquaire, me dit-il, livide, avait en sa possession un ouvrage qu'il était lui-même sur le point d'acheter, et pour lequel il avait commencé à endetter l'usine. Oui, mon frère est un imbécile et je suis là pour rattraper ses bêtises. Je vous laisse imaginer ma réaction, en tout cas je pense qu'il s'en souvient encore.

Elle fit une pause afin de capter la pleine attention d'Etienne.

- La Légende des Quatre Fils Aymon. Cela vous dit quelque chose, n'est-ce pas. Un ouvrage très demandé en ce moment, on dirait...
Imaginez-donc la situation. Mon frère avait procédé à un premier versement important auprès de l'Antiquaire, en amont de l'achat, comme l'avait demandé le vendeur. Et le voilà qui découvre que le vieil homme est assassiné. Pire encore, après avoir envoyé un homme vérifier les lieux, l'ouvrage avait disparu, son argent aussi.

Vous imaginez bien son état. Il a non seulement perdu une très grosse somme d'argent, et n'a pas pu acquérir l'objet de ses rêves. Et me voilà, moi, à devoir gérer un frère suicidaire, et une usine endettée.

Alors voilà, Monsieur Rode. Voilà pourquoi vous me causez beaucoup de tord à l'heure actuelle. Peut-être n'étiez vous pas au courant de cette transaction, mais moi je suis au courant que vous avez fait appel à un homme de Sedan pour qu'il envoie trois de ses hommes voler l'ouvrage qui devait appartenir à mon frère - et à moi puisqu'il s'agit de l'argent de mon entreprise.

Je peux comprendre que vous soyez vous aussi très attiré par cette légende ancienne qui, paraît-il est passionnante, mais voilà où nous en sommes : j'exclue la possibilité que vous ayez l'ouvrage en votre possession puisque j'apprends d'une commère locale que vous vous seriez fait doubler... En plus de vous retrouver maintenant mêlé à un double homicide.

Elle fit quelques pas dans la pièce, observant tranquillement les étagères, impassible, les mains derrière le dos.

- Ma famille était puissante à Charleville, et nous avons encore des alliés. Je suis une femme civilisée et n'aimerais pas à mon tour vous faire du tord, c'est pourquoi j'ai eu la courtoisie de vous rendre visite avant d'aller les voir. Alors, pour considérer votre acte comme oublié - ou plutôt pardonné -, je vous demanderais simplement ces informations : qui avez-vous mandaté pour ce vol, quel est votre contact à Sedan, et quelles informations pourriez-vous me donner afin que nous puissions prendre contact avec eux et trouver un terrain d'entente.

Elle se retourna vers lui et ne le quitta plus du regard, toujours aimable.

- Cet argent m'est vital, pour tenter de sauver tout ce que ma famille a voulu construire dans la région.
Ce livre, je vais le retrouver, soyez-en certain. Je ne ferais pas la même erreur que vous. Et si vous vous montrez utile, je pourrais même envisager de vous faire bénéficier de certaines choses. Mais croyez-moi, cher Monsieur, comptez soigneusement vos atouts et ne déchaînez pas la foudre, car plus rien ne pourra vous sauver lorsque vous aurez été accusé d'un double meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 17:36

Etienne écouta sans bouger, et sans rien dire le monologue d'Elena. Lorsqu'elle eut terminé, il sembla la dévisager durant de longues secondes, son visage inexpressif. Puis, l'ombre d'un petit sourire apparue, juste avant de disparaître à nouveau.

- C'est déjà plus civilisé. Mais vous semblez incapable de ne pas proférer de menace. C'est dommage, je suis pourtant disposé à partager des informations. Je me suis en effet sans doute fait doubler, et nous avons donc un intérêt commun, semble-t-il.

Il marqua une pause, puis commença à ramasser les livres tombé pour les remettre à leur place sur les étagères. Ce faisant, il poursuivit:

- Pour vous prouver ma franchise, je vais vous avouer que je sais pertinemment que votre histoire de transaction prévue entre votre frère et l'antiquaire est fausse. Le livre que vous recherchez est précieux, et je ne parle pas de sa valeur monétaire. L'antiquaire ne s'en serait jamais séparé. Quant à votre frère, il est plus connu pour son amour de la boisson et du jeu que pour sa passion des livres anciens.

Il avait prononcé ses mots sans la moindre once d'ironie.

Je ne souhaite pas vous offenser, mais comprenez bien que, après les menaces, puis le mensonge, la discussion civilisée que je proposais commence sur de mauvaises bases. Mais elle a le mérite d'avoir commencé, n'est-ce pas ?

une fois les livres remis à sa place, il se tourna à nouveau vers le trio et repris sa position initiale, croisant ses mains derrière son dos.

- Le plus ironique dans cette histoire, c'est que je ne vous ai pas causé de tort. C'est d'ailleurs, à mon humble avis, exactement le contraire. Vous voyez, sans moi, je doute fortement que vous ayez jamais eu connaissance de l'existence de cet ouvrage. Que vous en ayez eu vent à peu près dans la même période au cours de laquelle j'ai retrouvé sa trace n'est sans doute pas une coïncidence. A mon avis, l'une des personnes à qui j'en ai parlé n'a pas tenu sa langue, et l'information a trouvé son chemin jusqu'à vous, d'une manière ou d'une autre.

Ainsi, chère Madame Brandt, si la partie de votre histoire évoquant vos problèmes financiers est vraie, j'ose dire avec assez de confiance que vous me devez presque l'espoir qui se dessine devant vous.

Il marqua une nouvelle pause, et étudia les visages de chacun des membres du trio.

- Allez, faisons une dernière tentative dans la franchise. Laissez-moi initier ce mouvement.

Dites-moi si je me trompe: vous pensiez que je vous avais causé du tort parce que j'ai embauché quelqu'un qui vous a devancé, et vous a privé de l'opportunité de découvrir un trésor.

Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 17:49

Elena écouta attentivement Etienne. A la fin, elle répondit simplement, toujours sereine.

- Excusez-moi. Vous avez raison, je n'ai pas à vous mentir sur les raisons qui ont poussé mon frère à vouloir obtenir cet ouvrage. Il n'y a jamais eu de transaction, mais tout le reste est vrai.

Elle continua à le fixer du regard, l'air déterminée mais toujours aimable.

- Quant aux menaces, je vous énonçais simplement les faits afin que vous situiez jusqu'où nous étions prêts à aller. Mais ce qui compte, à ce stade, c'est que vous avez semble-t-il compris les raisons de notre visite. Et je pense en effet que nos intérêts sont communs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 18:24

Etienne Rode sembla satisfait. Il plissa légèrement les yeux et ses lèvres frémirent légèrement, ce qui semblait constituer un sourire chez lui.

- Bien. Très bien. Vous voyez, c'est plus productif comme cela. La raison pour laquelle vos menaces sont futiles est que je ne fiche complètement du trésor. Il est tout à fait vraisemblable qu'il existe, mais je ne suis pas à sa recherche.
Ce qui m'intéresse, c'est le livre: "La véritable histoire des quatre fils Aymon.'

Pour la première fois, alors qu'il prononçait ses mots, le trio détecta la présence d'enthousiasme chez Etienne Rode, voir de passion. Elena fit ses yeux pétiller lorsqu'il évoqua le livre.

- D'ailleurs, j'avais parlé du trésor à mon contact, et j'avais promis que le livre les mèneraient sur sa piste. Cela ferait office de payement, en plus de la caution que j'ai versé.

Alors, il semble qu'ils m'aient doublé. Je peux vous aider à les retrouver si nous arrivons à un arrangement. Si vous retrouvez le livre, vous le lisez pour découvrir le trésor. Quant à moi, je garde le livre. Ainsi, tout le monde y trouve son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 18:43

Alain referma son livre à cet instant et le reposa sur son etagère.

"Vous ne semblez pas être interessé par l'argent. C'est plutôt la connaissance que vous souhaitez. Il y a cependant un problème.

Nous ne savons pas si le tresor existe, le livre si. Cela m'embêterait de devoir me separer de la seule sources de revenue que nous pourrions avoir en cas de desillusion.

Si seul l'interet historique vous interesse, je peux vous proposer de copier l'histoire du livre. Je peux meme vous la traduire si vous le souhaitez et nous gardons le livre. Qu'en pensez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 18:47

Etienne Rode reporta son attention sur Alain et inclina respectueusement la tête.

- Un homme de lettres, maîtrisant les langues anciennes. Un amoureux de la connaissance.

Il réfléchit un instant.

- Je pense que votre proposition est honnête si vous me garantissez de ne pas laisser l'ombre d'un mot non traduite. S'il y a des images, j'aimerais également qu'elles soient retranscrites.

Si c'est en votre capacité, et que vous ne comptez pas me doubler comme l'ont fait les autres, alors, mon cher, vous avez mon accord. J'aimerais tout de même garder un point de contact. J'aimerais connaître votre nom, et savoir comment vous joindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 18:54

"Alain vanderbeck. Je travaille pour le chateau, service des restauration d'oeuvres."

Alain redressa ses lunettes qui tombaient le long de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:05

- Enchanté, Monsieur Vanderbeck. Ravi d'enfin mettre un nom sur un visage.

Il marqua une courte pause, puis reprit:

- Laissez-moi donc remplir ma part du marché. Mon contact est un dénommé Michel. Je l'ai rencontré à Sedan. Je l'ai rencontré en furetant à droite et à gauche. J'ai fini par le rencontrer dans une boîte de nuit, l'Emeraude, à Torcy Cité.

Je pense qu'il m'a doublé.

Il se mit à marcher entre les étagères et poursuivit:

- J'ai rempli ma part de marché. Si je ne voulais pas retrouver ce livre au moins autant que vous, je vous laisserais avec ça. Mais si vous voulez mon avis, vous ne devriez pas aller fureter du côté de cet homme. Vous vous révéleriez. Je doute que ces voleurs sachent lire le vieux français, et ils ont sans doute fait appel à un traducteur. Monsieur Vanderbeck, vous n'êtes pas sans savoir que les professionnels qui maîtrisent les langues anciennes sont assez rares. Vous êtes dans le domaine, vous pourriez peut-être demander à vos confrères. Juste une suggestion.

Voilà tout ce que je sais. J'espère que cela sera suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:15

A ce moment precis, Alain ne savait pas s'il devait rire ou pleurer. Il eut un sourire crispé en remerciant le commercant.

"Cela devrait suffire. Merci pour ces informations. Une petite question. Comment avez-vous appris l'existence de ce livre et comment avez-vous retrouvé sa trace? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:29

Etienne esquissa son premier vrai sourire depuis le début de leur rencontre, et pour une raison inconnu, ce sourire fit froid dans le dos à Alain:

- C'est une longue histoire, Monsieur Vanderbeck. Peut-être vous la conterai-je lorsque nous nous reverrons pour la traduction du tome.

Alain opina du chef sans rien dire de plus. Lui, Luc et Elena saluèrent le singulier libraire et s'apprêtèrent à partir. Luc, qui bouillait à l'intérieur, avait déjà la main crispée sur la poignée de la porte.

- Monsieur Vanderbeck !

Ils se retournèrent. Etienne Rode se tenait entre deux étagères, les mains toujours croisées derrière lui, une lueur dérangeante brillant au fond du regard.

- Si vous veniez à découvrir la cache secrète des quatre fils Aymon. Prenez ce pourquoi vous êtes venus. Prenez le trésor, et uniquement cela. Ne vous attardez pas.

Lorsque vous n'êtes pas préparé à les connaître, il est des choses qu'il vaut mieux laisser en paix.

Aurevoir, Monsieur Vanderbeck. Jusqu'à notre prochaine rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:39

Luc s'arrêta et se figea, oubliant même sa colère.

- "Vous n'êtes pas qu'un simple libraire, n'est-ce pas ? Vous savez donc ce qu'est le trésor, est-ce pour ça qu'il ne vous intéresse pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat
Pontife de l'Ethificat
avatar

Messages : 2289
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:44

Etienne Rode esquissa un nouveau sourire.

- Bien au contraire. Je suis un simple libraire et je ne peux que spéculer sur la nature du trésor, tout comme vous. Simplement, je me moque de le savoir. Certains savoirs valent plus que de l'argent, pour qui les considère à leur juste valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemdesardennes.forumactif.org
Luc Constant
"La Pleureuse"
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 07/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:46

Luc n'avait pas réussi à retenir un sourire entendu.

- "Soit, monsieur Rode. Bonne journée à vous, vous viendrons à vous quand nous en saurons plus."

Il ouvrit la porte, laissa sortir ses associés et les suivit en fermant la porte derrière lui.
Il était temps de décider de la suite du plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Vanderbeck
"L'Emmerdeur"
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 19:57

Alain ne repondit rien de plus et s'eclipsa de la boutique, en passant derriere luc. Il n'en menait pas large et les dernières paroles d'etienne rode sonnait comme ces avertissement que l'on trouvait au dessus des tombes... faites demi-tour ou mourrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brandt
"Super Boudeuse"
avatar

Messages : 845
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   Mar 13 Sep - 20:36

HRP - c'est bon pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antre du Fantastique   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antre du Fantastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Antre du Blup à Chartres
» Tout simplement fantastique
» [Evénement] La 3ème Fantastique.Convention des Jeux 2008
» L'antre du corsaire
» " L'antre de rushu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Exsangues (année 1999) :: La chronique: Terres Exsangues :: Au fil du sang (section narrative principale)-
Sauter vers: